[02] l'Aisne n°164 jan/fév 2008
[02] l'Aisne n°164 jan/fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : mieux que le fioul... dossier bois énergie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 ✔ actualité Aisne Axo Plage L’opérateur technique Télédiffusion de France (TDF) annonce six nouveaux émetteurs dans l’Aisne et une couverture TNT à 90,9% courant en hiver 2008. La TNT se paye ¾ des râteaux La TNT consiste à numériser les signaux vidéo et audio qui forment l’image et le son sur votre télé, ainsi que des données associées comme le sous-titrage, puis à les ordonner dans un flux unique (le multiplex) avant leur diffusion par les ondes jusqu’au téléspectateur. Outre la qualité d’image et de son qu’elle induit, la numérisation permet d’envoyer vers les antennes râteaux traditionnelles, cinq à six chaînes par canal ou fréquence contre une seule en analogique. On voit par exemple sur cette infographie comment un programme local peut être intégré à un canal. En 2008, près de 91% des numérique, selon les préconisations Pour obtenir des informations pratiques on peut habitants de l’Aisne pourront du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). consulter les rubriques que accéder à la télévision numérique terrestre (TNT), selon TDF. Si la TNT démultiplie le nombre de les sites Internet de TDF et Pour atteindre cet objectif, chaînes accessibles par voie hertzienne (lire par ailleurs) et donc le du CSA consacrent à la TNT. l’opérateur technique mettra en service six nouveaux émetteurs service offert au téléspectateur, Bon à savoir Le parc de Monampteuil reste ouvert 7/7 jours de 10 heures à 17 heures pendant l’hiver sauf pendant une période de 5 semaines comprise entre le 7 janvier et le 10 février. La baignade et les activités nautiques sont suspendues depuis septembre. Loin du tumulte estival, Axo Plage offre un autre visage qui invite à la promenade. Durant l’hiver, les aires de jeux, les circuits de randonnée autour du lac, les promenades à l’intérieur du parc mais aussi le parcours pédagogique de l’Espace naturel protégé demeurent accessibles. Si on peut également se balader sur la plage, en revanche, le mini-golf et le point de restauration sont fermés pendant la basse saison. L’essentiel des visiteurs depuis le début de l’automne sont des enfants. Ils viennent avec leur famille, avec les centres aérés pendant les vacances ou encore avec l’école en période scolaire. Les petits profitent des jeux, les plus grands arpentent les sentiers fléchés de l’Espace naturel. Le parc est également le point de départ de nombreuses randonnées organisées par les clubs locaux. Il n’est pas rare également de croiser des sportifs qui viennent faire leur footing sur les 5 kilomètres de piste à travers le parc. Les profs de sport des établissements proches utilisent de plus en plus le site pour leurs cours notamment pour les courses d’orientation. Accès gratuit jusqu’au 31 mars 2008 tous les jours de 10h à 17h. Fermé jusqu’au 10 février 08 Rens. 03 23 24 83 03 Précisions : Géodomia Le CPIE est le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement des Pays de l’Aisne et non le Centre permanent d’initiation à l’environnement, comme indiqué par erreur dans notre dernier numéro. Par ailleurs, sa capacité d’hébergement à l’issue des travaux du Pôle de ressources environnementales à Merlieux sera de 120 lits et non de 109. constituant le réseau complémentaire, à Moy de l’Aisne, Prémontré, Soissons/Leury, Crézancy, Chézy sur Marne et Villiers Saint-Denis. A la fin de l’année 2007, le taux de couverture s’établissait à 75,4% de la population axonaise avec l’ouverture d’un site à Hirson qui achevait la mise en place du réseau principal TNT. Le déploiement de la télévision numérique par voie hertzienne se poursuivra jusqu’en 2011. A cette date, le mode de diffusion analogique devrait avoir été complètement remplacé par le il n’est pas inutile de savoir qu’en période de déploiement, nul n’est à l’abri de certaines difficultés de réception. Ainsi, en décembre dernier ont été signalées dans le nord quelques perturbations semble t-il liées au démarrage de nouveaux émetteurs diffusant sur une fréquence identique à celle qu’utilise déjà l’émetteur TDF de Lille. Télédiffusion de France indique par ailleurs que la coexistence pendant plusieurs années des diffusions analogique et numérique va entraîner sur le territoire des réaménagements de fréquences destinés à éviter de possibles effets de brouillage. ✔ Infographie TDF A un prix situé autour de 30 E, l’adaptateur est indispensable pour recevoir la TNT, sauf dans le cas de récepteurs récents pré équipés TNT. Pour une bonne réception, il peut être nécessaire de réorienter son antenne râteau. L’antenne parabolique n’a rien à voir avec la TNT. Les chaînes gratuites de la TNT en France sont au nombre de 18 : France 2, 3, 4, 5, Arte, La chaîne parlementaire, BFM TV, I Télé, NT 1, Direct 8, Gulli, NRJ 12, Europe 2 tv, TMC, W 9, TF1, M6 et possibilité d’une télé locale.
Saint-Quentin Soissons Gouraud et la zone du Plateau à Soissons ainsi qu’à la ZAC du Bois de la Chocque à Saint-Quentin, les premiers bâtiments dont l’investisseur est la Société pour l’immobilier d’entreprises de l’Aisne (SIMEA) sortent de terre. A Soissons, ils seront livrés dès le premier semestre de cette année. A Saint-Quentin, une partie des espaces sera en service à la fin de l’année. Destinés pour partie à l’accueil d’activités du secteur tertiaire et pour partie à des activités industrielles, ils ciblent une clientèle de sociétés en développement parmi celles, notamment, qui sont en sortie d’hôtel ou de pépinière d’entreprises. "Les bâtiments portés par la SIMEA, conformément au business plan établi au départ, ont vocation à se positionner en offre complémentaire, principalement sur les zones dites d’intérêt stratégique", précise Isabelle Mouze-Estèves, directrice de l’économie et du développement au Conseil général de l’Aisne. Au total, les trois opérations immobilières en cours représentent 7,5 ME d’investissement pour 7 464 m² de locaux. Le financement est assuré par la SIMEA, société d’économie mixte dont le capital de 5,5 millions d’euros est détenu à 56% par les collectivités locales et à 44% par la Caisse des dépôts et consignations et des organismes bancaires. Créée fin 2004, la SIMEA permet de mutualiser les risques inhérents aux investissements dans l’immobilier actualité Ils seront livrés cette année à Soissons et Saint-Quentin. Cible : les entreprises en quête de locaux à louer. Les trois premiers projets de la Société pour l’immobilier d’entreprises de l’Aisne (SIMEA) voient le jour. Les premiers bébés de la SIMEA Sur le parc ✔ Un capital public et privé C’est l’originalité de la Société pour l’immobilier d’entreprises de l’Aisne (SIMEA) : présidée par Yves Daudigny, elle réunit dans son capital des collectivités publiques et des organismes financiers. Conseil général de l’Aisne, agglomérations et communautés de communes du département représentent 56% du capital selon le partage suivant : Conseil général de l’Aisne, 37,27% ; communautés d’agglomération de Saint-Quentin et de Soissons, 4,5% chacune ; communautés de communes de la Vallée de l’Aisne, du Laonnois, du Pays de la Serre, des Vallons d’Anizy, de Thiérache du centre, de Chauny-Tergnier, des Villes d’Oyse, de Château-Thierry, de l’Ourcq et du Clignon, d’Oulchy le Château et des Trois Rivières, 0,9% chacune. Le tour de table est complété par des institutions et organismes de crédit selon le partage suivant : la Caisse des dépôts et consignations (12,73%), la Chambre de commerce et d’industrie de l’Aisne (12,73%), le Crédit agricole du Nord Est (9,09%), la Caisse d’épargne de Picardie et le Crédit mutuel nord Europe (4,5% chacun). Bâtiment en cours de réalisation sur la zone du Plateau à Soissons. Il totalise 3 855 m². Montant de l’investissement : 2 028 000 E HT. Bâtiment SIMEA sur la ZAC du Bois de la Chocque à Saint-Quentin. Il comportera 5 espaces pour un total de 1 459 m². Début des travaux en 2008. Montant de l’investissement : 2 240 000 E HT. d’entreprises compte tenu de l’extrême mobilité des entreprises et de la fragilité du tissu économique. Cette société d’économie mixte, à laquelle prennent part le Département, les deux communauté d’agglomération de l’Aisne, onze communautés de communes et un pool d’organismes financiers, permet d’éviter à une collectivité locale d’assumer seule le portage d’une opération de réhabilitation ou de construction de bâtiment à vocation économique et sa gestion locative. La SIMEA est née d’un constat : le parc locatif de locaux industriels et tertiaires est insuffisant dans l’Aisne. Or, nombre d’entreprises préfèrent aujourd’hui louer les murs derrière lesquels elles exercent, plutôt que d’en être propriétaires. La SIMEA se positionne donc sur le marché de l’offre de bâtiments en location. Afin de minimiser ses coûts de fonctionnement, elle est adossée à la SEDA (Société d’équipement du département de l’Aisne) qui assure la gestion administrative et le suivi des locations. Pour la commercialisation des locaux créés, elle s’appuie sur les savoir-faire de l’Agence de développement de l’Aisne (ADA) et de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Aisne. ✔ Comprendre 5 Bâtiment tertiaire SIMEA au parc Gouraud à Soissons : 2 150 m² Montant de l’investissement : 3 205 000 E HT. Zones d’intérêt stratégique Il s’agit de zones d’activité intercommunales de superficie importante (80 hectares et plus) desservies par des grands axes routiers dont l’aménagement est soutenu financièrement par le Conseil général de l’Aisne. Ont ainsi été réalisés ou sont en cours de création dans l’Aisne : le Parc des autoroutes à Saint- Quentin, la zone du Griffon à Laon, la zone du Plateau à Soissons, la zone de l’Omois à Château-Thierry et la zone du Pays Chaunois. Société d’économie mixte - Ou SEM est une société anonyme dont le capital est majoritairement détenu par une ou plusieurs collectivités territoriales. Les SEM se voient confier la réalisation ou la gestion d’une ou plusieurs missions et services d’intérêt général. www.aisneco.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :