[03] Reflets d'Allier n°101 sep/oct 2019
[03] Reflets d'Allier n°101 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée scolaire, c'est parti !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 ◗ La vie économique L’Allier veut faire du tourisme un fleuron Dans le Bourbonnais, le tourisme représente un secteur économique à part entière. Les statistiques parlent d’elles-mêmes  : 4 500 salariés (4,4% de l’emploi salarié), plus de 300 M € dépensés chaque année par les touristes… Les indicateurs de l’Organisation mondiale du tourisme montrent que, dans les 10 prochaines années, la fréquentation touristique devrait progresser de 20% au niveau national. Dans ce contexte favorable et en lien avec les orientations de la Région Auvergne-Rhônes-Alpes, le Département a revu le Schéma départemental de développement du tourisme et des loisirs. Il trace la route des actions à conduire jusqu’en 2023. Ce qui va être fait Les actions regroupent trois axes  : ◗ Il y a la structuration de l’offre touristique et l’enrichissement de l’expérience client. La montée en gamme de l’hébergement (hôtels, campings, meublés, chambres d’hôtes, aires de camping-cars) continuera d’être accompagnée. Ce sera aussi le cas des différentes filières comme celle du vélo, de la randonnée pédestre ou encore du patrimoine et des arts de vivre, les Données CDT - 2018 1 045 000 visiteurs dans les sites de l’Allier 13,2% de clientèle étrangère Reflets d’Allier/Septembre - Octobre 2019 Table d'orientation à Saint-Léon. touristes appréciant les propositions complètes répondant à leurs centres d’intérêt. Le déploiement de « Lumières sur le Bourbonnais », très apprécié, se poursuivra. ◗ En parallèle, l’accent va être mis pour faire exister l’Allier sur la carte touristique. Cela passera par de nouvelles actions de promotion ou encore un accompagnement renforcé des initiatives des prestataires et des territoires, ainsi que par l’animation de « clubs thématiques » (pleine nature, patrimoine, etc.). 99 000 lits touristiques pour plus de 6 millions de nuitées 642 000 visiteurs au PAL, 1er parc de loisir en Auvergne- Rhône-Alpes Le Bourbonnais revoit son positionnement sur l’échiquier touristique. ◗ Par ailleurs, l’organisation touristique au niveau départemental s’adaptera pour mieux répondre au développement du secteur et optimiser les interventions. Toutes ces actions ne sont pas le fruit du hasard. Elles découlent d’un diagnostic et d’une concertation conduite auprès des acteurs de terrain par le Département et le CDT, Comité départemental du tourisme. Et elles s’accrochent à un nouveau positionnement pour Allier  : une destination surprenante à révéler, un art de vivre à la française singulier en Auvergne, où il est bon de prendre le temps. ◗ Pour les pros) Le CDT, Comité départemental du tourisme, propose aux professionnels une sélection d’informations techniques, de publications et de contacts indispensables pour développer une activité touristique. Pour avoir un aperçu de ses propositions, rendez-vous sur son site internet  : www.allier-auvergne-tourisme.com > Autres espaces > Espace pro.
Agence de développement économique Le terrain justifie notre rôle Qui êtes-vous ? Nicolas Rigaud J’ai 46 ans et je suis originaire du Puy-de-Dôme. J’ai travaillé pour une fédération d’entreprise agroalimentaire, notamment en lien avec la filière viande de l’Allier. J’ai également été directeur adjoint d’un groupement d’intérêt public d’appui à l’innovation. Pierre Guyot m’a contacté pour mon nouveau poste. Nous n’avons jamais travaillé ensemble directement, mais nous partageons une vision commune des services à rendre aux entreprises du territoire. Quelles sont les grandes missions de votre agence ? N. R. La région Auvergne-Rhône-Alpes est plus vaste que la Belgique. Le sentiment d’éloignement des instances de décision est légitime. L’antenne départementale d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises propose une articulation fine et intelligente entre les politiques régionales et les entreprises. Nous assurons leur promotion. Par ailleurs, nous faisons remonter les problématiques locales. Nous sommes une courroie de transmission fonctionnant dans les deux sens. À qui vous adressez-vous ? N. R. Notre association, financée par la Région et certains Départements, dont Nicolas Rigaud Nicolas Rigaud est le responsable de l’antenne bourbonnaise d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. L’agence régionale de développement économique agit désormais en lieu et place du CEEA, Comité d’expansion économique de l’Allier. Rencontre avec l'homme à sa tête qui défend des valeurs de proximité et de confiance. l’Allier, a pour cœur de cible les entreprises industrielles et les sociétés de services à l’industrie. Pouvez-vous détailler les services rendus ? N. R. Nous avons un rôle d’écoute et de conseil de proximité. Nous accompagnons les entrepreneurs dans leur projet de développement. Nous les assistons aussi sur les questions d’emplois, de formation et d’apprentissage. On peut rechercher des parcours de formation adaptés à leurs besoins pour leurs employés ou leurs futurs salariés. Nous pouvons également les soutenir dans leurs projets d’export, notamment, dans le cadre de missions d’études à l’étranger. Nous intervenons aussi dans le domaine de l’innovation. Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises a également pour mission de promouvoir la Région à l’international et de valoriser ses multiples atouts pour attirer de nouvelles entreprises sur notre territoire. Comment l’agence est-elle perçue au niveau local ? N. R. Le terrain justifie totalement le rôle d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises. Dans le Bourbonnais, les entrepreneurs nous accordent leur confiance. À nous de continuer de l’honorer. ◗ Activ Home Construction Innovation L'entreprise L’entreprise de Reugny est lauréate du concours national d’innovation eli novation i-Nov... - - La vie économique ◗ 19 Ils réinventent la maison en paille La solution révolutionnaire dans le domaine de la construction individuelle et des petits logements collectifs est peut-être en train de naître dans l’Allier. À Reugny, au lit-dit « La Mitte », Activ Home Constructions invente la maison passive de demain, respectant la future réglementation RE2020. La jeune entreprise a créé un processindustriel pour réaliser des murs et des planchers à base de paille et de bois. « Nous utilisons des matières biosourcées en circuit court. Nos modules ont un bilan carbone négatif grâce à une fabrication à froid et à sec, explique Christophe Arnald, responsable du développement. Avec eux, il n’y a plus à choisir entre écologie et économie  : une maison avec nos modules ne coûte pas plus cher qu’une construction traditionnelle. » Pour dupliquer son modèle, l’entreprise démarche des constructeurs, des promoteurs et des investisseurs en France et à l’étranger. En parallèle, son procédé ECOSTRAUV a été labellisé au Concours innovation du grand plan d’investissement dans la catégorie « Performance environnementale des bâtiments » (uniquement 5 lauréats). « Contrairement aux idées reçues, la paille est un excellent matériau. Elle présente un déphasage thermique performant. Compactée, elle est classée ininflammable et sa légèreté lui confère une bonne tenue aux séismes. Si jusque-là, elle n’était pas plus utilisée, c’est qu’elle demandait beaucoup de main-d’œuvre », poursuit Christophe Arnald. Pour convaincre les sceptiques, la société finalise sur son site la construction d’une maison témoin, un démonstrateur gavé d’instruments de mesure développés avec Polytech Clermont-Ferrand. Plus d'infos 06 46 42 44 71 - www.activ-home.com Reflets d’Allier/#FierAllier



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :