[02] l'Aisne n°219 déc 17/jan-fév 2018
[02] l'Aisne n°219 déc 17/jan-fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°219 de déc 17/jan-fév 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 l’Aisne en action Baby boom QUELQUES CHIFFRES 70 EAJE* proposent 1 359 places pour les 0-6 ans 4 MAM* disposent de 48 places 176 places créées en 2017 (100 en structures privées et 76 en structures publiques) 24 places supplémentaires en MAM en 2017 205 places créées ces 3 dernières années 4 196 assistantes maternelles pour 14 137 places théoriques #Aisnemag n°219 hiver 2018 Crèches, multi-accueils, micro-crèches*, maisons d’assistantes maternelles*, crèches familiales… 2017 est une année record  : 176 places supplémentaires ont été créées pour la garde des jeunes enfants. Horaires atypiques, allongement des trajets domicile-travail, manque de structures en milieu rural… trouver un mode de garde est parfois un casse-tête ! Si certains parents emploient directement une assistante maternelle, d’autres font appel à une structure, publique ou privée. Et la demande ne cesse de croître ! 176 nouvelles places « 2017 est une année sans précédent avec 176 places ouvertes » résume Christine Coffin, puéricultrice conseillère technique petite enfance au Conseil départemental de l’Aisne. « Le Département délivre une autorisation d’ouverture pour les structures privées, 100 places cette année, et donne un avis d’ouverture pour les structures publiques. » Les ouvertures se sont multipliées en 2017 ! Citons entre autres Vervins, où le multi-accueil a rejoint un nouveau bâtiment avec la création de 10 places supplémentaires ; Chambry et sa toute nouvelle crèche inter-entreprises ; Gauchy où d’importants travaux ont été réalisés et 10 places ouvertes ; Crépy-en-Laonnois où les enfants bénéficient de nouveaux locaux et de 3 places supplémentaires ou encore Tergnier avec l’ouverture d’une structure de 30 places. Un partenariat solide Tous les dossiers sont examinés par le Département en étroite collaboration avec la CAF, principal financeur. « L’important est de mailler le territoire. Avant de lancer un projet, nous vérifions la cohérence du dossier au regard des besoins des familles, des structures déjà existantes, etc. » Les achats et travaux dans les locaux peuvent être financés par la CAF et bénéficier du
LEXIQUE * EAJE  : Etablissement d’Accueil du Jeune Enfant MAM  : Maison d’Assistantes Maternelles soutien du Département dans le cadre des anciens Contrats Micro-crèche  : structure départementaux de privée proposant 10 places développement local. maximum Les partenariats publicprivé se multiplient  : ainsi les micro-crèches* s’installent dans des locaux communaux. Des emplois en plus ! Un bel exemple A Vic-sur-Aisne, une micro-crèche a ouvert fin août 2017, dans l’ancienne maison Anne Morgan (qui abritait une crèche après-guerre). Ce projet est porté par deux belles-sœurs, déjà à la tête de 2 micro-crèches à Pinon. « Vanille-chocolat » accueille jusqu’à 10 enfants, de 2 mois et demi à 6 ans, dans des locaux réhabilités par la commune avec le financement de la CAF et du Département. Quatre Chaque ouverture de places et/ou création de micro-crèche débouche sur des embauches. En effet, la législation impose un employé pour 5 enfants non marcheurs et un employé pour 8 enfants en âge de marcher. En moyenne, une micro-crèche emploie 3,4 équivalents temps plein. En 2017, des lieux d'accueil ont ouvert à Château-Thierry, Frières- Faillouël, Le Hérie-la-Viéville, Pinon, Saint-Quentin (3 structures), Sinceny, Vic-sur-Aisne et Villers-Cotterêts. D’autres projets aboutiront courant 2018, à Belleu, Bourg-et-Comin, Condé-en-Brie, Courtemont- Varennes, Laon, Neuilly-Saint-Front, Saint-Quentin, Soissons et Vic-sur- Aisne. Les collectivités locales prévoient également de nouvelles places à Boué-Etreux, La Capelle, Sains-Richaumont et Vermand. emplois à temps plein ont été créés (dont un poste de directrice pour les 3 structures axonaises). Début 2018, une seconde microcrèche ouvrira à l’étage. « Il y a de la demande, ce type de structures manque en milieu rural. De plus, nous répondons aux besoins que les assistantes maternelles ne couvrent pas » explique l’une des associées, Soumia Azzouzi. Ainsi, la micro-crèche propose des horaires atypiques (6h-22h) et n’est fermée que les week-ends et jours fériés. Les locaux se situent juste à côté de l’école. « Un agent du périscolaire vient chercher les enfants scolarisés et les ramène après l’accueil périscolaire. » Une solution pratique et rassurante pour les parents. l’Aisne en action 17 Et lES nounous ? Les assistantes maternelles, agréées par le Conseil départemental, sont directement employées par les parents. Au 31 décembre 2016, 4 196 assistantes maternelles étaient en activité pour 14 137 places théoriques, pour des enfants de 0 à 12 ans. Elles ont aujourd’hui la possibilité de se regrouper  : 4 MAM* existent dans l’Aisne, dont 2 ayant ouvert en 2017 à Presles-et-Boves et Villiers- Saint-Denis. Dans chacune, les 3 nounous peuvent accueillir 12 enfants. hiver 2018 n°219 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :