[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
[02] l'Aisne n°218 sep/oct/nov 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°218 de sep/oct/nov 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aisne en effervescence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 reportages L’associatif axonais en chiffres 8 000 à 9 000 associations dont 1 300 associations sportives Plus de 80 000 bénévoles 422 nouvelles associations déclarées en 2016 Et aussi… 11 015 salariés répartis dans 1 024 associations, soit 9,8% des emplois du secteur privé axonais (majoritairement dans le secteur social). Le début de l’année scolaire est aussi celui de la rentrée des associations  : c’est l’occasion de rappeler leur importance dans notre société. Elles touchent à tous les domaines  : sport, culture, social, éducation populaire… Les associations font partie intégrante de notre quotidien. Très souvent en interface avec l’Etat et les collectivités locales, elles sont à la fois leurs interlocuteurs et leurs auxiliaires lorsqu’elles ont un rôle social et humanitaire. Une association, c’est un groupement d’au moins deux personnes réunies dans un dessein commun et non lucratif. Charles Jovet, du service Sport et culture du Département, précise qu’« à l’échelle nationale, il en existe environ #Aisnemag n°218 automne 2017 Les associations 1,3 millions actives, touchant 13 millions d’adhérents. Dans l’Aisne, entre 8 000 et 9 000 d’entre elles maillent le territoire. » Le Conseil départemental soutient nombre de ces associations. Ainsi, dans le domaine du sport et de la culture, 5,11 M € leur ont été consacrés pour l’année 2016, répartis en  : - 1,6 M € pour le sport (fonctionnement, aide au recrutement d’éducateurs, aide à l’acquisition d’équipements, aide aux équipes amateurs et soutien aux athlètes de haut niveau) ; - 2 M € dans les domaines de la musique, de la danse, du spectacle vivant et du cinéma ; - 660 000 € en faveur des manifestations ; - 850 000 € en direction de la jeunesse et de l’éducation populaire. Catalyseur de lien social Quand on adhère à une association, c’est souvent parce qu’on souhaite progresser et partager sur un thème précis, une passion ou apprendre
rapprochent à pratiquer une discipline. Mais au-delà de cet objectif, les associations apportent davantage, à commencer par du lien social et de la solidarité. Prendre l’initiative d’intégrer une association n’est cependant pas une évidence pour tous. C’est pourquoi nombre d’entre elles interviennent à la demande des collectivités ou d’autres structures associatives pour des activités plus ponctuelles  : interventions dans les centres de loisirs, animations, spectacles et ateliers, pour tous ou à destination de publics spécifiques (personnes âgées ou en situation de handicap). Avec parfois à la clé, de belles histoires qui s’écrivent lorsque l’un se découvre une passion, ou que l’autre apprend à s’intégrer à un groupe ou gagne confiance en lui. En résumé, les associations sont utiles et indispensables  : rejoignez celle qui vous ressemble ! Zoom sur… reportages 11 Parmi les associations soutenues par le Département, voici trois exemples dont l’action est particulièrement orientée vers la cohésion de groupe et/ou la sortie de l’isolement de publics spécifiques. u Le Comité départemental du sport en milieu rural (CDSMR) veut « rendre accessible aux personnes qui en sont les plus éloignées, une offre de pratique physique diversifiée et adaptée » selon son directeur Christophe Normand. Intervenant le plus souvent dans des petites communes, le CDSMR propose à la fois des sports traditionnels (randonnée, gymnastique, tir à l’arc…) mais aussi des activités innovantes (disc-golf, tchouk-ball, kinball…) dont le but est de développer la coopération et de valoriser toute action individuelle ou de groupe, sans confrontation des joueurs. Un concentré d’expériences positives ! www.facebook.com/CDSMR02 u La Fédération Axothéa regroupe 24 troupes axonaises de théâtre amateur. Son objectif ? Développer et enrichir les pratiques des adhérents de ces troupes, mais aussi auprès d’autres publics de tous âges. Grâce à des stages, des ateliers, des sorties spectacles ou encore au moment de Gardin’Cour, festival de théâtre amateur de l’Aisne qui accueille aussi des troupes des départements voisins, la discipline s’ouvre à tous et devient une occasion pour les acteurs comme pour les spectateurs de nourrir leur vie personnelle de l’expérience théâtrale. www.axothea.com u Le collectif Culture pour l’insertion et l’autonomie de l’Aisne s’adresse plus particulièrement aux personnes en situation de handicap ou âgées. Animé par plusieurs fédérations d’éducation populaires (Ligue de l’Enseignement de l’Aisne, Fédération des centres sociaux de l’Aisne, Fédération départementale des familles rurales), il « utilise l’outil culturel afin de développer des espaces d’expression, de valoriser la personne, d’encourager la liberté de créer et d’affirmer sa singularité » explique Jean-Claude Simon, de la Ligue de l’Enseignement. Théâtre, cirque, ateliers manuels ou sportifs sont autant de supports pour aider ces personnes à prendre confiance en elles et à s’insérer socialement. Contact  : Jean-Claude Simon, 03 23 54 53 20, contact@laligue.org automne 2017 n°218 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :