[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de sep/oct/nov 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aisne en effervescence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 l’Aisne en action L’ADICA, au service des collectivités Créée en 2013, l’agence départementale d’ingénierie pour les collectivités de l’Aisne (ADICA) accompagne les communes et les intercommunalités adhérentes dans leurs travaux de voirie et de bâtiments. Depuis cette année, elle propose également de nouveaux services. 564 collectivités adhérentes #Aisnemag n°218 automne 2017 l’adica en CHIFFRES 653 opérations menées « L’agence aide et accompagne ses adhérents dans le montage administratif et technique de leurs opérations de travaux » explique Stéphane Brulé, directeur de l’agence. « Nous intervenons dans les domaines de la voirie, du bâtiment et de l’énergie. » Depuis 5 ans ce ne sont pas moins de 653 opérations qui ont été menées. Routes, trottoirs, aménagements de 80% des opérations concernent la voirie et l’aménagement d’espaces publics 20% des opérations concernent les bâtiments sécurité ou d’espace publics, travaux de mise en accessibilité des bâtiments… l’ADICA est spécialisée dans de nombreux domaines. « Nous assurons la maîtrise d’œuvre pour les opérations de voirie inférieures à 90 000 € . C’està-dire que nous réalisons le montage administratif du dossier, la conception et le suivi des travaux. » Et pour les opérations dont le coût est compris entre 90 000 et 500 000 € , l’ADICA effectue l’assistance à maîtrise d’ouvrage  : « La conception et le suivi des travaux sont cette fois confiés à un cabinet d’études privé. Nous accompagnons la collectivité demandeuse dans l’ensemble de ses démarches administratives (les marchés publics notamment) et au niveau technique (de la rédaction du programme à l’assistance à la réception). »
De nouveaux services L’ADICA étoffe régulièrement son offre de services. Elle propose désormais un conseil en énergie  : « Nous établissons un diagnostic énergétique des bâtiments communaux, préconisons des travaux d’amélioration et quand c’est utile, recommandons la mise en place de la télégestion. Un système que le Conseil départemental a déjà développé dans ses collèges et qui permet de réaliser des économies de 20 à 30% dès sa mise en place. » Chauffage, éclairage public, toutes les consommations énergétiques sont analysées et des solutions concrètes sont proposées. Autre nouveauté  : l’assistance dans les ouvrages d’art. « Les communes ont une obligation de suivi et d’entretien de leurs ponts et elles ne savent pas toujours comment faire. » L’ADICA propose donc une visitediagnostic afin d’évaluer l’état du ou des travaux à OSLY-Courtil ponts et de définir une programmation des interventions nécessaires. Pour le conseil en énergie comme pour les ouvrages d’art, l’agence s’appuie sur l’expertise des services du Conseil départemental. « Enfin, nous travaillons sur les biens sans maîtres  : les maisons ou autres bâtiments auxquels on ne connaît pas de propriétaires depuis plus de 30 ans. » Les communes peuvent alors entamer une procédure pour intégrer ces biens dans leur patrimoine. « Là encore, un service spécialisé du Conseil départemental nous apporte ses compétences pour aider les communes dans ces démarches juridiques complexes. » Qui paie ? Durant les trois premières années, le Conseil départemental a versé des subventions l’Aisne en action 17 dégressives pour permettre à l’agence de démarrer son activité. « Aujourd’hui, nous sommes à l’équilibre financier » souligne Stéphane Brulé. L’agence est désormais financée par les cotisations des collectivités adhérentes et la facturation des prestations réalisées. Le Conseil départemental met également une quarantaine d’agents à disposition de l’ADICA en fonction de ses besoins. « Car nous ne disposons pas de toutes les compétences techniques en interne. Mais nous remboursons au Conseil départemental le temps passé par ses agents sur nos opérations. L’ADICA est un exemple concret de la mutualisation de moyens. Un service public au service du service public. » Bon à savoir Les communes de moins de 10 000 habitants, les communautés de communes et les syndicats peuvent adhérer à l’ADICA. Les adhérents acquittent un droit d’entrée et versent ensuite une cotisation annuelle calculée en fonction du nombre d’habitants. L’ADICA recrute ! L’ADICA et le Conseil départemental recherchent un conseiller énergie partagée et un chef de projets énergie. Consultez les offres sur aisne.com et adica.fr. ADICA 11 bis rue de Signier 02000 LAON 03 23 24 99 99 automne 2017 n°218 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :