[03] Reflets d'Allier n°102 nov/déc 2019
[03] Reflets d'Allier n°102 nov/déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de nov/déc 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : un autre regard sur l'environnement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 ◗ Le dossier olonne vertébrale naturelle du département, la rivière Allier bénéficie de toute l’attention du Département. En plus des actions de préservation (directes et indirectes), il vient d’engager les études préalables à la création de la Via Allier. Projet emblématique du pacte signé avec la Région Aura, il a pour vocation de permettre une découverte de la rivière, en assurant la desserte des sites emblématiques qui la longent et de ses différents points d’intérêt  : activités de pleine nature, lieux de services et d’hébergement, etc. En parité avec la collectivité régionale, le Conseil départemental engage 6 M € . Les travaux déboucheront sur la réalisation d’un nouvelle voie verte de plus de 70 km, de haltes aménagées (parkings adaptés aux pratiques sportives, zones de loisirs, aires de pique-nique), d’équipements pour le tourisme itinérant adaptés aux personnes à mobilité réduite, d’accès numérique… Il s’agit d’offrir aux habitants comme aux touristes les moyens de se réapproprier la rivière, grâce à des infrastructures de qualité, respectueuses de l’environnement. La Via Allier se coordonne parfaitement avec les projets de Vichy Communauté et de Moulins Communauté. Le Département concrétise ainsi sa volonté de longue date d’aménager les abords de la rivière. ◗ Le saviez-vous ? Pour réduire les factures, l’achat groupé a fait ses preuves. Dès que cela est possible, le Conseil départemental s’associe à d’autres collectivités pour acheter diverses fournitures. L’énergie n’y coupe pas ! Il passe par le SDE03, Syndicat départemental de l’énergie de l’Allier, qui rassemble la majorité des communes bourbonnaises. Reflets d’Allier/Novembre - Décembre 2019 Des infrastructures de qualité respectueuses de l’environnement verront le jour. Des batiments moins energivores Économiser l’énergie, c’est préserver la planète. Mais pas seulement. C’est aussi réduire les factures et l’impact financier pour les contribuables de l’Allier. Le Conseil départemental met les bouchées doubles sur le sujet. Les travaux menés dans ses bâtiments (collèges, maisons des solidarités départementales, centres routiers) tiennent compte des performances énergétiques, de l’éco-gestion des eaux pluviales et valorise l’utilisation des énergies renouvelables, notamment pour les chaufferies. Les marchés publics de la collectivité accordent aussi une place grandissante aux clauses environnementales, avec des bonus ou des malus pour les entreprises. En parallèle, le Département réfléchit également aux différentes possibilités pour installer des panneaux photovoltaïques sur ses bâtiments. Il agit maintenant pour le bien-être des générations futures. ◗ Des routes plus vertes Pour maintenir et renforcer la biodiversité sur l’accotement de ses 5 284 km de routes, le Département a revu, en 2019, certaines modalités d’intervention. C’est le cas avec le fauchage raisonné. Les agents réalisent deux passages  : 1 au printemps et 1 pendant l’été pour l’entretien. La démarche a été couronnée de succès, puisque des espèces florales disparues sont à nouveau implantées. Par ailleurs, le développement des plantes invasives a été limité. La taille des haies bénéficie aussi de nouvelles pratiques pour augmenter leur volume, afin de préserver leur caractère drainant, ainsi que les habitats de la faune. Les agents chargés de l’entretien des routes sont régulièrement formés aux nouveaux usages et bientôt ils recevront un guide de « bonne conduite » pour les aider à adopter les bons gestes. ◗ Agriculture  : eviter le spectre de la secheresse Les exploitations agricoles ont été durement touchées par les épisodes successifs de sécheresse. Pour sécuriser leur activité, en lien avec la Chambre d’agriculture, le Conseil départemental a voté une aide financière. D’un montant maximal de 4 000 € , elle est destinée à financer les études, dites d’incidences, obligatoires pour créer une retenue d’eau (irrigation de surfaces fourragères) ou des dérivations des retenues existantes. Ces dernières sont près de 7 000 dans l’Allier. La mise en dérivation, en plus de sécuriser les systèmes d’exploitation, peut contribuer activement à rétablir la continuité des ruisseaux et des rivières, mais aussi à préserver la faune. Par la suite, les travaux peuvent obtenir un cofinancement de la Région Aura et de l’Europe. ◗ Collège Émile-Guillaumin (Moulins).
e BDQE, Bureau départemental de la qualité de l’eau, veille sur l’or liquide de l’Allier. Service du Conseil départemental, il a pour principale mission d’apporter une assistance aux collectivités gestionnaires de l’eau potable et de l’assainissement. Il propose différentes prestations techniques pour connaître et suivre les ressources en eau et leur usage. Animateur d’un réseau d’acteurs publics et privés, le BDQE est également présent pour faire émerger et accompagner des projets, mais aussi contribuer à une meilleure performance des services et des équipements (stations de potabilisation, d’assainissement, réseaux et ouvrages annexes). ◗ allier.fr Info + Le Département attribue tous les ans 3 M € aux collectivités bourbonnaises pour la réalisation de projets d’alimentation en eau potable et d’assainissement. Il a adopté, en juin dernier, un nouveau guide des aides, qui prend notamment en compte la préservation des ressources en eau. Les haies, nos meilleures alliees Bocage bourbonnais. Garant de la qualité des élevages et de la biodiversité, le bocage a longtemps souffert de déconsidération. Pourtant, dans un contexte de changement climatique, il est un allié de choix de l’agriculture. Le Département, en partenariat avec la Mission Haies Auvergne, s’emploie à inverser la tendance, notamment grâce à des campagnes de sensibilisation et des actions de formation. Elles se déroulent auprès des agriculteurs, des propriétaires et des agents chargés de l’entretien des routes départementales. Elles montrent qu’en plus d’avoir un rôle agronomique et zootechnique, la valorisation du bois bocager, notamment en plaquettes, peut générer des revenus supplémentaires. ◗ Sous l’oeil des pecheurs Le Département apporte une aide financière à la Fédération de pêche de l’Allier, acteur incontournable de la qualité des milieux aquatiques. Il soutient son plan d’action triennal, allant de la restauration des cours d’eau aux aménagements des sites de pêche présentant un intérêt touristique. ◗ La continuité du service est une priorité. Eau potable Assurer la distribution L’Allier a sécurisé depuis longtemps sa distribution d’eau potable. Le Conseil départemental et les collectivités distributrices sont à l’origine de la création du SMEA, Syndicat mixte des eaux de l’Allier. Toujours cofinancé par le Département, il couvre 75% des besoins de consommation de la population, les villes de Moulins et Vichy ayant un mode de gestion différent. Depuis sa création, le SMEA a réalisé 400 km de canalisations, une quinzaine d’ouvrages (réservoirs, stations de pompage et de traitement, etc.). À cela s’ajoutent des puits de captage. Ses interconnexions de secours ont été régulièrement sollicitées, notamment lors des périodes de canicule. Grâce à elles, nombre d’abonnés ont pu continuer d’avoir de l’eau de qualité et en quantité, sans interruption de service. ◗ Le saviez-vous ? 04 70 46 02 20 – www.smea.fr Préserver et valoriser la nature dans toute sa diversité est une priorité du Département. Il a labellisé 16 ENS, Espaces naturels sensibles, qui regroupent 10 grands types de milieux. La faune et la flore se découvrent librement ou lors d’animations. Répartis sur l’ensemble du territoire, ils sont facilement accessibles et identifiables. allier.fr Destination « Pleine nature » Aujourd’hui, dans l’Allier, la préservation de la nature s’accorde avec sa valorisation. Atout de développement territorial, le Conseil départemental entend faire du Bourbonnais une destination « Pleine nature » reconnue. Pour cela, avec l’aide de ses partenaires locaux, il crée de nouveaux liens entre le sport, l’environnement, le patrimoine et le tourisme. ◗ Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :