[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°207 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (190 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : reportages sur l'économie sociale et solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Un écrin de taille Innovalis, la plus grande pépinière de l’Aisne est implantée à Chauny, entourée de 4 hôtels d’entreprises et d’un centre de formation. « Notre volonté est d’accompagner nos entreprises et de les conserver sur le territoire » souligne Jean Farez, Vice-président de la Communauté de communes de Chauny-Tergnier. Un poste de chargé de mission Développement économique a été créé dès 2008 à Innovalis. Maxime Isambert accompagne l’ensemble des créateurs, depuis le premier contact jusqu’à leur installation en pépinière, en ville ou à domicile, en passant par la recherche de financements, les démarches de création, … et parfois la Depuis février 2008, 41 entreprises ont occupé la pépinière. Le taux de remplissage est de 70%, ce qui laisse des possibilités d’installations ou d’extension des 11 entreprises implantées. Le projet, d’un coût de 2,13 M €, a notamment été financé par le Conseil général (198 000 €). a 26 grand format fermeture. « Le taux de réussite n’est évidemment pas de 100%. » Le chargé de mission conseille les chefs d’entreprises, les accompagne dans leurs démarches et projet de développement ou de création … Il suit également les entreprises ayant pris leur indépendance et crée du réseau. Les entreprises sont accueillies pour 6 ans quel que soit leur secteur d’activité. « Les prix sont attractifs, particulièrement les 2 premières années. Un bureau de 12 m² à 230 € c’est suffisant pour se lancer. Christophe Miquel (à droite) ne regrette qu’une chose : ne pas s’être lancé plus tôt ! Parmi les locataires : CMP (Construction métallique de Picardie) gérée par Jean-Marie Lalonde (à droite). Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 Ensuite, les loyers progressent par paliers pour atteindre les prix du marché » explique Sébastien Pecque, chargé de l’aménagement, du développement durable et de l’insertion à la CCCT. Les chefs d’entreprises bénéficient de services en commun (accueil standard, service courrier, salles de réunion…), d’un accompagnement, tout en gardant leur indépendance (horaires, jours de présence). Pour les artisans, il est important de disposer d’une adresse professionnelle hors domicile afin de recevoir les clients dans des conditions professionnelles. Lancement Originaire de Villers-Cotterêts, Christophe Miquel, 41 ans, a créé sa société il y a plus d’un an et demi. Ce chef d’entreprise dispose d’un solide bagage professionnel. Titulaire d’un Bac électrotechnique et d’un BTS Mécanique et automatismes industriels, il s’est spécialisé dans le dessin assisté par ordinateur. A 18 ans, il rejoint l’entreprise de son père où il travaille en bureau d’étude avant d’en venir à la réalisation. Actionnaire à 40%, il ressent toutefois le besoin de prendre son indépendance. Il monte son entreprise,
réussi grand format Monter sa boîte La pépinière Créapole à Vervins accueille pour 5 ans les créateurs d’entreprises. Exemple avec Picardie Emballages, une entreprise créée en novembre 2013 par Eric Lamendin et qui propose des solutions d’emballage (plastique, carton, mousse …) aux professionnels de tous secteurs. Titulaire d’un BTS productique, Eric Lamendin, 44 ans, a travaillé 5 années à la filature de Mondrepuis à la mise en place d‘un logiciel spécifique à l’activité textile. Puis il exerce 12 ans dans le domaine de l’emballage au sein d‘une entreprise locale. Licencié économique, il envisage de s’installer à son compte et suit des formations en anglais, création de site et création d’entreprise. « Lors de ma formation à la BGE de l’Aisne j’ai finalisé mon projet et réalisé un prévisionnel. J’ai pu intégrer Créapole grâce à l’appui de la CCI et j’ai décroché un prêt Aisne Initiative pour démarrer mon activité. J’ai travaillé 15 ans dans l’emballage : je connais mon métier et j’ai une formation technique. » Picardie Emballages dispose d’un bureau et d’un entrepôt de stockage propre et sécurisé. « Ces locaux donnent de la crédibilité aux entreprises. Nous y disposons la Métallerie de Retz, spécialisée dans la maintenance industrielle et commerciale. « Nous faisons de la métallerie, de la chaudronnerie, nous fabriquons des pièces sur plan. » Pour démarrer son activité, ce Cottérézien a dû investir 70 000 €. La société s’installe dans la pépinière Impasse du Chênois. Quatre cellules identiques y sont disponibles, comprenant bureau, atelier, sanitaires et stockage. Les locataires y bénéficient pour 4 ans d’un loyer modéré et progressif, avec charges comprises. « J’habite en face, j’ai vu la pépinière se monter. Ce sont de beaux de matériels en commun (fax et photocopieuses) et de locaux, comme les salles de réunion par exemple. Je n’aurais pas eu un tel confort dans un local privé. Ici, il y a tout pour réussir. » Le chef d’entreprise apprécie les tarifs avantageux de la pépinière et le suivi post-installation proposé par la CCI. Le bilan de sa première année d’activité est positif malgré une fracture de la jambe locaux, nous travaillons dans de bonnes conditions : la Communauté de communes nous donne notre chance, on se doit d’avoir des résultats. » Avant de souligner l’importance du suivi opéré par la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie). « J’ai de bonnes notions de gestion et de comptabilité mais c’est important d’avoir un avis extérieur sur sa stratégie. » Christophe Miquel est plus que satisfait de sa première année d’exercice. « Nous avons fait plus du double du prévisionnel et convaincu de gros clients comme le groupe Eram qui possède entre autres Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 027 un mois après la création de son entreprise. « J’ai donc pris du temps pour créer mon site internet qui me permet de prospecter partout en France et à l’étranger. Finalement je suis satisfait, j’ai réussi à obtenir la confiance de mes clients mais je ne compte pas mes heures ! » www.picardie-emballages.fr La pépinière vervinoise offre un espace de stockage sécurisé aux créateurs d’entreprises. les magasins Tati et Gémo. » Ce gros marché représente 35 à 40% de l’activité de l’entreprise. La Métallerie de Retz réalise des produits de fermeture (châssis aluminium, bardage) et assure la maintenance en matière de devanture. Pour garder une certaine souplesse, le chef d’entreprise privilégie une petite structure : « nous ne sommes que deux et cela fonctionne très bien ». Toutefois, il pense déjà à l’avenir : la Métallerie devra prendre son envol. La question est de savoir s’il est plus judicieux de louer ou de faire bâtir… La réflexion est lancée !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :