[02] l'Aisne n°193 nov/déc 2012
[02] l'Aisne n°193 nov/déc 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°193 de nov/déc 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,0 Mo

  • Dans ce numéro : s'épanouir dans l'Aisne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 dossier l'Aisne 193 - Novembre/Décembre 2012 petite enfance Se faire des copains La Ferté Milon Les haltes-garderies itinérantes permettent aux parents d’avoir du temps pour soi et aident à la socialisation des jeunes Axonais. Un service très prisé en zones rurales. A la campagne, faire garder ses enfants peut être un casse-tête. Si les crèches et haltes-garderies se font rares, le recours à une assistante maternelle est répandu mais n’offre pas la même souplesse. Pour permettre aux parents de se libérer quelques heures à la demande, les haltesgarderies se font désormais itinérantes. Exemple avec « Familles rurales » qui gère, entre autres, le service de halte-garderie itinérante mis en place par la Communauté de communes de l’Ourcq et du Clignon depuis quinze ans. Baptisé « Roule bout’chou », il fait étape à l’école de La Ferté Milon et à Neuilly Saint Front (locaux de la Communauté de communes) et affiche régulièrement complet. « Nous avons ciblé les bourgs où la demande La halte-garderie est à disposition à la journée ou pour quelques heures. était forte. Toutefois nous disposons d’une camionnette qui pourrait nous permettre de couvrir d’autres villages dans l’avenir » explique la Directrice, Virginie Landelle. Les heures d’ouverture suivent le rythme scolaire. « L’objectif est de libérer les parents qui veulent rechercher du travail, souffler un peu ou s’occuper de leur maison ». « Roule bout’chou » permet aux enfants de se côtoyer. « Les enfants sont préparés à l’entrée à l’école : nous travaillons sur le respect Ces ateliers d’éveil itinérants sont proposés par alternance dans 8 villages les vendredis et mercredis matins (Charly sur Marne, Chézy sur Marne, Dompd’autrui et la séparation d‘avec les parents. » contact 06 73 40 74 85 Des aides départementales sont octroyées pour la création de nouvelles places de garderie (toutes formes d’accueil confondues). En 2011, 34 places ont été créées et ont bénéficié d’une soutien de 16 950 E. Le coin des tout petits Les ateliers du RAM (relais d’assistantes maternelles) permettent aux nounous agréées, parents et enfants de se rencontrer lors de moments privilégiés, et de rompre ainsi l’isolement. Besoin d’infos ? L’animatrice du RAM propose des entretiens individuels au pôle social de la Communauté de Communes. Elle renseigne les parents sur les différents modes d’accueil et de garde et les informe sur l’embauche d’une professionnelle de la petite enfance. Elle apporte un soutien aux nounous dans leur pratique quotidienne et accompagne les candidates à l’agrément. le chiffre 27 RAM généralement financés par les Communautés de communes, sont à disposition dans l’Aisne. Le Département peut apporter une aide pour l’organisation d’actions ciblées (2 580 E en 2011). Pour rappel, les assistantes maternelles sont agréées par la PMI (protection maternelle et infantile) du Conseil général. Montreuil aux Lions Moment privilégié de jeux et de partage dans la salle des fêtes de Montreuil aux Lions. Une camionnette sillonne les routes de la Communauté de communes du canton de Charly sur Marne. Céline Gurhem aménage dans les communes des salles de jeux ouvertes gratuitement aux parents, assistantes maternelles et enfants. tin, Montreuil aux Lions, Nogent L’Artaud, Saulchery, Villiers Saint Denis et Viels Maisons). Les enfants échangent avec d’autres petits et grands autour de diverses activités (bricolage, comptines...). « Les activités sont libres, les enfants suivent leurs envies ». Les assistantes maternelles peuvent quant à elles échanger sur leurs expériences et leurs idées sur l’accueil du jeune enfant.
loisirs Les écoles de musique intercommunales proposent des cours de pratique musicale dans des bourgs ruraux. Vervins En avant la musique ! L’apprentissage musical ne doit pas être accessible qu’aux citadins. Dans l’Aisne, si les grandes villes disposent de conservatoires, les associations peinent parfois à se maintenir en milieu rural. Les écoles de musique intercommunales permettent une mutualisation des moyens humains, financiers et matériels. En Thiérache, l’école intercommunale de musique sera fonctionnelle au 1 er janvier. Elle s’appuie pour le moment sur l’école de musique de Vervins qui cessera d’exister le 31 décembre. « Une étude menée par la Communauté de communes de la Thiérache du Centre (CCTC) a mis en exergue la faible fréquentation de l’école Plaisir et ouverture culturelle sont au rendez-vous. dossier 19 l'Aisne 193 - Novembre/Décembre 2012 vervinoise avec seulement 150 inscrits pour 28 000 habitants. Les Thiérachiens ont confirmé qu’ils étaient prêts à rejoindre une école de musique éclatée sur plusieurs sites » résume Benoît Wiart, son Directeur. En préfiguration de cette future école, la CCTC propose des ateliers d’éveil musical à Sains-Richaumont. Pour donner envie aux élèves de pratiquer un instrument, le projet « Toumback » (2012/2013) fait découvrir les percussions corporelles en écoles primaires. A l’heure actuelle, l’école propose déjà des cours à Vervins (pratique collective ou individuelle d’instruments) ; à Sains-Richaumont (cours d’éveil musical) ; au Nouvion-en- Thiérache (formation musicale, piano, guitare, flûte) ; à Etréaupont (atelier création de chansons, orchestre contemporain et cours de musique actuelle) ; et prochainement à La Capelle. Au total, 15 professeurs seront amenés à se déplacer sur les différents sites en fonction des ateliers proposés. De quoi mettre la musique à portée de doigts ! contact CCTC - 03 23 97 36 00 Soutien du Conseil général Les écoles de musique communales et intercommunales sont soutenues financièrement par le Conseil général. En 2011, 26 structures ont bénéficié d’une subvention pour un montant total de 572 911 E. Youpi c’est mercredi ! Occuper les enfants le mercredi quand il n’y a pas école… pas toujours facile dans des communes de quelques centaines d’habitants ! L’accueil de loisirs est la réponse privilégiée par quelques collectivités. Les parents sont parfois dans l’embarras pour occuper leurs enfants le mercredi surtout quand ils travaillent. Que faire le mercredi à la campagne pour distraire les enfants et faciliter la vie des parents ? Pour répondre à la demande des habitants, la Communauté de communes du Val de l’Ailette a lancé en septembre un accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) hebdomadaire. Les mercredis, les enfants de 4 à 17 ans sont accueillis à la journée (hors vacances scolaires). Jusqu’à Noël, rendez-vous est donc donné à Pont-Saint- Mard, commune d’à peine 150 habitants. Comme pendant les accueils de grandes vacances, les enfants sont répartis par groupes d’âge et invités à participer à des activités manuelles et artistiques ainsi qu’à des sorties (piscine, cinéma). Un projet pédagogique a été élaboré par des professionnels de l’animation. L’objectif est avant tout d’inculquer les notions de respect, d’autonomie et de responsabilité… sans oublier pour autant les jeux et la bonne humeur ! contact 03 23 52 37 40 Atelier argile pour cette première journée à l’accueil de loisirs. Charte qualité ALSH L’ALSH de la Communauté de Communes du Val de l’Ailette adhère à la Charte de qualité mise en place par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, le Conseil général, la CAF et la Mutualité Sociale Agricole. Ce dispositif évalue la qualité de l’accueil et établit une notation qui peut aboutir à une bonification financière de la part des partenaires publics. Le Conseil général soutient les ALSH. En 2012, 146 ALSH ont bénéficié d’une subvention de fonctionnement (soit 251 955 E au total, dont 60 015 E de bonification). Pour trouver un ALSH près de chez vous : www.mon-enfant.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :