[02] l'Aisne n°164 jan/fév 2008
[02] l'Aisne n°164 jan/fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°164 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Aisne

  • Format : (230 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : mieux que le fioul... dossier bois énergie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 ✔ tourisme Créer des aires d’accueil pour retenir plus longtemps les camping-cars sur le territoire. C’est une priorité du Comité départemental du tourisme de l’Aisne (CDT) lequel veut s’appuyer sur les réseaux nationaux comme "Bienvenue à la ferme". Séduire les camping-caristes Accueil privée à Ostel C’est le genre d’initiative que le CDT voudrait également voir se multiplier. Maryline Delcelier jusqu’alors demandeur d’emploi a créé son entreprise en mars dernier. Son activité : accueillir les camping-cars sur un terrain qu’elle a spécialement fait aménager près de son domicile à Ostel. Elle-même adepte du campingcar depuis 12 ans, Maryline connaît particulièrement bien le profil et les attentes de cette clientèle. Le terrain qu’elle propose dispose de neuf emplacements équipés de bornes de service. La gérante a également mis en place une navette pour emmener à la demande les camping-caristes visiter les alentours notamment le Chemin des Dames, l’Abbaye de Vauclair, le Center Parcs et le plateau de Laon. Rens. 03 23 72 90 88 ou www.ostel-etape.com Aisne Ils voyagent "En août, nous avons réalisé un toute l’année, en couple pour 92% d’entre eux. Ils passent en moyenne entre 76 et 100 jours par an à bord de leur véhicule. Ils affectionnent les routes de campagne loin des axes autoroutiers. Ils ont du temps, seuls 33% sont actifs. Friands de visites touristiques, ils sont aussi gourmands de produits du terroir. Eux, ce sont les camping-caristes. "L’Aisne possède toutes les qualités pour attirer ces clients essentiellement belges, anglais et hollandais. Mais, nous manquons d’espaces spécifiques pour les accueillir. Leurs véhicules imposant ne leur permettent pas toujours d’accéder à certains sites touristiques et encore moins d’y stationner pour la nuit", indique Catherine Duménil, responsable du secteur hôtellerie de plein air au CDT de l’Aisne. Aussi, depuis cet été, le CDT réfléchit au moyen de développer harmonieusement les lieux d’accueil destinés aux camping-cars sur l’ensemble de l’Aisne. pointage sur une soixantaine de sites du département en partenariat avec la Fédération nationale des associations et des clubs de camping-cars. Résultat : une vingtaine d’aires d’accueil nocturne a été recensée dont seize seulement sont équipées de bornes de service permettant la vidange des eaux usées et l’alimentation en eau et en électricité. C’est peu", affirme la jeune femme. Ces espaces sont proposés dans des campings ou chez des professionnels du tourisme qui ont adhéré à un réseau national spécifique aux camping-cars. Bernard Deneaux "C’est sur ces réseaux nationaux existants que nous souhaitons nous appuyer pour mettre en place notre plan d’action", explique Catherine Duménil. "France passion" par exemple réunit des vignerons et des éleveurs qui invitent les camping-caristes à stationner gratuitement chez eux. En échange, les touristes achètent quelques bouteilles à leur hôte. Des agriculteurs affiliés au réseau "Bienvenue à la ferme" fonctionnent sur le même principe. Le réseau "Camping-car d’hôtes" rassemble des restaurateurs ou des sites touristiques qui échangent une prestation payante (repas, entrée) contre un stationnement gratuit. Des camping-caristes du monde entier font étape sur l'aire d'accueil d'Ostel. Bernard et Geneviève Deneaux de Pinon parcourent près de 10 000 kms par an en camping car à travers la France. "Il y a un vrai enjeu touristique à retenir la clientèle campingcariste sur le territoire", "Nous nous donnons un an pour sensibiliser les professionnels du tourisme et promouvoir ces échanges de bons procédés", indique-ton encore au CDT. Bernard et Geneviève Deneaux, 72 et 71 ans, de Pinon sont adeptes du camping-car depuis 9 ans. Bernard coordonne des sorties dans l’Aisne pour les 200 adhérents que compte le club de campingcar de la région Nord Pas de Calais Picardie. "Le stationnement dans les villes et à proximité des sites touristiques dans l’Aisne est un réel souci pour nous. Nous pouvons par exemple difficilement stationner sur le plateau de Laon, le long du Chemin des Dames ou encore à l’Abbaye de Vauclair faute d’emplacements suffisamment grands sur les parkings", rapporte-t-il. De ce fait, les camping-caristes écourteraient leur séjour dans l’Aisne. "Il y a pourtant un vrai enjeu à retenir cette clientèle sur le territoire. Il s’agit en général de personnes ayant un pouvoir d’achat plutôt élevé. Un camping-car vaut en moyenne 70 000 euros et jusqu’à 800 000 euros ! De plus, les utilisateurs voyagent léger, ils consomment sur place dans les commerces locaux, dans les restaurants". Contact : CDT - 03 23 27 76 76 Fédération Française des associations et clubs de camping-car : 01 60 84 54 57
Anizy le Château Château-T hierry Exemples à Château-Thierry et Anizy le Château de constructions ou rénovation de bâtiments publics à usage sportif dépensant de l’énergie… renouvelable. Installations sportives à haute performance énergétique Avec une structure constituée à 70% de bois, un système de récupération des eaux pluviales pour le nettoyage des bateaux et le recours à l’énergie solaire pour le chauffage des vestiaires et la production d’eau chaude, le gymnase nautique de Château-Thierry est un exemple de construction intégrant ce qu’il est convenu d’appeler la contrainte environnementale. Le gymnase René Godart à Anizy le Château en est un autre. A l’occasion de la réfection de la toiture et de l’isolation de cette salle, la Communauté de communes des Vallons d’Anizy a fait installer deux panneaux solaires. Couvrant 10 m² de surface, ils permettent de faire fonctionner deux chauffe-eau de 300 et 500 litres de capacité. "On capte le moindre rayon de soleil et, grâce à cela, l’eau est amenée à 40°C. Quand le soleil est absent, c’est une chaudière à gaz qui prend le relais", explique le vice-Président de la Communauté de communes, Régis-Charles de Buttet. A Château-Thierry, on a également investi dans la construction de vestiaires et d’un club house aux normes HQE pour les clubs de tennis, de boules lyonnaises et d’athlétisme. L’ossature du bâtiment est en bois, l’isolation en chanvre et la production d’eau chaude solaire. Ces exemples, qui concernent des équipements à vocation sportive, illustrent le rôle moteur que peuvent jouer les collectivités locales pour la prise en compte des enjeux écologiques dans le domaine du bâtiment. Une question de fond puisque 25% des émissions de gaz à effet de serre ont pour origine le fonctionnement quotidien du parc bâti dans son ensemble, les logements, les usines Le gymnase nautique de Château-Thierry est équipé d'un système de récupération des eaux de pluie pour le nettoyage des embarcations. et les locaux à usage de service, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). "La construction répondant tout ou partie aux normes HQE impulsée par les acteurs publics a un effet démonstratif", estime le président de l’association des éco-maires, Dominique Jourdain. Le raisonnement est le suivant : les équipements collectifs touchent un large public. Les différents utilisateurs du gymnase nautique, des vestiaires et du club house du stade font l’expérience par eux-mêmes de la douche dont l’eau est chauffée à l’énergie solaire. Demain - CQFD - ils seront peut-être amenés à leur tour à installer chez eux un système identique. Une démarche incitative pour les particuliers. Ces investissements écologiquement vertueux, dont on commence à voir les exemples se multiplier dans le département, sont encouragés à tous les niveaux de décision par des mesuenvironnement res réglementaires et/ou incitatives : l’Union européenne sous la forme de directives et de financements, l’Etat via un plan climat en 2004, puis le Grenelle de l’environnement et l’action de l’ADEME, la Région qui propose des subventions et le Conseil général à travers le Contrat départemental de développement local (CDDL). S’il faut en croire l’ADEME, cette tendance s’explique par "une prise de conscience récente que le secteur du bâtiment pourrait bien être le seul qui offre des possibilités de progrès suffisamment fortes pour répondre à nos engagements nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre". www.wwwww.www Les wwww ww www Leswwwwwwwwwwwwwwwwwwwww ✔ Un gîte Panda dans l’Aisne 21 Ohis Le WWF (première organisation mondiale de protection de la nature) vient de labelliser le gîte du Cheval de Renfort tenu par Nicole et Jean-Marie Gérard à Ohis en Thiérache. C’est le premier gîte "Panda" de Picardie. Un gîte "Panda" est un hébergement "gîtes de France" auquel le WWF accorde son label selon trois critères : il doit être implanté dans un environnement naturel de qualité, le plus souvent dans un Parc naturel régional ou un Parc national. Les propriétaires s’engagent à préserver les richesses naturelles qui entourent la propriété y compris en étant soucieux des conséquences du fonctionnement du gîte. L’hébergement doit également mettre à disposition des clients de la documentation et du matériel pédagogique (jumelles…) leur permettant de découvrir et d’observer la nature qui les entoure. Le gîte d’Ohis répond à ces conditions, "bien que nous ne soyons pas situés dans un Parc régional ou national. Mais le WWF a été séduit par la qualité environnementale du bocage de la Thiérache de l’Aisne qui se trouve être un des derniers de France. Le bocage possède une richesse faunistique et floristique exceptionnelle, rapporte Jean-Marie Gérard. Aménagé dans une ancienne ferme à partir de matériaux traditionnels le gîte est chauffé au feu de cheminée et équipé de lampes à basse consommation. Les hôtes y sont initiés au tri sélectif et au compostage des déchets fermentescibles (coquille d’oeufs, marc de café…). Renseignements www.chevalderenfort.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :