[02] l'Aisne n°221 jun à oct 2018
[02] l'Aisne n°221 jun à oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°221 de jun à oct 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : profitez, c'est l'été !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 l’Aisne en action aider à souffler #Aisnemag n°221 été 2018 LA PAroLe à... CHriStine deSSon Infirmière coordinatrice du SSIAD Alzheimer et maladies apparentées (DomusVi) Si c’est possible pour le patient et l’aidant, nous favorisons le maintien à domicile. Sur le territoire de Saint-Quentin, les différents acteurs collaborent dans l’intérêt des seniors, c’est une belle réussite. J’informe les familles sur les solutions existantes, comme l’accueil de jour. L’important est de construire un parcours, étape par étape  : accepter une aide à domicile, confier un proche à l’accueil de jour puis en séjour temporaire… et sans culpabiliser ! Le maintien à domicile des seniors est une priorité pour le Conseil départemental. Pour leurs proches, le quotidien est épuisant  : des « aides au répit » existent avec le soutien financier du Département. Le quotidien est parfois difficile lorsqu’il faut s’occuper d’un proche dépendant. Si les seniors bénéficient d’aides à domicile, il faut également penser à leurs proches, les « aidants » (mari, épouse, enfants…). « Leur dévouement peut aller jusqu’à l’épuisement. Ils ont besoin de souffler et de s’occuper d’eux » explique Jean-Michel Lemort, Directeur de la Résidence Les 3 Chênes (Association Temps de vie) à Saint-Quentin. Des solutions « d’aide au répit » existent  : certains établissements accueillent des seniors pour quelques jours (accueil temporaire), d’autres à la journée (accueil de jour). Malheureusement, l’aspect financier pose souci et certains accueils de jour peinent à trouver leur public…
soutenir les aiDants Le directeur de la Résidence Les 3 Chênes se réjouit de la décision du Département. « Nous avions pris les devants et proposons une réduction permettant au plus grand nombre d’accéder à l’accueil de jour. » Les aînés y sont comme à la maison, ils profitent d’une cuisine, d’un salon mais aussi des animations de la maison de retraite. « La construction du parcours est primordiale  : une arrivée non préparée en établissement est un échec » souligne Valérie Drecq, adjointe de direction. « Certains usagers viennent temporairement, pour se reposer ou pendant que leur aidant souffle ou se fait soigner. C’est un bon essai en vue d’une entrée future. » Pour Henri Siefer, 93 ans, l’essai est concluant. « Je suis bien ici, c’est calme et le personnel est agréable. A la maison, je risque de chuter à nouveau donc j’aimerais bien rester » conclut-il avec un grand sourire. Lever le frein financier Pour encourager la fréquentation des 9 accueils de jour de l’Aisne (Le Nouvion-en-Thiérache, Hirson, Rozoy-sur-Serre, Liesse-Notre- Dame, Saint-Quentin, Flavy-le-Martel, Laon, Brasles et Villiers- Saint-denis), le Conseil départemental a mis en place de nouvelles modalités de financement visant à réduire la participation financière de la personne accueillie. L’accueil de jour et l’hébergement temporaire constituent des solutions de répit pour les proches aidants. Le département prendra désormais en charge - au titre du plan APA à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) - le coût d’hébergement à hauteur de 28,04 € (pour 2018) et le coût relatif à la dépendance (GIR 1 à 4). Le ticket modérateur (GIR 5-6) reste à la charge de la personne accueillie. Pour connaître les différentes modalités, vous pouvez contacter le service d’accès aux droits des usagers (SADU) de la Direction des Politiques d’Autonomie et de Solidarité 03 23 24 61 63/sadu@aisne.fr l’Aisne en action 15 VALéRIE DRECQ ET JEAN-MICHEL LEMORT (RéSIDENCE LES 3 CHêNES - TEMPS DE VIE, SAINT-QUENTIN) LA PAroLe à... GerMAine BuySSe 84 ans, Saint-Quentin Mon mari fréquente l’accueil de jour 3 fois par semaine et l’accueil temporaire quand je vais chez mes petitsenfants. Au début, c’était difficile mais maintenant je sais qu’il est entre de bonnes mains. J’ai repris des activités, je me repose et me soigne. Roger participe à des activités manuelles, des jeux et fait de la gymnastique, cela lui fait du bien ! été 2018 n°221 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :