[02] l'Aisne n°217 jun/jui/aoû 2017
[02] l'Aisne n°217 jun/jui/aoû 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°217 de jun/jui/aoû 2017

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (210 x 250) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : destination Aisne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 l’Aisne en action Manger local  : les collèges s’engagent La nouvelle charte pour une restauration Eco-Responsable au sein des collèges axonais incite les établissements à recourir aux circuits courts pour leur restauration collective. A l’initiative du Département et de la Chambre d’Agriculture, les cuisiniers et gestionnaires des collèges ont rencontré les producteurs locaux pour échanger sur leurs contraintes respectives. Favoriser les circuits courts dans la restauration collective est un engagement pour le Département car il s’agit de soutenir l’économie locale et d’agir pour le développement du territoire. « Pour le vendeur, le circuit court permet de diversifier la commercialisation de ses produits et de sécuriser sa production, précise Mireille Chevalier de la Chambre d’Agriculture de l’Aisne. Pour l’acheteur, en l’occurrence le aisne.com Retrouvez le texte de la Charte d’engagement pour une restauration éco-responsable #Aisnemag n°217 été 2017 collège, il s’agit de s’approvisionner en produits de qualité, notamment en terme de fraîcheur. » Des repas équilibrés C’est là que les enjeux se recoupent car, si le circuit court est bon pour l’économie locale et pour l’environnement, il est bon également en terme de santé publique, particulièrement chez les plus jeunes, premières victimes de la malbouffe. « On stigmatise les collectivités sur la qualité alimentaire alors que c’est probablement au collège que les élèves trouvent les repas les mieux équilibrés », relève Philippe Bauer, cuisinier au collège Jacques Cartier de Chauny. « Il y a un problème d’éducation à l’alimentation, renchérit Isabelle Colson, Gestionnaire du collège Léon Droussent à Coucy-le-Château. On le constate quand nos élèves se ruent sur les « nuggets » alors qu’ils ne touchent pas au poulet. » Plateforme Les établissements peuvent s’adresser directement aux producteurs ou passer par la plateforme de vente directe créée en 2012 par la Chambre d’Agriculture www.aisne-produitslocaux.fr. Cette plateforme s’adresse à tous les professionnels de la restauration et des cuisines centrales (API), maisons de retraites, restaurants d’entreprise et lycées y sont également inscrits. De leur côté, les producteurs associés à cette plateforme s’organisent à l’image de l’association
Moins de déchets ! Les collèges se mobilisent également pour réduire leurs déchets et ainsi sensibiliser les élèves aux questions environnementales. Avec l’aide du Département, les collèges d’Anizy-le-Château, Belleu, Montcornet, Condé-en-Brie, La Fère, Coucy-le-Château et le collège Jean Racine de Château-Thierry se sont équipés de composteurs afin de valoriser les bio-déchets issus de la restauration. D’ici l’année prochaine, sept autres établissements vont leur emboîter le pas. « Viandes de l’Aisne en circuit court » qui regroupe une quinzaine d’éleveurs du département. Démarche pédagogique Pour sensibiliser les élèves aux vertus du local, une vraie démarche pédagogique s’avère payante. « Je fais tester d’abord les produits en petite quantité et j’invite le producteur à rencontrer les élèves, explique Ludovic Laplace, cuisinier à Anizy-le-Château. Le fait de savoir d’où vient le produit joue très positivement » « Les élèves qui goûtent mes fraises à la cantine, je les revois ensuite sur le marché avec leurs parents », relève Yvan Primot, producteur à Vauxaillon. Bonus pour les collèges l’Aisne en action 17 Adoptée en 2015, la dernière charte départementale pointait comme objectif pour les établissements de s’inscrire dans une offre alimentaire durable qui privilégie les principes de proximité et de saisonnalité plutôt que les certifications. La nouvelle charte votée en janvier dernier va plus loin et prévoit l’attribution, pour tout établissement signataire, d’un bonus sous forme de crédit en matériel ou animation selon le taux de recours aux circuits courts (TCC) dans les achats en denrées alimentaires de l’année écoulée. 15%25%  : bonus financier annuel de 1 200 € A la veille des vacances scolaires, sur les 57 collèges publics de l’Aisne, une vingtaine d’établissements avaient signé la charte. Réunion d’échange au collège Léon Droussent de Coucy-le-Château-Auffrique été 2017 n°217 #Aisnemag



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :