[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
[02] l'Aisne n°222 nov 18 à mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°222 de nov 18 à mar 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : mobilisés pour l'Aisne !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 rétrospective grands #Aisnemag n°222 Mobilisés pour l´ai s ne chantiers Réparation d’ouvrages d’art, création de giratoires, extension des voies vertes et poursuite de la rocade de Villers-Cotterêts, le Département continue à investir pour vous. Le Conseil départemental a supporté la totalité du coût des travaux qui s’élève à 312 614 € . Nouveaux giratoires à Beautor et Remigny Pour la sécurité des usagers, deux giratoires ont été réalisés sur des carrefours fortement fréquentés. A Beautor, en direction de Deuillet, l’intersection de la RD 1032 et de la RD 553 était particulièrement dangereuse. Entre 2011 et 2016, 8 accidents s’y sont produits occasionnant 2 morts et 9 blessés (dont un grave). La mise en place d’un giratoire était donc une priorité pour la sécurité des usagers de cet axe reliant l’A26 à Chauny, emprunté par de nombreux poids lourds. Lancés en janvier, les travaux se sont achevés fin avril, pour un coût total de 479 900 € . Jussy, le pont rénové Le Conseil départemental assure une surveillance périodique de l’ensemble de ses ouvrages d’art. Il offre également aux collectivités locales des solutions en matière de suivi grâce à l’Agence départementale d’ingénierie pour les collectivités de l’Aisne (ADICA), structure créée par le Département et l’Union des maires de l’Aisne. A Jussy, la départementale D8 est dotée d’un pont franchissant le canal de Saint-Quentin. Cet axe est très fréquenté  : 2 500 véhicules y circulent par jour dont 8% de poids lourds. Suite à un diagnostic, le Département de l’Aisne a approuvé en mai 2017 la rénovation de ce pont en béton armé de 34 mètres de long, au titre du programme de « grosses réparations d’ouvrages d’art ». Les travaux ont débuté en septembre 2017. L’étanchéité de l’ouvrage devant être entièrement refaite, une déviation a été mise en place quelques semaines. Le pont rénové a été rouvert à la circulation et inauguré le 18 mai 2018.
Autre point noir  : le carrefour à hauteur de Remigny, sur la RD1 entre Saint-Quentin et Chauny. C’était le dernier carrefour de plan de type tourne à gauche sur ce tronçon à 2X2 voies très fréquenté. Réaliser un carrefour dénivelé avec élargissement de la chaussée aurait permis de conserver un caractère de voie express mais aurait représenté un lourd investissement (8,5 M € ). La solution du giratoire a été privilégiée pour réduire les vitesses et fluidifier les trafics sur une intersection empruntée par de nombreux engins agricoles. Cet été, le Département a investi 1,8 M € pour la première phase de travaux. Réalisé entre mars et juillet, le giratoire de Remigny représente un investissement de 1,5 M € . Autre projet d’envergure  : le contournement de Villers-Cotterêts reliant la RN2 à la RD 936. Le chantier a considérablement avancé cet été avec la réalisation de deux tronçons desservis par deux giratoires et la création du système de gestion des eaux pluviales. Débutés en juillet, ces travaux ont duré 5 mois et permis de faire la liaison entre l’avenue de Noue et la RD 231, puis de la RD 231 à la RN2. Montant de l’opération  : 1,8 M € . Véloroutes et Voies vertes rétrospective 11 Les liaisons par véloroutes suscitent beaucoup d’intérêt et ne concernent plus uniquement la pratique du vélo comme loisir. « Sur le secteur de Chauny, certaines personnes utilisent l’EuroVélo 3 pour aller travailler ! C’est encore nouveau mais nous avons de plus en plus de demandes concernant l’aménagement de ce type de voies » souligne Pierre Sculfort, chef de service à la Voirie départementale. L’EuroVélo 3, appelée « La Scandibérique », relie Trondheim (Norvège) à Saint- Jacques-de-Compostelle (Espagne) et traverse l’Aisne en longeant l’Oise sur 110 kmentre Hirson et Quierzy. Les liaisons entre Ribemont et Quierzy (35 km) et entre Hirson et Guise (36 km) sont en service et le tracé sera achevé avec la liaison entre Guise et Ribemont. Le tronçon de 6 kmentre Mont d’Origny et Macquigny a été mis en service en juin dernier. Coût de l’opération  : 521 560 € . Le saviez-vous Le schéma départemental des véloroutes et voies vertes prévoit la création de 3 autres itinéraires  : La véloroute départementale dont le tracé suit l’ancienne voie ferrée entre Laon et Sains-Richaumont ; La véloroute 30 qui relie Reims à Abbeville et qui traverse l’Aisne de Berry-au-Bac à Pithon. Les premiers travaux prévus pour 2019 concernent le tronçon entre Pinon et Coucy. La véloroute 52 de Strasbourg à Paris traversera le sud de l’Aisne entre Trélou-sur-Marne et Crouttes-sur-Marne. Elle sera mise en chantier à l’horizon 2021. Desservir Villers-Cotterêts Le dernier tronçon qui contournera le Lycée Européen et franchira la vallée de l’Automne par la création d’un viaduc nécessite encore des études techniques et environnementales. Le projet global de contournement est estimé à 9,2 M € financés à 75% par le Département. n°222 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :