[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°207 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (190 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : reportages sur l'économie sociale et solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Cathy Mendez-Etienne 45 ans - Enseignante Soissons Experte en histoire de l’art Passionnée de théâtre et d’architecture Soissons Née à Soissons, Cathy Mendez- Etienne, pétillante quadra, a grandi en campagne axonaise, à Clamecy. Elle part ensuite étudier à Lille où elle résidera 13 ans. Cette enseignante dispose d’une double formation. Professeur de théâtre de 1995 à 2002, elle exerce également depuis 1998 comme professeur d‘arts appliqués. « J’ai une passion pour la comédie : je suis tombée dedans enfant ! Etre sur scène et entendre les gens rire c’est ce qu’il y a de plus intéressant et valorisant » explique-telle avec passion. Cette ancienne timide s’est épanouie sur les planches. « J’ai commencé à 8 ans. C’est une histoire de famille : mon père est dans une troupe amateur et mon frère est intermittent du spectacle. » l'Aisne que j'aime Levez les yeux ! C’est une balade étonnante que Cathy Mendez-Etienne, Greeter, vous propose en centre-ville de Soissons. Cette ville riche de 2 000 ans d’histoire recèle de trésors patrimoniaux et architecturaux de toutes époques passant parfois inaperçus au milieu de l’agitation urbaine. Cathy vous invitera notamment à découvrir les façades soissonnaises de style Art déco, un patrimoine de la cité du vase peu connu. Elle enseigne le théâtre à l’Université Lille III, dans les centres sociaux du Vieux Lille, en lycées, dans des associations... Toutefois, elle revient régulièrement à Soissons et porte un regard différent sur la ville. « Je me suis rendu compte de sa richesse, notamment en matière d’architecture. J’ai un fort intérêt pour l’art, l’histoire et le patrimoine. » Balade à la carte Elle revient finalement s’y installer et enseigne depuis 2003 au Lycée professionnel Amyot d’Inville de Senlis les arts appliqués (design) et l’histoire de l’art. Habitant Soissons, elle se balade régulièrement en centre-ville. « Il y a de nombreux trésors à découvrir dans mon quartier. Au fil des guerres, 80% de la ville a été détruite et donc reconstruite à différentes époques, dans différents styles. » 20 Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 C’est pour faire partager ses découvertes au plus grand nombre qu’elle a décidé de devenir Greeter. « C’est tout à fait naturel pour moi : j’ai toujours proposé des visites à mes proches que ce soit à Soissons ou au Louvre par exemple. » Etant habituée à faire preuve d’humour et d’originalité pour intéresser ses élèves, elle saura s’adapter à son public. « Je garde à l’esprit que certains visiteurs n’ont aucune notion en matière d’architecture et d’histoire de l’art. » Cathy Mendez-Etienne propose un parcours à la découverte de l’Art déco dans Soissons (voir p.22-23). Toutefois sa visite peut s’adapter aux envies des touristes. « Nous pouvons aussi faire le tour de la ville et des différentes périodes historiques ou découvrir Clamecy et ses creuttes. » Tout un programme !
Déambulation architecturale Vestiges gallo-romains, médiévaux, édifices d’inspiration gothique, style renaissance… L’architecture de Soissons est marquée par ses 2 000 ans d’histoire. Cathy Mendez-Etienne s’adapte aux envies des visiteurs : si son parcours initial se concentre sur l’Art déco, elle peut également vous faire découvrir Soissons à travers les siècles et différents styles architecturaux. Au détour des rues se cachent des petits trésors, certains connus, d’autres à l’abri des regards. « Je vis entourée de monuments historiques » s’enthousiasme cette Greeter en empruntant les anciennes rues pavées de la ville. Depuis une artère commerciale, dans une petite impasse, elle vous fera découvrir l’ancienne entrée du collège Saint-Nicolas. Ce vaste portail de pierre, de style Napoléonien, est classé Monument historique. Bien qu’ayant subi les outrages du temps, il présente un magnifique travail de taille de la pierre. Ouvrez l’œil ! C’est tout l’intérêt de la visite de Cathy : amener votre regard à découvrir des petits trésors… y compris sur des édifices connus de tous. Exemple avec la cathédrale Saint- Gervais et Saint-Protais. « Les gens passent sans regarder. Avez-vous vu ces meurtrières bien spécifiques ? Et les tourelles de chaque côté du parvis ? » A l’intérieur, elle attirera votre regard sur les chandeliers datant du XVIII e siècle qui ont été électrifiés, sur un magnifique autel de style néogothique, et vous fera découvrir L’Adoration des Bergers, de Rubens. « Ce peintre fut soigné par les Moines bénédictins de Soissons et envoya cette toile en remerciement. » Pour les non-initiés cette visite sera l’occasion de distinguer styles gothique et roman et de s’arrêter un moment devant les beautés de cet édifice : la rosace, le Christ au tombeau, la verrière du croisillon nord (notre photo)... l'Aisne que j'aime Légèrement en retrait de la rue cet hôtel particulier vaut le détour. Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 21 m-m<., De l’autre côté de la rue, en direction de la cathédrale, un ancien hôtel particulier se cache derrière de grandes grilles. Restaurée en 1865 (MDCCCLXV comme indiqué sur la façade), cette grande bâtisse de style Renaissance est entourée de deux bâtiments du XIX e siècle. Là encore le travail de la pierre s’avère remarquable. « Regardez la scène de l’agneau attaqué par le lion, et, au niveau des piédestaux des niches, les angelots ont tous un visage différent, sans oublier le travail de dentelle sur les colonnes, c’est magnifique. » Tout un patrimoine invisible aux yeux des passants s’ils ne tournent pas la tête …



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :