[02] l'Aisne n°169 nov/déc 2008
[02] l'Aisne n°169 nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°169 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : toques en stock.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
La double vie de Line Racine Discuter avec Gérard Depardieu, côtoyer Diane Krüger… Un rêve pour beaucoup, une réalité pour la Saint-Quentinoise Line Racine. Comptable à la ville, elle a une seconde vie devant les caméras, comme figurante. Elle tombe dans la marmite en 1993, lorsque Patrice Chéreau recrute des figurants pour La reine Margot, tourné en partie à la basilique de Saint-Quentin. « J’ai joué une dame catholique, lors de la scène du mariage. Lorsque le tournage s’est terminé, à 2 heures du matin, il n’y avait plus qu’Isabelle Adjani et Jean- Hugues Anglade et là, je me suis dit que ça ne pouvait se terminer comme ça » se souvient-elle. Avec son compagnon, elle décide de poursuivre l’aventure. Mais sans piston ni connaissance, pas facile de percer. A force de persévérance, Line est « bookée » par des agents. Deux à Paris, deux dans le Nord, un au Luxembourg. Depuis, vacances et RTT sont synonymes de tournages. Elle enchaîne longs métrages - Un long dimanche de fiançailles, avec Audrey Tautou, Joyeux Noël, avec Diane Krüger, et même, un film américain avec Patrick Swayze - et téléfilms dont Napoléon, avec Depardieu. Au total, une vingtaine de films et autant de grands souvenirs. « Sur les tournages, il y a une ambiance particulière, presque irréelle pour nous, tellement loin du quotidien. » Son actualité : la sortie de Mesrine, cet automne, avec Depardieu et Vincent Cassel, puis La guerre des miss, avec Benoît Poolvorde. Le rêve continue. 28 culture A Hirson, le concours Trans-vidéo propose aux internautes de départager les films réalisés par les amateurs avec un caméscope ou un téléphone portable. Hirson De leur côté, des jeunes gens imaginatifs ont rivalisé d’humour. Dans la catégorie téléphone portable, Marion Bec, de Rozoy sur Serre, fait dialoguer Joe Dassin et Dalida… Quant au vainqueur, Benjamin Poteaux, de Tartiers, il a carl'Aisne 169 - Novembre/Décembre 2008 Vos films courts intéressent les Trans-vidéos : participez ! Le concours Trans-vidéo surfe sur la vague de ces films courts qui prolifèrent sur les sites internet de partage comme Youtube ou Dailymotion. Pas besoin de s’appeler Jean-Luc Godard ou Alfred Hitchcock pour participer : une idée suffit généralement. Le matériel n’est pas non plus un problème. Camescope de base et même simple téléphone portable feront l’affaire. C’est même le principe de base : tout le monde doit pouvoir participer. Un concours branché qui vient combler un vide : « l’art vidéo était absent de notre saison culturelle transfrontalière, d’où l’idée de caler un rendezvous sur ce thème », explique Nicolas Vilers, instigateur du concours à la ville d’Hirson, lui-même vidéaste amateur. Ce type de festival existe déjà en Belgique depuis deux ans et devrait rapidement essaimer dans le monde entier, tant la soif de partage d’images est forte. Une soif qui n’est pas réservée à la jeune génération. L’an dernier, à l’occasion de la première édition des Trans-vidéo, Nicolas Vilers a reçu une quarantaine de films de tous horizons. « Un couple âgé de 70 ans a participé, avec un joli film sur la Thiérache. Un agriculteur nous a envoyé un court métrage documentaire qui racontait son mode de culture… Nous avons vraiment été surpris par la diversité et la qualité des envois. » rément tourné une parodie de film noir américain des années 50. La seconde édition est tout juste lancée : « nous recevons les films à partir du 10 novembre, jusqu’au 22 janvier, précise Nicolas Vilers. Ils ne doivent pas durer plus de 5 minutes pour les caméscopes, 1 minute pour les téléphones, et s’adresser à tout public. » Quatre prix sont en jeu : meilleur film, meilleure réalisation, meilleur scénario et meilleur film réalisé au téléphone mobile. Ce sont les internautes qui votent, après s’être inscrits sur le site Trans-vidéo. L’ensemble des films sera projeté les 21 et 22 février 2009 à Hirson, Chimay (Belgique) et Fourmies (Nord), les trois Dalida et Joe Dassin dialoguent sur un portable : l’important, dans les Trans-vidéos, c’est l’idée. villes partenaires de la saison culturelle transfrontalière. Et, comme à Cannes, une cérémonie de clôture, avec remise des prix, est prévue le 22 février 2009. Renseignements et inscriptions www.trans-video.eu
A lire « Des vaches dans les prés » poèmes de Lydia Devos illustrés par Arnaud Madelénat. Editions Points de suspensions. Prix : 14 E Une belle évocation de nos amies ruminant. Les courts textes de Lydia Devos évoquent les vaches noires, les blanches, les rousses, l’abreuvoir, les pâtures… « Les vaches en été ont des abreuvoirs plus grands que des baignoires, dans lesquels les enfants aiment à se tremper les pieds ». Le tout très joliment illustré. « Martinique, pêcheuse d’homme » textes poétiques de Manuel Carré Prix : 5 E Pour son second recueil, le Guisard Manuel Carré propose une promenade poétique dans l’île aux fleurs. Pas vraiment un carnet de voyage, mais une suite de textes forts, nés d’impressions et de rencontres dans une île bien plus subtile que son image de carte postale. Son livre est en vente à la maison de la presse de Guise, à la librairie Cognet de Saint-Quentin, et chez l’auteur, 333 rue André- Godin, Pavillon Cambrai, appartement 386 à Guise. « La Raisonneuse » récit de Denise Leurquin-Depernet, Edition Cheminement Prix : 20 E Les souvenirs d’une petite fille de Thiérache, au sortir de la Seconde guerre mondiale. « Tes albums de photos » biographie de Chantal Dominique Waleau, Editions Amalthée Prix : 18,50 E L’histoire de la mère de l’auteur, Bernadette, à travers ses albums de photos. 29 sur le net Le comité départemental du tourisme de l’Aisne vient de lancer une nouvelle version de son site internet, www.evasion-aisne.com. Le changement est aussi bien cosmétique que pratique, avec de nouvelles fonctionnalités pour les touristes internautes. Sur www.evasion-aisne.com, tout tout tout sur le tourisme dans l’Aisne La tendance est lourde : selon une étude, 9 internautes sur 10 choisissent le web pour préparer leurs séjours. C’est dire l’importance de la qualité des sites touristiques. L’usager régulier d’internet est exigeant : il veut des informations simples mais complètes, des promotions, des idées, des images, des adresses… Le Comité départemental du tourisme de l’Aisne l’a bien compris. La nouvelle mouture de son site (www.evasion-aisne.com) répond à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Aisne touristique. Le graphisme est soigné, agréable. Un fond vert prairie, de nombreuses illustrations, le site donne d’abord à voir. Il intègre même quelques vidéos et des visites virtuelles. Son ergonomie répond à la fameuse « règle des trois clics » : on trouve l’information que l’on est venu chercher sans souci, en moins de trois clics de souris. Les rubriques principales, proposées dans des onglets en haut de page, sont explicites : « découvrir l’Aisne » ; « séjourner dans l’Aisne » ; « se régaler dans l’Aisne » ; « que faire, que voir ? » Voilà pour les propositions « à la carte ». Mais le site ne s’arrête pas là, il propose des « menus » thématiques : « Nature et randonnée » ; « L’Aisne en famille » ; « Patrimoine de France ». Sous ces rubriques, des propositions de séjours, des solutions d’hébergement, des idées de visites, de week-end. Tout est dit, et cette simplicité formelle n’empêche pas une richesse dans l’information, bien au contraire. Evasion-aisne.com est particulièrement complet. Le site fourmille d’informations pratiques, jusque dans les moindres détails. Pour autant, le chemin de l’internaute est bien balisé, et l’excellente organisation des rubriques permet de ne pas se perdre en route. Même si des chemins de traverses sont proposés. À la Une, on retrouve ainsi des promotions, des idées de sorties, et une rubrique d’actualités, « quoi de neuf dans l’Aisne », régulièrement mise à jour. Des nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées, comme un outil de géo-localisation (vous pouvez choisir entre différentes options : carte routière classique ou vue par satellite), un moteur de recherche dernier cri, mais aussi une plateforme de réservation en ligne bien pratique. l'Aisne 169 - Novembre/Décembre 2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :