[02] l'Aisne n°166 mai/jun 2008
[02] l'Aisne n°166 mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°166 de mai/jun 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : la pub de l'Aisne dans le Center Parcs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Arlette Feltrin dans son atelier de la Ferté Milon. 24 portrait Une longue cheminée en brique rouge pointe vers le ciel. Des sculptures et des petits carrés de mosaïque claire dessinent la façade. A l’intérieur comme à l’extérieur de l’habitation, la lumière est reine. La maison des Feltrin nichée dans un écrin de verdure à la sortie de la commune de La Ferté-Milon annonce les couleurs : un univers fait d’éclats de pierre, de marbre, de pâte de verre et de céramique. Arlette et Walter Feltrin sont mosaïstes. Un métier rare en France. Une vingtaine de personnes à peine vivent de cet art appelé art musive. En début d’année, Arlette Feltrin a été sacrée meilleure ouvrière de France dans sa catégorie grâce à une réalisation sur le sujet imposé du concours, à savoir, le portrait de Berthe Morisot d’Edouard Manet. Cette récompense, la mosaïste y est sensible, mais n’en fait pas étalage. L’art auquel elle s’exerce depuis 30 ans suffit à la combler. Elle s’excuse presque de son succès médiatique : « je suis dépassée et pas très à l’aise devant l’intérêt que je suscite depuis quelques mois. La mosaïque fait partie de mon quotidien. Et mon quotidien n’a rien d’extraordinaire ». En réalité, les travaux d’Arlette et de son époux, qu’elle aime appeler « Monsieur Feltrin », n’ont vraiment rien de banal. Le couple a notamment restauré des mosaïques de l’Hôtel Plaza Athénée, de l’Eglise Saint Honoré à Paris, de la Maison Jacquart à Reims, des thermes de la ville de Vittel. Et encore ne s’agit-il là que d’un mince échantillon de ses prestigieuses réalisations. Actuellement, les Feltrin œuvrent sur la mosaïque de la cour l'Aisne 166 - Mai/juin 2008 « La céramique apporte de la fraîcheur » intérieure du bâtiment central du Familistère de Guise : « c’est un chantier monumental de plusieurs mois qui concerne une mosaïque de près de 1000 m² ». Arlette Feltrin évoque, intarissable les nombreux chantiers qui se sont succédé depuis 30 ans, piochant dans ses souvenirs et sur une pile de photos qu’elle commente l’une après l’autre. La restauration du patrimoine représente la plus grande partie de l’activité du couple. Mais les mosaïstes d’art répondent également à des commandes pour des créations dans des entreprises privées ou publiques ou encore chez des particuliers. « Nous avons réalisé des mosaïques dans des écoles, des collèges comme celui de Bohain en Vermandois, dans des salles de bain ou des piscines chez des particuliers. Nous faisons également dans l’art urbain. Nous avons réalisé notamment une placette à Neuilly sur Seine ». Arlette n’a « aucune préférence pour un domaine ». Art urbain ou restauration, elle « aime tout », pourvu qu’elle puisse couper, assembler et surtout composer. L’artiste regrette que « la France ne soit pas très sensible à l’art musive. Les Traduction en mosaïque du portrait peint de Berthe Morisot d’Edouard Manet. L’œuvre qui a valu à Arlette Feltrin le titre de meilleur ouvrier de France. A travers l'émail La Ferté Milon Une enclume, une marteline, une pince japonaise, des tesselles (1) en mille éclats et Arlette Feltrin opère. Mosaïste depuis 30 ans, cette artiste, installée à la Ferté-Milon, est aujourd’hui meilleur ouvrier de France. Rencontre dans son atelier. mosaïques sont bien plus présentes dans les pays méditerranéens. Question de climat sans doute. La céramique apporte de la fraîcheur ». La mosaïste a appris son métier en Italie à la fin des années 1960 « faute d’école en France. J’ai fait l’école de Spilimbergho au nord de Venise. C’est là, que j’ai rencontré M. Feltrin qui est italien d’origine », explique t-elle. Installé depuis 1984, à la Ferté Milon, le couple projette d’aménager près de sa maison un atelier « de démonstration ». Contact : 03 23 96 73 40 (1) Tesselles : petites pièces de terre, de céramique, de marbre, de pâte de verre utilisées pour la réalisation de mosaïque.
25 culture Oulches La Vallée Foulon Caverne du Dragon : la « Bertha «, une expo canon



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :