[02] l'Aisne n°219 déc 17/jan-fév 2018
[02] l'Aisne n°219 déc 17/jan-fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°219 de déc 17/jan-fév 2018

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : agir pour l'avenir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 à la rencontre de... Renaître par la culture Dans le sud de l’Aisne, la salle de concert La Biscuiterie et le Centre de Cultures et de Ressources Lizières illustrent le potentiel de certains lieux laissés en friche quand un projet culturel solide s’en empare. Scène croustillante Dans les locaux de l’ancienne usine Belin, le Centre U1 de Château-Thierry est un cas d’école en matière de réhabilitation. C’est là que la salle de concert La Biscuiterie développe ses activités et s’est imposée comme la scène incontournable du sud de l’Aisne. « A côté de nous il y a les studios de répétitions « U1 Stud » et la salle d’exposition Le Silo, gérés par la Ville, le Centre de développement chorégraphique l’Echangeur, l’Académie Charles Cros et encore bien d’autres structures ! » Médiateur culturel, Xavier Lelièvre rappelle aussi que la salle de concert s’est agrandie récemment, passant de 200 à 300 places debout, et que les loges sont en cours d’aménagement, dotant la structure des équipements nécessaires vis-à-vis du projet de labellisation SMAC (Salle de musiques actuelles) dans lequel elle est engagée. « Notre action culturelle a une finalité sociale, notre programmation est dans ce sens largement tournée vers la découverte avec des prix d’entrée en dessous de 10 € et une visibilité accrue sur la création locale. » La Biscuiterie accueille aussi des spectacles destinés aux scolaires et travaille avec des structures comme le centre d’accueil Coallia d’Essômes-sur- Marne avec lequel elle développe actuellement un projet autour de la langue française. #Aisnemag n°219 hiver 2018 Nicolas Doubre en Résidence La Biscuiterie joue un rôle d’accompagnement pour les groupes locaux. Lors de la dernière saison culturelle, le trio folk Joha a ainsi bénéficié du soutien administratif et technique de la structure. Le groupe a pu se produire en 1 ère partie de l’artiste camerounaise Sandra Nkaké qui jouait dans la cité castelle à l’occasion du festival Haute-Fréquence. Un projet musical peut aussi être accueilli en résidence pour une durée déterminée afin de peaufiner l’aspect scénique, mettre quelques titres en boîte ou tourner un clip. C’est l’expérience qu’a vécue en septembre dernier le trio The Deans, une formation prometteuse qui a la particularité de réunir un Saint-Quentinois et deux Irlandais de la région de Dublin pour un rock tout-terrain à découvrir. www.labiscuiterie.org
A la lisière des arts « Il y avait ici un projet de zone pavillonnaire, l’idée était de tout raser et de faire pousser 70 logements qui auraient été vendus à la découpe. Comme mon projet intégrait la sauvegarde du site, la commune d’Epaux-Bézu m’a vite donné son soutien. » C’était en 2008, l’artiste pluridisciplinaire Ramuntcho Matta posait alors les bases de ce qui allait devenir le Centre de Cultures et de Ressources Lizières qui tourne aujourd’hui à plein régime. Sur le parc arboré de trois hectares, le château du XIX e a été entièrement rénové et propose aujourd’hui différents espaces de travail, des hébergements, une cuisine collective et un studio d’enregistrement. C’est d’ailleurs l’activité du studio qui a permis au projet de trouver rapidement son équilibre et de se lancer dès 2011 alors que les travaux se poursuivaient sur les dépendances, aujourd’hui reconverties en bibliothèque et hébergements pour les artistes en résidence, et sur l’ancienne grange qui accueille des ateliers et une grande salle de diffusion. à la rencontre de... 13 Lieu de création, de médiation et de réflexion, Lizières est un laboratoire au croisement des pratiques artistiques contemporaines où peuvent se retrouver plasticiens, musiciens, poètes, architectes, philosophes et autres explorateurs des frontières d’une humanité en questionnement. « Nous sortons du cadre des seuls arts plastiques, la relation à l’autre est centrale dans les travaux que nous encourageons et c’est sur ces problématiques que nous sommes sollicités pour intervenir à l’extérieur, surtout en milieu scolaire qui représente 30% de nos activités. » Des actions sont également mises sur pied en psychiatrie à Prémontré, auprès de personnes autistes ou en milieu pénitentiaire. Enfin, des évènements publics sont organisés sur le site à l’occasion d’expositions, concerts, pièces de théâtre… « Souvent sous forme de « pique-nique », c’est convivial et c’est aussi l’occasion de stimuler ses papilles par des saveurs venues d’ailleurs ! » www.lizieres.org hiver 2018 n°219 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :