[02] l'Aisne n°165 mar/avr 2008
[02] l'Aisne n°165 mar/avr 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°165 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : arts plastique... ça s'apprend !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Plomion Grosses cylindrées Les 3 et 4 mai prochains le moto-club de Marle et Plomion accueillera en partenariat avec le Conseil général de l’Aisne les championnats du monde de motocross MX3 et d’Europe 125. Le 4 mai, les spectateurs de Plomion pourront également suivre sur le circuit international une nouvelle épreuve du Trophée de France féminin de motocross. Rens. http://motocrossplomion.com Autres Rendez-vous 1er mai Saint Quentin : meeting national d’athlétisme. Excellent plateau en lancer du poids et du disque. Rens. 03 23 62 23 80 Laon : tournoi national de badminton au palais des sports. Rens. 03 23 21 14 40 10 et 11 mai Soissonnais : rallye automobile 4x4 Jean de la Fontaine. Rens. 03 23 24 87 35 24 et 25 mai Chamouille : régates internationales au lac de l’Ailette organisées par le Comité départemental d’aviron. Plus de 3 000 rameurs attendus. Rens. 03 23 24 87 35 22 sport Jeux anciens, pas encore la quille ! Ils frisent les 200 ans à eux trois. Robert Gumond, Etienne Nobleaux et Claude Granson font partie des Vieilles tiges de Saint-Félix, un hameau de Courmelles. Cette association est l’un des clubs de l’Aisne et de Picardie qui s’attachent à perpétuer la tradition du jeu de quilles en bois. « Ce jeu, comme beaucoup de jeux populaires, fait partie intégrante de notre patrimoine culturel local. Nous nous devons de le transmettre aux générations futures. Dès qu’une fête se présente, nous aimons faire des démonstrations. Bientôt, nous allons organiser des initiations dans les écoles », indique le président Claude Granson. Dans la bande, certains joueurs comme Robert Gumond, secrétaire des Vielles tiges, l'Aisne 165 - Mars/avril 2008 Courmelles ont connu le club à ses débuts en 1929. Le gamin qu’il était à l’époque se souvient : « contrairement à aujourd’hui, le jeu intéressait essentiellement les personnes âgées. Il fallait les voir les vieux comme ils s’amusaient. A la fin de la journée, ils se retrouvaient au bistrot du coin pour dépenser l’argent gagné au cours des parties. Maintenant, on est autrement plus soucieux de la trésorerie du club ». Aujourd’hui, aux beaux jours, entre mars et octobre, les compétitions de cette discipline qui a précédé le bowling rassemblent encore une trentaine de personnes un dimanche sur deux, place Violet à Belleu. Le club compte au total 56 membres, 31 Bruyères et Montbérault Les jeux traditionnels sont les témoins des fêtes locales d’autrefois. Dans l’Aisne, une trentaine d’associations contribuent à la sauvegarde de ces jeux anciens faisant partie d’un patrimoine culturel. Exemples à Courmelles et à Bruyères et Montbérault. « Le jeu est un élément du patrimoine ». Les vieilles tiges en compétition à Belleu. Le jeu d’écus et ses diverses variantes, tout comme le jeu du fer à cheval sont avant tout des jeux d’adresse. hommes et 25 femmes âgés entre 16 et 96 ans. Ils viennent du Soissonnais mais aussi de Reims pour s’adonner aux joies du jeu de quilles traditionnel. Les parties se disputent au centimètre près ! « Une seule nuance dans la règle et ce n’est déjà plus le même jeu », assurent ces pratiquants très attachés à leur tradition. Au bout d’un tapis de caoutchouc d’un centimètre d’épaisseur, de 80 centimètres de large et long de 15 mètres - la distance du tir-, sont disposées à 35 cm d’intervalle, 9 quilles de bois de 20 cm de diamètre qu’il s’agit de dégommer en une seule fois à l’aide d’une boule en bois de 3 kg. Facile ? « Depuis 1929, au sein des Vieilles tiges, deux personnes seulement ont réussi le « strike », dont moi », aime rappeler le président pour relancer le défi. A Bruyères et Montbérault, Dominique Lobjois est un nostalgique des lundis de fête du début du XX e siècle. « Une époque où les jeux populaires avaient toute leur place. Aujourd’hui, ils ont pour certains complètement disparu des festivités patronales au profit des jeux électroniques ». Il y a 18 ans, ce passionné des jeux a créé une association, Servi fêtes, dont l’objectif est de sortir de l’oubli les jeux populaires axonais. « Je suis toujours à l’affût de nouveaux jeux pour compléter ma collection. Je réalise des reportages et rassemble des témoignages que je publie pour sauvegarder la mémoire de ces jeux. Je les considère comme des éléments du patrimoine au même titre que la langue et le conte. Le jeu populaire est d’ailleurs souvent présent sur le territoire linguistique », indique Dominique Lobjois qui espère bientôt dresser une carte exhaustive des jeux axonais. www.jeux-traditionnel.fr
Aisne 23 culture Cimetière militaire de Craonnelle à la bougie. Le programme du 90 e anniversaire de 1918



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :