[02] l'Aisne n°224 sep/oct/nov 2019
[02] l'Aisne n°224 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°224 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,6 Mo

  • Dans ce numéro : le département agit pour vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 l’Aisne en action Le Département a adopté son plan Santé pour lutter contre la désertification médicale. Elaboré avec l’Agence Régionale de Santé, l’Ordre des médecins, les collectivités locales et l’etat, il vise à activer tous les partenariats pour renforcer l’offre de soins dans l’Aisne. Avec 91,6 médecins pour 100 000 habitants notre département affiche la 5 ème plus faible densité en France métropolitaine. L’accès aux soins se révèle particulièrement difficile dans les secteurs ruraux de l’Aisne. Aux côtés des territoires En 2016, le Département s’engageait aux côtés des territoires avec son dispositif Aisne Partenariat Investissement, qui a permis de cofinancer de nombreuses maisons de santé Pluridisciplinaires. Exemple à Beaurieux (notre #Aisnemag n°224 Un plan d’actions concret Des partenariats seront engagés pour inciter des médecins à s’installer dans le département. Afin d’accroître le nombre de stagiaires de 3 e cycle dans l’Aisne, des moyens seront dé- bienvenue aux médecins ! photo)  : un espace santé regroupe pharmacie, kinésithérapeutes, infirmiers, médecins, dentiste. un projet soutenu à hauteur de 44 553 € par le Département. L’Aisne a le meilleur réseau de MSP des Hauts-de-France. Afin de renforcer cet engagement, le financement sera d'ailleurs revu à la hausse. En 2019, une convention a été signée avec l’Agence Régionale de Santé Grand Est pour autoriser les étudiants en médecine de la Faculté de reims à effectuer leurs stages dans l’Aisne. objectif  : faire venir des jeunes stagiaires pour leur donner envie de s’y installer. Venez dans l’aisne ! Le Département souhaite attirer les étudiants en médecine originaires de l’Aisne. Les Maisons de santé permettent par exemple de les accueillir dans des locaux attrayants, avec d’autres confrères. Pour les séduire, l’Aisne mise également sur la qualité de vie et développe la venue dans l'Aisne des étudiants en médecine à travers les stages, premiers pas vers l’installation. ployés  : participation aux frais d’hébergement et de déplacement, promotion des offres de stages, accroissement du nombre de maîtres de stage, etc. Le dispositif des « médecins adjoints » sera activé afin d’accroître le nombre de praticiens dans l’Aisne. Ces médecins non thèsés pourront travailler 3 ans maximum sous couvert d’un médecin de rattachement.
27 l’Aisne en action exerCer Chez soI dans l'aIsne « Quand j’ai quitté Marly-Gomont pour la faculté de médecine d’Amiens, j’avais dans l’idée de revenir m’installer ici. A Compiègne, je ne me sentais pas chez moi... » Après avoir travaillé plusieurs années dans une clinique, Sophie Delattre Delache s'est installée en libéral et a ouvert son cabinet de sagefemme à Marly-gomont en septembre 2018. « Beaucoup de mes patientes ne sont pas suivies par un gynécologue car il leur fallait faire des kilomètres pour consulter. Aujourd’hui je peux assurer leur suivi  : je suis formée pour pratiquer des examens gynécologiques, la pause d’implants, de stérilets, les suivis de grossesses… » La jeune femme a également le projet de devenir échographiste, pour répondre à un vrai besoin local. « Quand je demande une échographie, j’envoie mes patientes à Hirson, Guise ou Saint-Quentin. Ce sera un vrai gain de temps de les faire ici. » Le Département va également répondre à l’appel à candidature du Ministère de la Santé qui va recruter 400 médecins salariés pour les territoires prioritaires. Ce dispositif sera complété par le recrutement de médecins « salariés » financés par le Département et les collectivités locales et mis à disposition des territoires. Enfin, le Département constituera un réseau d’ambassadeurs des étudiants en Médecine issus de l’Aisne. « Ces dispositifs doivent être relayés sur le terrain et le plus pertinent c’est dans les facultés elles-mêmes. Ces étudiants ambassadeurs feront le relai des dispositifs et évoqueront la qualité de vie offerte par l’Aisne » explique le Président Nicolas Fricoteaux. objectif  : attirer de nouveaux professionnels dans l’Aisne, et notamment les étudiants axonais ! #Aisnemag n°224 la pArole à... JeAN-mArie tillY, Président du Conseil de l’ordre des médecins de l’Aisne Nous sommes, depuis des années, effrayés par la désertification médicale. beaucoup de patients nous écrivent parce qu’ils ne trouvent pas de médecins traitants… Les départs en retraite sont très peu compensés  : seuls 1 ou 2 médecins sur 10 trouvent un remplaçant… Nous avons décidé d’agir  : nous sommes à l’origine du guichet unique, avec l’ARS, qui facilite l’installation des jeunes médecins ; nous voulons faire venir plus de stagiaires dans l’Aisne, avec l’espoir qu’ils s’installent... Mais, en tant que médecins, nous ne disposons pas de tous les moyens nécessaires pour réaliser ces actions. Nous avons sollicité les élus du Département qui ont pris cette question à bras le corps et avons travaillé sur ce plan avec tous les acteurs de la santé. Je suis optimiste, je pense qu’il portera ses fruits.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :