[02] l'Aisne n°169 nov/déc 2008
[02] l'Aisne n°169 nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°169 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : toques en stock.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Le magazine du Conseil général de l’Aisne N°169 - 240 000 ex. Novembre/Décembre 2008 rue Paul Doumer 02013 Laon Cedex Directeurs de la publication : Yves DAUDIGNY Philippe MIGNOT Responsable communication : Pascale CARTEGNIE Rédacteur en chef : Bruno WALTER Rédaction : Céline PÉRÉ-CARRAT Céline VAN COPPENOLLE Marie GOURLIN Bruno WALTER François-Xavier DESSIRIER Damien BECQUART Ont collaboré à ce numéro : Yves-Marie LUCOT Photos : François-Xavier DESSIRIER Benoît DORCHIES p.5 & 15 Conception/Pré-presse : Christian JOMARD Service communication Conseil général de l’Aisne Secrétariat : Annie BEAUVILLAIN 03 23 24 86 99 Imprimerie : Groupe MORAULT Distribution : La POSTE/MÉDIAPOST imprimé sur cyclus print, 100% recyclé 2 sommaire l'Aisne 169 - Novembre/Décembre 2008 4/5 actualité L’Aisne commémore les préliminaires de l’armistice de 1918. Un écrin haut de gamme pour la filière cheval à La Capelle. 6/7 éducation Des collèges accessibles aux handicapés. A Rozoy-sur-Serre, les enfants ont imaginé et créé un chemin de randonnée. 8/9 économie Un an après l’ouverture du Center Parcs, les retombées économique sont au rendez-vous. 10/11 l'entretien Rozières-sur-Crise : les luttes de la maison Bilger. 12 tribune 13/19 dossier Toques en stock, balade dans l’Aisne gourmande 20 tourisme La maison de Marie-Jeanne. 21 sport Laon : la golfeuse Marion Ricordeau championne du monde universitaire. 22 le point sur... Interreg, les fonds européens qui gomment les frontières. 23 environnement Offrez une cure d’amaigrissement à votre poubelle ! 24 portrait Tergnier : Tichot détexte la guerre. 25/28 culture Lavitrine02 explique l’art contemporain en Thiérache. L’île aux peintres donne des couleurs à la Ferté-Milon. Hirson : les transvidéos attendent vos films courts. 29 sur le net Le nouveau look du site du comité départemental du tourisme. 30/31 les rendez-vous 32 l'image Gagnez l’agenda de l’Aisne 2009.
Yves DAUDIGNY Président du Conseil général de l’Aisne, Sénateur. 3 éditorial Cocon culinaire La crise financière qui secoue le monde est d’autant plus anxiogène que dans une économie mondialisée, plus personne n’est à l’abri des remous qu’elle provoque. Comme dans la fable de La Fontaine, « Ils n’en mouraient pas tous, mais tous en étaient frappés », de la banque d’affaires de Wall Street à la petite entreprise de l’Aisne, du spécialiste des salles de marchés à l’ouvrier, au salarié, qui subissent ici aussi les effets de la récession. La main du marché est invisible, mais les conséquences de ses hoquets tragiques sont belles et bien concrètes. Dès lors, à quoi se raccrocher quand les vents mauvais se mettent à souffler en tempête ? A sa famille, à ses amis, à son territoire. On se rassure dans la proximité, on cherche des repères ancestraux, infaillibles. Parmi eux, la cuisine tient une bonne place. On se rappelle tous, avec ou plus ou moins d’acuité, des odeurs et des saveurs de son enfance. Et ce n’est sans doute pas un hasard si, dans le monde parfois inquiétant qui est le nôtre, la gastronomie n’a jamais été aussi à la mode. Livres, sites internet, stages, émissions de télévision… à la bourse du bonheur, les valeurs de la table sont à la hausse. Selon le peintre Paul Gauguin, qui maniait la fourchette aussi bien que le pinceau, « Cuisiner suppose une tête légère, un esprit généreux et un cœur large. » Légèreté, générosité, largesse de cœur : autant de valeurs que l’Aisne cultive avec conviction. Une cuisine réussie est celle qui fusionne la tradition, le terroir, et les influences du monde. La marmite, comme un condensé des civilisations dans ce qu’elles offrent de meilleur. Puiser profondément dans les racines de son terroir permet ainsi à chacun de retrouver le fil de sa propre histoire pour mieux affronter les épreuves parfois difficiles qui parsèment nos chemins. A une logique du toujours plus, la table oppose celle du toujours mieux. A la virtualité des échanges financiers, l’authenticité des rapports humains. La gastronomie ne serait rien sans le partage et la solidarité. Alors que les relations se tendent dans la sphère sociale, il est essentiel de ménager des espaces de convivialité et d’échanges gratuits. Les plaisirs authentiques ne s’achètent pas à crédit ; ils ne se conjuguent qu’au présent du qualitatif. l'Aisne 169 - Novembre/Décembre 2008



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :