[02] l'Aisne n°224 sep/oct/nov 2019
[02] l'Aisne n°224 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°224 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le département agit pour vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 l’Aisne en action 5 unités de vie spécialisées L’allongement de la durée de vie des personnes en situation de handicap nécessite une réponse adaptée. Le Département a accompagné la création de 5 Unités de Vie pour Personnes Handicapées Agées (UVPHA) au sein d’EHPAD répartis sur le territoire. Une offre complémentaire à celle des établissements et services spécialisés existants. A l’EHPAD de La Capelle (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), 11 résidents occupent depuis peu les chambres flambant neuves de l’Unité de Vie pour Personnes Handicapées Agées (UVPHA). « Nous avons profité des travaux pour intégrer une UVPHA » explique Isabelle Soufflet, directrice de l’établissement. « Avec l’allongement de la durée de vie, la prise en charge des personnes handicapées vieillissantes devenait problématique. » Les foyers d’accueil médicalisés et les foyers de vie du département étaient arrivés à saturation. « Nous avons répondu à l’appel à projets du Département et de l’Agence Régionale de Santé, avec l’aide de la #Aisnemag n°224 Fondation Savart, spécialisée dans le handicap, ce qui nous a permis de proposer un projet vraiment adapté. » Confort et bien-être Dans les chambres individuelles, chaque résident bénéficie de sanitaires adaptés, d’un lit médicalisé (si besoin), d’une télévision, d’un petit frigo. « L’unité a été conçue pour être confortable et conviviale. » Les chambres donnent sur les lieux de vie communs  : cuisine, coin salon, salle de restauration. « Les personnes handicapées vieillissantes arrivent plus jeunes que les résidents des EHPAD. Elles ont des besoins différents et notre projet a été pensé pour qu’elles soient autonomes, le plus longtemps possible. » Une éducatrice détachée de la Fondation savart, elodie moisan, travaille à temps plein au sein de l’UVphA. Le matin, elle propose des activités cognitives, des ateliers mémoire, fait travailler la motricité des résidents... « Mon travail est de maintenir leurs acquis le plus longtemps possible » explique Elodie Moisan « les après-midi j’organise des sorties, des promenades ». Des professionnels complémentaires Pour les personnels de l’EHPAD c’est un changement majeur. Habitués aux personnes âgées dépendantes, ils découvrent le milieu
29 l’Aisne en action #Aisnemag n°224 la pArole à... ELODIE MOISAN, éducatrice spécialisée à l’uVPHA à La Capelle  : 1m € investi par le Département pour le bien-être des personnes âgées. du handicap. « Au début il y avait beaucoup d’appréhension » reconnaît Isabelle Soufflet « mais nous avons été formés par les professionnels de la Fondation Savart ». Au quotidien, les personnels médicaux et éducatifs C’est une prise en charge différente, adaptée au vieillissement des personnes en situation de handicap. Au quotidien je travaille à maintenir leurs acquis et leur autonomie le plus longtemps possible. J’ai eu envie de participer à ce projet nouveau. Le travail en partenariat avec du personnel médical est très enrichissant. Les uVPHA dans l’Aisne sont un vrai plus pour les personnes en situation de handicap. collaborent, enrichissent leurs pratiques respectives, organisent des activités et des sorties communes. Pour le bien-être de tous les résidents. 5 UvPha dans l’aIsne Le Conseil départemental de l’Aisne et l’Agence Régionale de Santé ont validé la création de 5 Unités de Vie pour personnes Handicapées Agées, pour un total de 66 places  : 14 places pour l’EHPAD Vuidet de La Capelle, 14 pour Les 3 chênes à Saint- Quentin, 14 pour l’EHPAD Hôtel Dieu à Oulchy-le-Château, 12 pour la résidence Hélisende de Rozoy-sur-Serre et 12 pour Les Jardins du monde à Liesse-Notre-Dame. Chacun de ces établissements travaille en partenariat avec un organisme spécialisé dans le domaine du handicap. Afin d’offrir une prise en charge et un accompagnement de qualité, le Conseil départemental alloue un financement de 41 600 € par an et par UVPHA pour l’emploi d’un personnel éducatif spécialisé. Le Département a également autorisé l’EHPAD Les Portes de Champagne à Chézysur-Marne à accueillir des personnes handicapées âgées au sein d’une unité de vie qui n’est pas encore labellisée (un financement est accordé pour le recrutement d’un personnel éducatif). PoUr entrer en UvPha Etre âgé d’au moins 55 ans. Etre reconnu en situation de handicap par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées. Présenter un handicap s’accompagnant de signes de vieillissement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :