[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
[02] l'Aisne n°207 mar/avr 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°207 de mar/avr 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (190 x 280) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : reportages sur l'économie sociale et solidaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
A l’issue de 3 ans de travaux, la Cité de la Musique et de la Danse accueillait son premier concert le 7 février. La mise en fonction de cet équipement d’excellence situé sur le Parc Gouraud à Soissons marque un tournant dans l’offre culturelle axonaise qui peut maintenant s’appuyer sur un ensemble exceptionnel dédié conjointement à la pédagogie et à la diffusion. Le son le plus pur La Cité de la Musique et de la Danse offre une gamme d’équipements au plus haut degré d’exigence : Les 30 salles de pratiques instrumentales sont spécifiquement conçues pour les disciplines qui y sont pratiquées. L’isolation phonique basée sur le principe de « la boîte dans la boîte » a été respectée pour chaque salle, certaines sont en plus équipées d’un sas. Deux salles de danse occupent le niveau juste au-dessus du grand auditorium, l’une dédiée au classique et l’autre à la danse contemporaine. Deux studios d’enregistrement et des salles de MAO (musique assistée par ordinateur) sont en accès indépendant au sous-sol. La « médiathèque » regroupe une salle de documentation et un « instrumentarium ». s évènement Symphonie des grands L’architecte Henri Gaudin a conçu un bâtiment aux lignes élancées. Le premier auditorium destiné aux répétitions et petites formes propose 50 places. Un deuxième auditorium équipé d’un écran peut accueillir 120 personnes, c’est une salle de concert qui peut aisément s’adapter aux conférences. Le grand auditorium de 560 places est doté de panneaux mobiles pour ajuster l’acoustique, il est également équipé d’un écran géant. Une salle d’orgue au rez-de-chaussée occupe une excroissance du bâtiment avec vue sur l’Abbaye Saint- Jean-des-Vignes. Pour ses qualités acoustiques les menuiseries ont été réalisées en peuplier, les sièges du grand auditorium sont quant à eux en hêtre. 12 Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 Budget global : 19 M € Financeurs : Conseil général : 2,7 M € Conseil régional : 4,2 M € Feder : 4 M € Communauté d’agglomération : 8,1 M € En résonnance avec l’abbaye Saint-Jean-des- Vignes qui lui fait face, la Cité de la Musique et de la Danse de Soissons a les allures d’une cathédrale de verre, de bois et d’acier, à moins de voir dans les courbes élancées voulues par l’architecte Henri Gaudin l’évocation d’un vaisseau spatial en partance pour le monde céleste des harmonies et des entrechats, comme une invitation au voyage et à l’élévation. C’est un fait, ce qui était au départ un projet de nouveau conservatoire pour le Soissonnais aura également abouti à l’une des plus belles salles de concert au nord de Paris. « L’idée d’un projet plus ambitieux est venue du Conseil général. Ce nouveau conservatoire était une belle opportunité pour doter le
espaces territoire d’un équipement musical de qualité capable d’accueillir un large public et d’y développer un projet pédagogique et artistique de création et de diffusion » précise Jean-Michel Verneiges, de l’ADAMA (Association pour le développement des activités musicales dans l’Aisne). La Cité de la Musique et de la Danse a vocation à devenir un véritable pôle culturel d’un rayonnement régional : son grand auditorium de 560 places et de 200 m² de plateau lui permet de proposer une programmation d’envergure et les qualités techniques et acoustiques du bâtiment en font l’un des équipements les plus à la pointe sur le sol français. Sur le seul volet de la pratique musicale, l’objectif est d’attirer 800 élèves contre les 450 actuellement inscrits. Un lieu d’excellence musicale François-Xavier Roth et son orchestre Les Siècles y seront accueillis en résidence départementale. Ce chef d’orchestre reconnu internationalement était déjà très présent dans l’Aisne, puisqu’il y mène depuis 2007 une action en profondeur, touchant la pédagogie et les pratiques amateurs. François-Xavier Roth est l’initiateur de l’Atelier symphonique départemental de l’Aisne qui réunit jeunes amateurs, musiciens professionnels et s évènement Saison d’ouverture 14 mars : Scènes partagées pour le clarinettiste Pascal Moraguès, soliste de l’Orchestre de Paris, entouré de musiciens enseignants des conservatoires de l’Aisne Programme : Mozart, Saint-Saëns, Farrenc et Poulenc 21 mars : Orchestre national de Lorraine avec Gautier Capuçon au violoncelle dirigé par Jacques Mercier Programme : Prokofiev, Stravinsky, Chostakovitch 27 mars : Jeanne Cherhal 11 avril : Les Siècles sous la direction de François-Xavier Roth Programme : Symphonie fantastique et Roméo et Juliette d’Hector Berlioz 21 mai : Manu Katché 27 mai : Antoine Hervé au piano en duo avec Emmanuel Pi Djob au chant et à la guitare pour un programme autour de Ray Charles 2 juin : Ensemble vocal Voces8 27 juin : L’Orchestre de Picardie dirigé par Arie Van Beek reçoit le pianiste prodige Kit Armstrong Programme : Bach, Mozart, Mendelssohn et Weber 5 juillet : La Symphonie des Siècles : sous la direction de François-Xavier Roth l’orchestre regroupe 80 jeunes musiciens des écoles de musique de l’Aisne, certains de leurs professeurs et une vingtaine d’artistes issus des Siècles Programme : Mendelssohn et Rimski-Korsakov professeurs des conservatoires dans un projet musical inédit soutenu par le Département : la Symphonie des Siècles. Le succès des représentations de la Symphonie des Siècles témoigne de cette approche artistique et culturelle inédite qu’il a initiée dans notre département. Les Siècles sont également très impliqués dans le projet Démos, mis en œuvre en partenariat avec la Cité de la Musique à Paris dans les quartiers de Presles, Chevreux, Saint-Crépin et Saint-Waast à Soissons. Aisne mag 207 - Mars/Avril 2015 13 a François-Xavier Roth a participé à la programmation artistique des lieux : « cet endroit remplit toutes les conditions pour devenir un lieu d’excellence musicale au niveau international. Il peut accueillir les plus grands orchestres symphoniques comme les artistes les plus pointus et ce sera aussi un formidable outil d’échange et de transmission ». Sous la direction de François-Xavier Roth, l’orchestre Les Siècles a inauguré la Cité de la Musique et de la Danse avec les plus belles pages symphoniques françaises tirées du répertoire de Saint-Saëns, Bizet, Debussy et Ravel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :