[02] l'Aisne n°194 jan/fév 2013
[02] l'Aisne n°194 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°194 de jan/fév 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : Investir au quotidien

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 expression l'Aisne 194 - Janvier/Février 2013 Obligation prévue par la loi de 2002 relative à la démocratie de proximité. Les propos publiés ci-dessous le sont sous l’entière responsabilité de leurs auteurs. En période de crise, la volonté des collectivités territoriales est déterminante pour plus d’actions sociales, plus d’équité, plus d’humanisme. Malgré les contraintes économiques et financières le Conseil général exerce pleinement ses responsabilités. Un nouveau schéma départemental de l’autonomie en direction des personnes âgées ou en situation de handicap Le nouveau schéma départemental de l’autonomie en direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap s’inscrit dans la volonté clairement affichée de favoriser un meilleur accompagnement dans le respect de la dignité et du choix d’un parcours de vie. Ce schéma repose sur trois axes prioritaires : - dynamique de rapprochement entre le secteur gérontologique et celui du handicap, - équité et égalité dans l’accès aux droits, - optimisation de l’existant et amélioration des réponses offertes. A partir d’un travail de concertation réunissant les services du Conseil général, les associations et les professionnels sociaux et médico-sociaux, douze actions prioritaires ont été déclinées dont le but est de mettre en œuvre une politique efficace et juste en faveur des personnes âgées ou en situation de handicap. Innovation, diversification, coordination, expérimentation et qualité des prises en charge présideront à la mise en place de ces actions. Mais soyons clairs, entre 2007 et 2011, le reste à charge de ces deux allocations (APA et PCH) pour le Conseil général est passée de 21 425 202 E à 40 196 843 E. C’est pourquoi, nous attendons avec impatience, l’acte III de la décentralisation et la prise en compte d’une compensation plus conforme de l’APA (prévue pour 2014) car l’aspect financier déterminera notre capacité à répondre à ces objectifs. La majorité du Conseil général est mobilisée pour la réussite de ce schéma. L’autonomie est la compétence première de notre collectivité et nous l’assumerons comme telle. La Majorité de Gauche : groupes socialiste, progressiste et communiste L’assemblée départementale s’est réunie le 10 décembre 2012 pour débattre de ses politiques sociales. A cette occasion, le groupe des Indépendants a déposé un vœu demandant à l’Etat de rééquilibrer ses Que l’Etat assume ! dotations afin de réduire les charges supportées par les Départements dans le cadre du financement des prestations sociales (APA et RSA plus particulièrement). Par ailleurs, étant donné la nécessité d’investir lourdement afin de freiner la hausse du chômage et la tendance à la paupérisation de la population Axonaise qui souffre particulièrement des effets de la crise, nous avons proposé que soit doublée la péréquation sur les droits de mutation afin de contribuer, par davantage de solidarité, à donner les moyens aux départements les plus pauvres d’engager les investissements nécessaires à leur redressement économique et social. Le groupe des Indépendants : A. Venet, N. Fricoteaux, M. Laviolette, B. Ronsin, E. Templier, P.Timmerman. Chacun le sait, l’argent public se fait de plus en plus rare. Toutes les collectivités éprouvent de sérieuses difficultés à obtenir des fonds que ce soit auprès des banques ou de l’Etat qui se trouve dans une situation critique. Promesse non tenue Pendant la campagne électorale, le candidat Hollande avait promis d’aider les collectivités en finançant la politique sociale déléguée par l’Etat. Or, maintenant, le son de cloche est tout autre ! Pour les années 2014-2015, une diminution des dotations de l’Etat aux collectivités de plus de 2,2 milliards d’euros est prévue. Lorsque le précédent gouvernement avait annoncé réduire ces mêmes dotations de 200 millions d’euros, certains, à gauche, avaient hurlé à « l’étranglement » voire à « l’assassinat » ! Que doivent-ils dire aujourd’hui ? Ce ne serait pas la première fois que l’on entendrait un tel double discours. Ceci ne serait pas si grave finalement s’il n’y avait pas de décisions majeures à prendre. Or, dans notre Département, ce sont les investissements d’avenir qui vont être oubliés, comme aujourd’hui... Le groupe UMP : C. Blériot, J. Lavrilleux, E. Mangin, F. Meura, H. Muzart, B. Noé, A. Rigaud, I. Vasseur
patrimoine culture 13 l'Aisne 194 - Janvier/Février 2013 Historiens en herbe culture 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :