[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de sep/oct/nov 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aisne en effervescence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 expression Fiers de transmettre un transport scolaire de qualité Depuis 1982, les Départements sont responsables de l’organisation du transport scolaire. Le 1er septembre, c’est aux régions qu’est revenue cette importante compétence. Pour la dernière fois cet été, les services du Conseil départemental ont donc réorganisé les circuits de Car pour la rentrée scolaire en prenant en compte, notamment, toutes les demandes de retour à une semaine de 4 jours d’école que nous tenions à satisfaire. Le Conseil régional devient ainsi le nouvel interlocuteur pour le transport scolaire et nous nous réjouissons du maintien de sa gratuité afin de soutenir le pouvoir d’achat des familles. Dans un esprit de solidarité et d’équité, nous avons toujours défendu ce principe. Ainsi que le prévoit la Loi, le Département a également transféré la RTA qui est l’opérateur historique du transport scolaire et le restera. Nous sommes fiers du travail accompli par les 460 salariés de la régie et leur souhaitons un bel avenir sous l’égide de la Région. L’Etat ne cesse de demander aux collectivités locales de faire des économies, alors que celles-ci sont en général bien gérées et représentent moins de 10% de l’ensemble de la dette publique. Que l’Etat commence par établir ses budgets en équilibre, avant de donner des leçons aux collectivités locales qui sont tenues de le faire systématiquement. Les ressources de l’ensemble des collectivités sont toutes remises en question par M. Macron, alors même que l’Etat se refuse à entreprendre la réforme globale de la fiscalité incluant la révision des bases cadastrales, ce qui est pourtant le préalable indispensable à toute réforme territoriale digne de ce nom. En se contentant de légiférer sur le non cumuldes mandats et sur la baisse du nombre des élus, il commence par la fin en confondant le but et les moyens. En fait, M. Macron qui n’a jamais été un élu local, semble vouloir revenir sur la décentralisation. Cela peut être un choix, mais que lui et tous ceux qui le suivent l’assument clairement ! Obligation prévue par la loi de 2002 relative à la démocratie de proximité. Les propos publiés ci-dessus le sont sous l’entière responsabilité de leurs auteurs. #Aisnemag n°218 automne 2017 Le groupe Rassembler pour l’Aisne Le groupe FN Attention… La ruralité et les associations sont en péril ! A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous sommes saisis, dans les communes de nos cantons, par les élus et par les responsables associatifs, de leurs très vives inquiétudes quant à la pérennité de leurs activités éducatives, sportives ou culturelles. Pour les communes rurales, ce sont les programmes péri-scolaires ou la cantine qui sont menacés. Dans des associations, c’est l’aide à l’encadrement des sportifs ou les actions culturelles qui sont sur la sellette. La réduction drastique du nombre des contrats aidés dont tous sont victimes représente un véritable fléau pour le maintien du lien social dans nos territoires déjà fragilisés. C’est pourquoi, plus que jamais, nous devons être au rendez-vous de la solidarité. Il est donc essentiel de les aider par le maintien des subventions qui leur sont allouées depuis de nombreuses années. Comme nous l’avons toujours fait, nous nous engageons à les défendre. Cela ne s’arrange pas ! Les élus du groupe socialiste et de Gauche républicaine En juillet, nous venons de vivre une Décision budgétaire Modificative totalement inédite. Rarement contenu aura été aussi pauvre. A tel point que l’on peut renoncer à commenter le vide ! Il ne se passe plus grand chose au Conseil Départemental. Il n’y a plus de projets ambitieux, le dernier chantier (celui des archives départementales) a été lancé en 2013.Notre territoire s’enfonce dans le marasme et l’atonie. Peut-on être rassuré par la réponse du nouveau Président de la République à la lettre très pertinente envoyée par le Président du Conseil Départemental ? On peut en douter quand on apprend le nouveau tour de vis demandé aux collectivités territoriales (13 milliards d’euros d’économies) et l’absence d’engagement sur le dossier crucial de la compensation financière de l’état sur les dépenses de solidarité (surtout le R.S.A.). La rentrée menace d’être tendue. Groupe Front de Gauche-Europe Ecologie Les Verts
aisne octobre 13 - laon 14 - st-quentin 15 - soissons Le Front de l’aube Création pour orchestre, chœur d’enfants et baryton solo D’Edith Canat de Chizy sur le livret original de Maryline Desbiolles Ensemble orchestral de la Cité Vincent Bouchot, baryton Ensemble vocal du Conservatoire du Pays de Laon, direction Eric Munch Adrien Perruchon, direction automne 2017 n°218 #Aisnemag Tout le programme sur www.aisne.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :