[02] l'Aisne n°223 avr à aoû 2019
[02] l'Aisne n°223 avr à aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°223 de avr à aoû 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : entrez dans l'histoire !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 l’Aisne en action Ouverture sur la culture #Aisnemag n°223 Street art, écriture, lecture, danse… grâce au CDCC (Contrat Départemental Culture et Collèges) les collégiens s’ouvrent à d’autres pratiques artistiques, aux côtés de professionnels et travaillent autrement les disciplines traditionnelles. Une complète réussite ! Culture et Collèges mode d’emploi Le dispositif CDCC s’adresse aux collèges publics et aux établissements privés. Sur les trois ans écoulés, 39 collèges se sont engagés dans cette expérience pour 160 classes, soit 4 800 collégiens impactés. 37 projets ont été sélectionnés chaque année par un comité de pilotage regroupant le Département, le Rectorat, la DRAC et la Direction des services départementaux de l’Education nationale (DSDEN). Les principaux critères de sélection sont  : co-construction avec un partenaire culturel, cohérence avec le volet culturel du projet d’établissement, croisement d’au moins deux domaines artistiques, interdisciplinarité. Le dispositif Contrat Départemental Culture et Collèges (CDCC) incite à la mise en place de projets participant au parcours d’éducation artistique et culturelle des élèves (PEAC). Evalué très positivement par tous les partenaires, il est reconduit pour les trois prochaines années. L’objectif des CDCC est de favoriser l’ouverture culturelle des collégiens en mettant en place des projets interdisciplinaires variés qui vont les amener audelà de la seule découverte d’une création artistique ou d’une manifestation culturelle. Il s’agit d’engager un travail plus approfondi qui passe notamment
23 l’Aisne en action Chaque projet est doté d’un budget de 1 800 €   : le Département, la DRAC et le Rectorat finançant chacun 30%, 10% restent à la charge du collège. Pour par la rencontre avec des 2019, le Département artistes, un minimum de alloue 19 980 € à ce 10 heures de pratiques artistiques avec des intervenants dispositif. extérieurs. La restitution d’une production collective vient conclure le projet. Les CDCC permettent de valoriser les ressources culturelles départementales et d’initier des partenariats encourageant l’approche territoriale. Les retours d’expérience mettent en avant un impact très bénéfique pour les élèves engagés dans des projets collectifs qui s’avèrent enrichissants pour leur parcours personnel mais qui ont aussi un effet positif sur la vie de la classe et de l’établissement. #Aisnemag n°223 L’artiste Benjamin De Oliveira siLVA encadre les séances de hip-hop pour la classe de 5e eNGAGée dans le projet « Arts de LA rue » au collège Hanotaux. Hip-hop et graffitis A titre d’exemple, le projet CDCC « Arts de la rue » mené par deux classes (5 e et 3 e) du collège Hanotaux de Saint-Quentin est l’occasion de croiser les disciplines  : lecture, écriture et analyse de textes en cours de français, danse en EPS, étude des évolutions musicales et chorégraphiques du XX e siècle en musique, immersion dans le street art des pays anglophones en anglais et découverte des graffitis du mur de Berlin en cours d’allemand… Un riche programme ! « Les sorties culturelles ont été nombreuses » précise Julie Trançois, professeur documentaliste et coordinatrice du projet. « Nous avons profité de l’opération « Ceci n’est pas un tag » mise en place par la mairie pour faire l’Aisne en action 23 un parcours à la découverte des graffitis. Les élèves ont rencontré l’artiste slameur Hippocampe fou et les danseurs du spectacle « Dos au mur ». Ils ont visité la salle de spectacle la Manufacture et échangé avec les techniciens. Pour la pratique artistique, une création collective en hip-hop et une autre sous forme de graffitis sont en cours sous les directives de l’artiste Benjamin De Oliveira Silva. » La production finale sera une « Semaine de la culture urbaine » qui mobilisera tout le collège à travers des ateliers où les élèves impliqués dans le projet pourront aussi transmettre leur expérience. « On fait des sorties, on découvre des choses nouvelles et après on partage avec les autres. C’est trop bien ! » résume l’un d’eux. Déployée dans saint-quentin, l’opération « Ceci n’est pas un tag » s’intégrait parFAitement à la thématique des arts de la rue. n°223 #Aisnemag Luc Couvée



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :