[02] l'Aisne n°225 jan/fév/mar 2020
[02] l'Aisne n°225 jan/fév/mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°225 de jan/fév/mar 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : en 2019, 875 projets et 30,9M€ investis pour les territoires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 terre d'histoire 194O L’Aisne s’est mobilisé pour le Centenaire de 14-18, il en sera de même pour le 80 e anniversaire de la « Bataille de France » en 2020, avec un nouveau cycle de commémorations. Retour sur les événements du printemps 1940. La gare de Montcornet le 15 mai 1940. Premiers combats Le 15 mai, les premiers Panzers allemands entrent dans Rozoy-sur-Serre, atteignent Montcornet et Brunehamel. L’armée française Convoi de population évACuée près de SAINT-quentin. #Aisnemag n°225 l’Aisne en oppose une résistance désorganisée. Dirigées par le colonel de Gaulle, les batailles de Montcornet et de Crécy-sur-Serre ont pour but de ralentir la progression allemande. En vain… Le 5 juin, les Allemands mettent le cap sur Paris. A un contre trois, les troupes françaises déployées dans l’Aisne vont résister partout où elles le peuvent. Les combats font rage sur l’Aisne et l’Ailette mais la puissance de feu allemande est implacable. Le Soissonnais puis le sud de l’Aisne tombent. La dernière ligne de défense sur la Marne est rompue le 13 juin  : tout le département est tombé aux mains des Allemands qui entrent dans Paris le lendemain. Exode Dès le 10 mai, les bombardements sur Tergnier, Chauny, La Fère et Laon causent la mort de 200 civils et font 2 000 blessés en cinq jours. Les Axonais, aux premières loges, assistent à la débâcle de l’armée française et à l’arrivée des colonnes de réfugiés belges. A partir du 12 mai la Thiérache se vide de ses habitants, puis c’est tout le territoire qui prend la route par tous les moyens possibles pour rejoindre principalement la Mayenne, désignée département d’accueil. Le 22 mai, la préfecture de la Mayenne enregistre déjà plus de 150 000 réfugiés. Le destin d’un colonel Les combats de mai 1940 dans l’Aisne ont eu
première ligne le 18 juin le général de GAULLE appelait à continuer le combat. un impact décisif sur les décisions et la conduite de Charles de Gaulle. Sur le plan stratégique, la Bataille de Montcornet du 17 mai n’est ni une victoire ni une défaite. Mais au regard de la débâcle générale, c’est une victoire psychologique. L’ennemi a été arrêté dans sa course et a subi d’importantes pertes humaines, ce qui relève de l’exploit, vu le manque de moyens et l’urgence dans laquelle la 4 e DCR a été envoyée en mission. Montcornet, Crécy-sur-Serre, puis Abbeville, les engagements de la division blindée propulsent le colonel sur le devant de la scène. Promu général de brigade, il est nommé sous-secrétaire d’État à la Guerre et à la Défense nationale du gouvernement Reynaud ce qui lui confère une réelle légitimité quand il rejette l’armistice demandé par Pétain et lance depuis Londres l’appel du 18 juin au peuple français pour résister et rejoindre les forces françaises libres. I Oro A TES LIS FRANÇAIS d-ramrr r huILII. ! _air ia f dd en 1 jrnEr r mem  : Ltiia ihmerarah dm ruai:mgr* Mil pi egihrhi, mixai à lm 0411101 nilklllae Tlieumr, lorrml pet* k illrni I CieRdLEL rell peuhl Rio Wmaymila papal th14 « PHI "FM 41 « aaa 12M151111e.4. Vie. ['mafflu L>m. rediusammuum paak mcm. MIN truck, ru Jihaslà,i, pielpher ! devint Kles.e17* eweerfflem Merl'Pi 1114mIlmffliPleech mrlihke Indu.014Mel k mirez 1Imtm eludgmb. ▪ gelim. ma M'urne à n'agir à mai dama rèrd irea Lw. ers 1eh3 t401. 54earr mulet mi ira mi da mat lavure mi liai Ir ilrrierl VIVE LA FRANCE ! TM. Situé sur le « mortel boulevard » des invasions, comme l’appelait Charles de Gaulle, notre département a été durement frappé par les combats de 1940. Ces affrontements ont causé des pertes parfois aussi importantes que les batailles sur le Chemin des Dames, poussant la population axonaise à l’exode. Soucieux de commémorer le 80 e anniversaire de ces évènements, le Département et la Préfecture de l’Aisne ont décidé de s’inscrire dans un cycle mémoriel de 2020 à 2025  : le Département sera le porteur et T critnAL DE CM= mma Blasa, 1:M.M 2020-2025  : un cycle mémoriel le soutien d’événements d’ampleur, associant l’ensemble de la population. Pour rendre hommage aux valeureux combattants de 1940, une cérémonie nationale est organisée par le Département le 17 mai à Montcornet, l’occasion de dévoiler un monument commémoratif réalisé par un artiste. Le 18 juin, les communes de l’Aisne seront invitées à participer à une manifestation d’envergure départementale pour commémorer l’appel du général de Gaulle. I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :