[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°222 de nov 18 à mar 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisés pour l'Aisne !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 l’Aisne en action Karine ACCompagne LES bénéficiaires pour la distribution alimentaire. Soyons solidaires ! Sortir de chez soi, donner de son temps et se sentir utile  : à Soissons, des bénéficiaires du RSA découvrent le bénévolat. Une action qui donne des résultats positifs, pour les Axonais et les associations partenaires. Le saviez-vous Apportant une aide alimentaire indispensable et un accompagnement social (ateliers, maîtrise de la langue française, travail sur l’estime de soi…), Les Restos du Cœur fonctionnent quasi à 100% grâce au bénévolat. Dans l’Aisne, les 21 centres d’activité sont portés par 677 bénévoles… pour un seul salarié ! #Aisnemag n°222 Il est 9h30 aux Restos du Cœur de Soissons  : les bénévoles sont sur le pont pour remplir les rayons et accueillir les bénéficiaires. Karine Cliquot, 41 ans, à la recherche d’un emploi, est bénévole. Bénéficiaire du RSA, elle a intégré une action au nom évocateur  : « Soyons solidaires ». Une expérience qui l’a transformée ! « J’aime me rendre utile et aider les gens  : un sourire, une discussion pendant la distribution c’est tellement agréable ! J’avais vraiment besoin de sortir de chez moi, de reprendre confiance et ici on s’entend tous très bien ! » Bénéficiaire du RSA également, Marie-Claude Brayet, 60 ans, est tout aussi motivée ! « C’est comme une famille, ici, on est trop bien ! Je m’occupe du vestiaire, je trie les vêtements et donne des conseils. » Présente presque chaque jour, elle souhaite poursuivre son engagement bénévole dans l’avenir.
Les Restos du Cœur sont pleinement satisfaits de l’aide apportée par les deux amies. « Nous sommes prêts à resigner, nous recherchons toujours des bonnes volontés ! » s’enthousiasme le vice-président, M. Jaffrelot. Renouer des liens sociaux Chaque année, le Conseil départemental de l’Aisne lance un appel à projets Insertion. Parmi les projets subventionnés  : les actions de remobilisation qui visent un public éloigné de l’emploi et constituent la 1 ère étape d’un parcours d’insertion. « Renouer des liens sociaux est primordial pour ces personnes isolées » résume Sandrine Magnier- Carlier, Directrice du Développement Social, du Logement et de l’Insertion au Conseil départemental. Portée par ADF (Avenir et Développement Formation), l’action « Soyons solidaires », menée en 2018 à Soissons, est soutenue par le Département à hauteur de 11 550 € . « Ces heures de bénévolat permettent aux bénéficiaires de s’ouvrir vers l’extérieur. Les compétences développées par cette activité sont aisément transférables dans les métiers d’aide à la personne » explique la présidente Sarah Collet. Développer des compétences 10 bénéficiaires du RSA volontaires ont rejoint l’action « Soyons solidaires » pour 6 mois (renouvelables une fois). « Ils ont choisi cette action car ils ont envie de s’investir » souligne l’encadrante Fabienne Simon (ADF). « Nous recherchons et choisissons l’association en fonction de leurs centres d’intérêt puis les accompagnons dans la prise de contact  : nous préparons leur arrivée et tout se déroule bien ! » Même constat pour Arnaud Burgaud, chef de service Insertion (Conseil départemental)  : « les participants retrouvent un sentiment d’utilité sociale. L’accompagnement en amont est indispensable pour que cette action soit profitable à leur parcours d’insertion. » Engagés pour une journée hebdomadaire de bénévolat, les participants sont finalement bien plus présents. En parallèle avec leur encadrante, ils capitalisent sur cette expérience pour préparer leur suite de parcours. « Ils découvrent qu’ils savent s’organiser, travailler en équipe… et se sentent valorisés. Il faut travailler ces compétences pour l’avenir. » Marie-Claude trie LES vêtements donnés aux Restos du Cœur. l’Aisne en action 23 « RSA et bénévolat »  : une expérimentation à venir Pour encourager l’insertion des bénéficiaires du RSA, le Département souhaite s’appuyer sur le bénévolat. « C’est une volonté politique forte  : être bénévole peut aider à rompre l’isolement et s’approcher de l’employabilité » rappelle Isabelle Létrillart, Vice-présidente du Conseil départemental de l’Aisne en charge de l’insertion, du retour à l’emploi, de la famille et de la protection de l’enfance. « Il n’y aura pas de caractère obligatoire ou systématique  : cette action s’appuiera sur le volontariat. » L’objectif est de proposer le bénévolat à certains bénéficiaires, en fonction de leurs besoins, de leur redonner des repères professionnels et citoyens, développer leurs éventuelles compétences au service des associations et favoriser leur épanouissement personnel. Cette idée est bien accueillie par les associations de tous domaines. « Les bénéficiaires du RSA ne vont pas se substituer à un salarié, ils apporteront une aide régulière, sur un temps limité. » Une expérimentation sera lancée sur Saint-Quentin, la ville étant volontaire. Le Département organisera, avec le soutien de ses partenaires, la mise en relation des bénéficiaires du RSA et du monde associatif. Au terme de l'expérimentation, cette action pourrait être étendue à d’autres territoires. n°222 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :