[02] l'Aisne n°193 nov/déc 2012
[02] l'Aisne n°193 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : s'épanouir dans l'Aisne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 dossier l'Aisne 193 - Novembre/Décembre 2012 « Familles Rurales » apporte une écoute indispensable aux parents. Une oreille attentive à qui confier problèmes d’éducation et de communication avec leurs enfants. Une professionnelle de l’écoute pour renouer les liens parents-enfants. Fresnoy le Grand solidarité Rompre l’isolement Fédération départementale d’éducation populaire, « Familles rurales » accompagne les associations rurales qui créent du service pour les familles, de la petite enfance au 3 e âge (haltes-garderies, Relais Assistantes Maternelles, activités sportives, accueils de loisirs...). Parmi les missions de cette fédération regroupant 25 associations : le soutien à la parentalité dans le cadre du REAAP (Réseau d’écoute, d’appui et d’accompagnement des parents). Catherine Delaveau anime des soirées thématiques sur invitation d’associations locales. « Ces rencontres sont l’occasion d’échanges actifs sur des thèmes tels que l’autorité, l’entrée en sixième, les émotions du petit enfant, la jalousie. » Cette psychopraticienne gère également les entretiens individuels « Questions de parents ». « Je les aide à régler leurs difficultés relationnelles ou éducatives avec leurs enfants. Ils n’ont pas besoin d’avoir recours à un centre médico-psychologique ou à un psychologue mais ils ne savent pas vers qui se tourner ». Elle rencontre des familles isolées et démunies face au comportement de leurs enfants. « Ils veulent comprendre ce qui se passe et savoir quelle conduite tenir ». Cette professionnelle reçoit les parents, les enfants et les grands-parents en toute confidentialité et neutralité « Je ne juge pas. Je propose une écoute. J’aide les parents à se réconcilier avec eux-mêmes et avec ce qu’ils font, et à renouer des liens avec leurs enfants. » Une à deux consultations parentales sont parfois suffisantes. « C’est un travail psychologique. Je les aide à restaurer leur autorité en retrouvant l’estime d’eux-mêmes. » Mais parfois les situations sont beaucoup plus graves. « Il y a nombre de problèmes d’addictions et de violences conjugales » constate-telle. Catherine Delaveau intervient à la demande des familles. L’accompagnement ne peut dépasser cinq rencontres. « Ces entretiens sont gratuits mais ont un coût pour nos partenaires institutionnels » rappelle-t-elle. La demande est forte car le besoin est réel. « Il n’existe pas d’écoles pour être parents. En ville, on trouve des structures de soutien comme les centres sociaux. En zones rurales, les parents sont isolés. » contact 03 23 23 48 49 Moments privilégiés S’accorder un moment de détente avec ses enfants, lors de jeux, tout en partageant ses expériences avec d’autres parents : les LAEP recréent du lien social dans les campagnes. Les LAEP (Lieux d’accueil enfants-parents) permettent aux parents, accompagnés de leurs jeunes enfants (jusque six ans), de rencontrer d’autres familles, pour des moments conviviaux de jeux et d’échanges. Le LAEP n’est pas une structure de garde, mais un lieu de rencontre en milieu rural. Les parents peuvent y trouver une écoute, notamment pour évoquer leurs difficultés, auprès d’autres parents ou de professionnels de la petite enfance. Les familles peuvent ainsi rompre l’isolement en opérant une pause dans leur quotidien. Les LAEP favorisent également l’éveil des tout-petits et leur socialisation. Avant l’entrée à l’école les enfants apprennent à aller vers les autres et à jouer ensemble. Ils permettent enfin de renforcer les liens parents-enfants lors de jeux ou autres activités communes. En 2005, le centre social CASOC à Fresnoy le Grand a ouvert un LEAP baptisé « Les Marmottes ». Les parents peuvent s’y retrouver librement et gratuitement trois demi-journées par semaine. « Comme dans tous les LEAP, l’accueil est anonyme. Nous ne connaissons que le prénom de l’enfant, son âge et sa commune de résidence. Beaucoup de mamans seules viennent chercher ici des réponses à leurs questionnements et leurs difficultés » explique l’animatrice. Espace de détente, de loisirs et d’échanges, « Les marmottes » est un lieu où les parents peuvent prendre du temps avec leur(s) enfant(s). Diverses activités sont proposées : jeux d’éveil, espace repos, bibliothèque, jeux de motricité ou de découverte, piscine à balles, toboggan, etc. contact 03 23 09 13 63 CASOC de Fresnoy le Grand 7 place du Général de Gaulle
services Spectacles, activités musicales, halte-garderie… Le pôle communautaire de Clastres regroupe sur un seul site l’ensemble des services proposés aux habitants. Maison pour tous Clastres « La clef des champs » rassemble tous les services proposés par la Communauté de communes du canton de Saint-Simon (administration, activités sportives, culturelles et services aux familles). Une organisation adaptée à cette petite collectivité de 18 communes qui regroupe 9 000 habitants. L’ancienne caserne militaire a été aménagée en 2004. « Nous sommes 50 employés aujourd’hui contre 2 au commencement en avril 1995 » rappelle la Directrice générale des services Martine Pruvost. Objectif : apporter toujours plus de services aux habitants pour qu’ils disposent du même confort de vie qu’en zone urbaine. Et la liste est longue… Tout d’abord l’enfance et la jeunesse. La halte-garderie « Les Trot’tinous », installée sur le pôle, affiche complet. Une seconde a donc ouvert à Aubigny-aux-Kaisne. La demande est telle qu’une troisième pourrait prochainement voir le jour. Les assistantes maternelles sont accueillies régulièrement au sein du bureau RAM (relais assistantes maternelles). Des ateliers réunissant nounous et enfants sont proposés ainsi que des rencontres thématiques visant à informer les assistantes maternelles et les parents. Chaque été, un centre aéré ouvre ses portes pour accueillir 200 enfants. Une semaine d‘activités est également programmée en février puis lors des vacances de Pâques. Prochainement, l’offre de loisirs pourrait s’élargir avec l’aménagement d’un terrain de tennis. A noter que le site compte déjà un circuit automobile et un terrain de motocross. Côté culture et loisirs, les habitants, jeunes et adultes, peuvent profiter de l’école de musique. Au programme : guitare, chant choral, piano, saxophone, batterie, violon, éveil musical … A l’étage l’école de danse accueille enfants et adultes pour des cours de step. Une salle aménagée de miroirs est à disposition des petits rats. Juste en face : la salle de spectacles. Bien que résidant Les centres aquatiques intercommunaux se développent dans nos campagnes pour doper l’attractivité des communes rurales et permettre aux enfants de s’initier à la natation dès leur plus jeune âge. Bébé nageur : moment de plaisir, de jeux et de découverte Plaisirs aquatiques Guise Apprendre à nager est une nécessité dans une région parsemée de rivières… Ce ne sont pas les Guisards qui diront le contraire ! « Bébés nageurs » : cette activité tient bonne place au planning des piscines, au même titre que les cours de natation ou d’aquagym. Jeux à profusion, découverte de l’eau, activité d’éveil : les parents sont séduits. Aujourd’hui les enfants peuvent s’initier aux joies de l’eau avant même de savoir marcher ! dossier 21 l'Aisne 193 - Novembre/Décembre 2012 Garderie, sport, musique et spectacles sur un seul et même site. en milieu rural, les habitants peuvent jouir chaque année d’une saison culturelle sur place, de septembre à juin. L’occasion également de mettre à l’honneur des artistes amateurs axonais. contact 03 23 63 36 51 loisirs A Guise, l’ouverture récente d’un centre aquatique intercommunal a connu un beau succès cet été. Les habitants apprécient de ne plus devoir faire des kilomètres pour profiter des joies de la piscine. Les samedis matins, un bassin est réservé aux bébés, de 6 mois à 5 ans, une demi-heure par tranche d’âge. Arrosoirs, roue à eau, tapis flottants, Eve, 9 mois, rit aux éclats. Ses parents l’emmènent profiter de la piscine et rencontrer d’autres bébés chaque samedi matin. « Nous venons passer un moment en famille chaque semaine depuis l’ouverture. La piscine est un équipement qui manquait pour l’éveil des enfants. Avant il fallait faire plus de 20 kilomètres, ce n’était pas possible toutes les semaines » soulignent Christos et Florence Ferret. Ce couple apprécie tout particulièrement la présence d’un animateur dans l’eau qui prodigue des conseils judicieux et rassure les enfants. contact www.aquoisia.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :