[02] l'Aisne n°220 mar/avr/mai 2018
[02] l'Aisne n°220 mar/avr/mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°220 de mar/avr/mai 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : un pas vers l'emploi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 à la rencontre de... L’atelier gym douce ESt porté PAr le CLIC de gauchy (centre local d’information et de coordination) en PArtenariat avec le Sissad (syndicat intercommunal de services et soins à domicile). Retrouver une activité physique, rompre l’isolement, travailler sa mémoire... De nombreuses actions sont soutenues dans le cadre de la Conférence des financeurs, sous l’égide du Président du Conseil départemental. Rencontre avec des seniors en action ! Adapter la société au vieillissement Dans l’Aisne, les plus de 60 ans représentent 26,7% de la population. Préserver leur autonomie le plus longtemps possible est un enjeu majeur auquel travaille la Conférence des financeurs. Présidée par le Président du Conseil départemental, elle réunit l’ARS (agence régionale de santé), la Carsat (caisse de retraite), la MSA, les caisses de retraite complémentaire (Agirc - Arrco), la Caisse primaire d’assurance maladie, la Mutualité française et l’Agence nationale de l’habitat. Son objectif est de financer des projets de prévention répondant aux besoins des seniors. #Aisnemag n°220 printemps 2018 S´entretenir pour bien vieillir Gym tonique... douce « 1, 2, 3, 4… on lève la jambe !... 5, 6, 7… encore ! On contracte les abdos ! » Sur de la musique rythmée, Edith Milot, animatrice de gymnastique volontaire, fait travailler les participantes de l’atelier « Gym douce ». Quelques soupirs se font entendre  : « ça tire dans les cuisses ! ». Elles sont une vingtaine ce matin à participer à la séance hebdomadaire dans la salle de convivialité du Sissad de Gauchy. La plus jeune du groupe a 65 ans. La plus âgée, 96… Toutes attendent ce rendezvous avec impatience. « Ça fait du bien ! Nous faisons du renforcement musculaire, des exercices pour la souplesse, l’équilibre. Nous avons appris à nous réceptionner en cas de chute et à nous relever. Ça me rassure » explique Nadia Grisot, 72 ans. « Ces exercices me maintiennent en forme. » Micheline Remond, 78 ans, confirme  : « depuis que je fais de la gym je peux me mouvoir plus facilement. Je sens une nette différence. J’ai retrouvé la pêche ! ». Aux bienfaits de l’activité physique s’ajoute le plaisir du temps partagé  : « je me sens moins isolée. Nous passons de bons moments ». Chaque exercice vise un objectif précis  : « tous les gestes sont utiles au quotidien pour se baisser, se coiffer, s’habiller... Nous voulons préserver leur autonomie le plus longtemps possible » explique Edith Milot, animatrice spécialisée dans l’accompagnement des seniors.
Porté PAr l’AMSAM (association médico-sociale Anne Morgan) de Soissons, l’atelier mémoire compte 9 PArticipants. Dans ce volet prévention, l’un des principaux buts est d’éviter les chutes. Les personnes âgées peinent parfois à lever les pieds… Edith les fait donc travailler pour éviter ces accidents dangereux. « Elles se plaignent parfois de la difficulté des exercices mais reviennent chaque autonomie des seniors Prévention routière, hygiène alimentaire, mobilité, activités sportives, loisirs, prévention de la polymédication... En 2017, 87 actions de prévention ont été subventionnées par la Conférence des financeurs, pour un montant de près d’1,6 M € . Environ 3 000 participants en ont bénéficié. semaine ! » Et les rires en fin de séance en disent long ! Mémoire vive « Il s’agit d’un château, à 50 km au nord de Paris ; c’est un lieu d’entraînement et de courses à la rencontre de... 15 hippiques… » La réponse fuse  : « Le château de Chantilly ! » A travers ce quiz les 6 participantes travaillent leur mémoire et leur concentration. « Et il y a une bonne ambiance » explique Yvette Salzard, 89 ans. Si ces seniors ont du mal à évaluer les effets de ces séances hebdomadaires, pour leurs proches ou aidants les résultats sont significatifs. « Nous avons parfois des retours de proches qui constatent de nettes améliorations notamment sur la concentration » explique Virginie Gacquière, assistante technique de la plateforme prévention de l’AMSAM de Soissons. L’entretien des facultés cérébrales est primordial dans le maintien à domicile. Certaines participantes demandent même des exercices à faire à la maison, entre deux ateliers. Ces moments sont un bon moyen de lutter contre l’isolement. « La Conférence des financeurs nous permet de développer des projets destinés aux seniors hors établissement et de créer du lien social » poursuit Virginie. Ce que confirme Joëlle Riou, 62 ans, de Saint-Bandry  : « je travaillais sur Paris et je n’ai pas beaucoup de connaissances localement… Cet atelier me permet de sortir et de rencontrer du monde. Je ne perds pas encore la mémoire, mais à titre préventif ça ne fait pas de mal ». Stimuler l’activité cérébrale, entraîner l’attention, travailler les mémoires visuelle, auditive et logique, tout en favorisant le lien social, c’est l’objectif de cet atelier hebdomadaire. Et Yvette de conclure  : « Je ne peux pas encore dire si je vois une différence mais je suis contente de venir ! » printemps 2018 n°220 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :