[03] Reflets d'Allier n°101 sep/oct 2019
[03] Reflets d'Allier n°101 sep/oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°101 de sep/oct 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Conseil Général de l'Allier

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée scolaire, c'est parti !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 ◗ Le dossier l’aide au pilotage En plus de matériel, le Département finance les connexions. Reflets d’Allier/Septembre - Octobre 2019 Mission connexion L’Allier appartient aux départements qui investissent le plus dans le numérique éducatif. Tous les ans, 2,2 M € sont consacrés aux collèges publics et privés. Il veille à offrir aux élèves et aux enseignants du matériel de qualité (qui fonctionne)  : ordinateurs, tablettes, vidéoprojecteurs… Mais il va bien au-delà  : il finance les connexions à internet, l’arrivée de la fibre optique dans les établissements… Et ce n’est pas fini. Détour par trois grandes actualités qui marquent la rentrée 2019. Nouvel ENT Le Département a travaillé et cofinance (35 000 € par an) le nouvel ENT, Environnement numérique de travail. Avec la même présentation pour les collèges et les lycées, il propose plusieurs fonctionnalités  : des outils pédagogiques, des modules de gestion administrative, mais aussi une messagerie sécurisée, des groupes d’échanges, la possibilité de voir les notes de ses enfants, etc. Les élèves et les parents disposent d’un code pour accéder à leur compte personnel. Cette nouvelle version est issue d’une collaboration régionale. Généralisation du Wifi dans les collèges À la rentrée de septembre, le Conseil départemental lancera une grande étude de couverture Wifi dans l’ensemble des collèges publics de l’Allier. Dès le début de l’année prochaine, il commencera les travaux de câblage. Fin 2021, tous les établissements devraient être équipés. SEDRIIC Jusqu’en 2021, le plan SEDRIIC, Schéma d’évolution digitale et de rationalisation des infrastructures informatique des collèges, prévoit 1,5 M € d’investissement par an. Le réseau informatique de l’administration, jusqu’à présent Éducation nationale, va rejoindre le giron du Département. Pour cela, les accès à la fibre optique ont été boostés, l’évolution des usages étudiée… Et ce n’est que la partie visible d’un projet porté en grande partie par les agents du Conseil départemental. ◗ Reflets d’Allier/Septembre - Octobre 2019 Étoilés de culture Pour les collégiens, le Département sait aussi se transformer en passeur de culture. Depuis 3 ans, il propose à des établissements de s’associer au dispositif « Culture collèges ». Il offre la possibilité de sensibiliser les collégiens à la musique actuelle, au spectacle vivant et aux arts graphiques. Ils peuvent aussi découvrir les différents métiers, mieux comprendre le rôle de chacun et leur implication dans la réussite du projet artistique. Pour avoir un aperçu complet, ils sont associés à la création d’une œuvre et conduits à rencontrer des professionnels des arts et du spectacle. Parmi les partenaires de l’opération, il y a notamment les musées départementaux, le Théâtre des Îlets et le 109 à Montluçon. De leur côté, les établissements ayant participé à l’action créée, il y a 3 ans, plébiscitent « Culture collèges ». Cela leur a permis de mener des projets d’envergure et de disposer du budget nécessaire pour les conduire à bien. ◗ Une constellation d’aides Les coups de pouce du Département aux actions pédagogiques des collèges permettent d’amorcer des projets qui pourraient difficilement voir le jour sans son soutien. Par exemple, il est possible de citer  : Entrée gratuite dans les musées départementaux (mij, mab, Maison Mantin, Mal Coiffée) pour tous les collégiens de l’Allier ; Forfait de transport de 10 à 35 € par élève pour l’apprentissage de la natation (varie en fonction de la distance parcourue – 20 000 € /an) ; Cofinancement des activités pédagogiques dans l’Allier et hors du département, de 13 € à 14,50 € par élève, pour des voyages, des spectacles, des visites de musées… (200 000 € /an). ◗
Grands orateurs en devenir 11 Cela a été une grande nouveauté de l’année scolaire 2018-2019. Le Département et l’Éducation nationale ont organisé le premier concours départemental d’éloquence. Ils ont travaillé en partenariat avec les ordres des avocats de Montluçon, Moulins et Vichy. L’événement, placé sous le parrainage du Bourbonnais Patrice Corre, proviseur honoraire du lycée Henri IV (Paris), a réuni des élèves volontaires en classe de 3e. Au départ, 118 candidats étaient inscrits, représentant 12 collèges. Au final, 7 ont été qualifiés après des éliminatoires géographiques. Ils ont eu 2 mois d’entraînement intensif pour préparer un des 4 sujets  : « Obéir, est-ce renoncer à sa liberté ? », « Imposer une parité obligatoire entre hommes et femmes n’estelle pas contraire à la devise républicaine ? », « La fraternité est-elle nécessaire pour une république ? », « La revendication de l’égalité menace-t-elle la liberté ? ». L’initiative ayant plu, elle sera reconduite en 2019-2020. De nouveaux collèges devraient participer à cette action citoyenne, créatrice d’effervescence neuronale. ◗ Le dossier J’aime être à l’écoute des autres et porter leur parole., 1 Jade Thomas, coprésidente du CDJ en 2018-2019 Les élus se retrouvent une fois par trimestre pour une réunion plénière. Reflets d’Allier/#FierAllier ◗ 15 Les lauréats 2019 du concours d’éloquence. Conseil départemental jeunes (CDJ) Rejoignez l’équipage « Les élus ne font rien pour nous. De toute manière, ils ne nous connaissent pas et on ne les intéresse pas. » Rien de telle que l’action pour rompre avec les clichés, se frotter à la réalité et agir. Dans l’Allier, il est inutile d’attendre la majorité pour briguer un mandat électif et défendre les causes auxquelles on croit. Dans les semaines à venir, les collégiens de l’Allier vont désigner leurs conseillers départementaux jeunes. En classe de 4 e et 3e, les élus se confrontent aux responsabilités en participant à des projets annuels, en lien avec la prévention, la culture, le sport et les médias. Des groupes de travail thématiques se retrouvent une fois par mois pour faire avancer leurs dossiers. Chaque trimestre, une grande réunion au Conseil départemental les rassemble à l’Hôtel du Département. Les agents de la collectivité leur apportent leur soutien et leur savoir-faire. L’expérience, formatrice, est aussi l’occasion de se familiariser avec les institutions et de s’approprier des projets locaux. Ainsi, ils ont déjà pu s’engager sur la connaissance de l’Histoire et la transmission de valeurs (formation porte-drapeaux), mais aussi en apprendre plus sur les gestes qui sauvent, le bon usage des écrans, l’égalité filles-garçons… Chacun a pu, au cours de ces expériences, grandir, rencontrer d’autres jeunes et s’investir en tant que citoyen à part entière. ◗



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :