[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°222 de nov 18 à mar 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisés pour l'Aisne !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
SDIS 02 8 reportages « Courage et dévouement » Telle est la devise du corps des sapeurs-pompiers de l’Aisne. Secours à personne, lutte contre les incendies, accidents de la route… Ils sont sur tous les fronts. Depuis 3 ans, le Conseil départemental et le Service Départemental d’Incendie et de Secours de l’Aisne travaillent à moderniser et réformer nos services de secours. #Aisnemag n°222 Le saviez-vous La Fédération nationale des sapeurs-pompiers est née dans l’Aisne ! Elle fut fondée en 1881 par Charles Michel, commandant du corps des sapeurs-pompiers de Vailly-sur-Aisne. Son objectif ? Fédérer les sapeurs-pompiers pour leur permettre de partager leurs pratiques, défendre leurs droits et porter les réformes au niveau national. Charles Michel est mort en poste lors d’une attaque allemande le 30 octobre 1914. Il avait 71 ans. Des contributions plus équitables « Il existait une grande disparité de contribution au financement des services de secours entre les communes » explique le colonel Boulard, directeuradjoint du SDIS. « Nicolas Fricoteaux a souhaité les gommer. Un effort avait déjà été fait mais le Président Fricoteaux s’est attelé à réformer le système en profondeur. » Des réductions de contribution ont également été mises en place pour les communes qui allouent des disponibilités en journée pour leurs agents pompiers volontaires. Une trentaine de conventions ont été signées, concernant une cinquantaine de volontaires. Pour accompagner cet effort partagé, le SDIS a baissé son budget de 5% (soit 2 M € ). Le Conseil départemental participe à hauteur de 52% du financement global du SDIS.
Développer la formation des jeunes Le Président du Conseil départemental a également mené une action importante pour la formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP) avec le Lt Colonel Honoraire Roger Michaux, puis, depuis juin 2017, avec le capitaine Jean-Michel Fortin (Président de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Centre d’incendie et de secours de Vailly-sur-Aisne). Le SDIS de l’Aisne est l’un des seuls à avoir une section de JSP au sein de la direction. Formés pendant 4 ans, une après-midi par semaine, les jeunes de 12 à 16 ans valident 4 modules  : secours à personne, manœuvres incendies, culture sapeurs-pompiers et culture civique. Ils passent ensuite un brevet « mais n’ont aucune obligation de s’engager en tant que volontaires. » Beaucoup le font par passion  : les JSP représentent 40% des recrutements de volontaires. L’Aisne compte 35 sections de JSP formant 490 jeunes. « Le grand équilibre de notre organisation repose sur l’indispensable complémentarité entre professionnels et volontaires. Les JSP sont un vivier pour nos futurs effectifs. » nouvelles technologies Le drone fait désormais partie du quotidien des sapeurs-pompiers. « C’est un outil efficace d’aide à la décision pour le commandant des opérations de secours » explique le colonel Boulard. Il s’avère utile dans la lutte contre les incendies grâce aux caméras thermiques, dans la recherche de personnes ou pour collecter des informations sans faire courir de risques aux hommes. Les deux drones du Département et celui du SDIS sont à disposition des télépilotes des 2 institutions. Les smartphones sont également utiles pour retrouver des personnes égarées. Une plateforme de localisation des appels d’urgence (PFLAU) a été mise en place. Lorsqu’une personne appelle depuis son téléphone mobile, sa localisation apparaît sur la carte. Un SMS vers le terminal de l’appelant (sur validation) transmet des coordonnées plus précises. quelques chiffres 338 pompiers professionnels 1 795 pompiers volontaires 35 600 interventions par an secours à personne  : 81% des interventions 84,76 € par an et par habitant reportages 9 Travaux dans les casernes Le secours aux personnes représente 80% des interventions des sapeurspompiers. Avec le vieillissement de la population, ils interviennent de plus en plus, notamment en zones rurales. « Avoir un maillage territorial important, c’est la garantie de premiers secours rapides même pour les personnes les plus isolées. » L’Aisne compte 63 centres d’incendie et de secours. Pour consolider cette implantation territoriale, des casernes adaptées aux besoins sont inaugurées cette année « à La Ferté-Milon, Viels-Maisons et Origny-en- Thiérache » précise le Président Fricoteaux. « Les travaux à Montcornet débutent en décembre. En 2020, nous prévoyons également la construction de nouveaux centres à Guignicourt et Laon. Le centre de Saint-Quentin sera réhabilité en plusieurs phases. D’autres projets sont en cours de réflexion, notamment à Flavy-le-Martel et Villers-Cotterêts. » A cela s’ajoutent les travaux d’aménagement et de réfection (chauffage, sanitaires, toiture, vestiaires)  : plus de 300 000 € en 2015 et 2016 ; 273 000 € en 2017 ; 350 000 € en 2018 et 2019. Par ailleurs, avec l’appui de l’Etat, des aménagements ou constructions ont été portés, ou sont sur le point de l’être, par certaines communes et sont soutenus par le SDIS  : Etréaupont, Marly-Gomont, Fesmy-le-Sart, Plomion, Watigny… www.sdis02.fr n°222 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :