[01] Notre Département n°9S juin 2020
[01] Notre Département n°9S juin 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9S de juin 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : covid 19, 32 millions d'euros, le département engage la reprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 « Booster » l'attractivité touristique Domaine de la Dombes à Saint-Paul-de-Varax PRÉSERVER L’ACCUEIL TOURISTIQUE DE QUALITÉ R CCUE1L OURISTIQU E UALITE Avec plus de 6 000 emplois et 191 millions d’euros de chiffre d'affaires, le tourisme est un secteur économique essentiel du département. Pour venir en aide à ce secteur mis à mal pendant la période de confinement, le Département a décidé de consacrer une enveloppe de 5,2 millions d’euros d'aides directes exceptionnelles aux acteurs touristiques (structures d'hébergement, restaurants traditionnels, traiteurs, centres équestres). Et pour inciter les touristes, mais aussi les Aindinois, à venir profiter de nos richesses culturelles, naturelles et historiques, le Département, en partenariat, avec Aintourisme, prévoit un budget de 500 000 euros pour des opérations de promotion des nombreux atouts de nos territoires. L'AIN POUR VOUS ! Avec son patrimoine, ses grands espaces de moyenne montagne, ses lacs et cascades, sa gastronomie et ses nombreux produits du terroir, l’Ain regorge de trésors à (re)découvrir. Afin de vous faire profiter de toute cette richesse à quelques pas de chez vous, Aintourisme et les offices de tourisme aindinois organisent un jeu concours. À la clef, 100 000 euros de bons et chèques cadeaux à gagner et à dépenser avant le 31 août. Pour participer, il suffit de remplir un formulaire sur le site internet d’Aintourisme. Un tirage au sort désignera plus de 2 500 heureux gagnants. www.ain-tourisme.com Les professionnels du tourisme ont été particulièrement touchés par la période confinement. Et pour cause, comme le note Anne-Isabelle Debreu- Barberet, gérante de l'hôtel La Mainaz au col de la Faucille, à Monts Jura, « le chiffre d'affaire a été à zéro ». Du « jamais vu en 34 ans d'existence » pour Jean-Jacques Bianchi, qui tient le gîte des Pelaz aux Plans d'Hotonnes. Thomas Raquin, gérant du Domaine de la Dombes, à Saint-Paul-de-Varax, confirme, lui, avoir perdu un quart de son chiffre d'affaire annuel pendant la période de confinement. Face à cette situation inédite, de nombreux professionnels du tourisme sollicitent l'aide financière proposée par le Département. « Le plan d'actions est essentiel pour le secteur de la restauration, confirme Ivan Lavaux, chef étoilé de l'Auberge de l'Abbaye à Ambronay. C'est extrêmement important de se sentir soutenu ». Pour Anne-Isabelle Debreu-Barberet, il permet de sécuriser son activité mise en pointillés pendant de longs mois. Quant à Thomas Raquin, il se félicite du plan de promotion de la destination Ain. « Il peut porter indirectement ses fruits de manière très importante », espère-t-il. L’Ain, idéal pour se ressourcer Campings, hôtels, gîtes, restaurants, tous ont mis en place les mesures sanitaires requises auprès de la clientèle et du personnel. Avec une période estivale qui s'annonce plutôt chaude, Ivan Lavaux se veut confiant pour le secteur du tourisme dans le département. « De part sa localisation, ses paysages et ses activités, l'Ain a des atouts à faire valoir », affirme-t-il. Et comme pour assoir cet optimiste, Thomas Raquin assure que la reprise est « très dynamique. On sent un besoin de sortir ». Jean-François Basset Juin 2020 ACH Tournier VÉRONIQUE BAUDE Vice-présidente déléguée au tourisme, au développement durable, à l’environnement et au patrimoine naturel Notre Plan d’actions consacre 5,7 millions d’euros à la sauvegarde des 6 000 emplois que représente l’activité touristique dans notre département. Réactivité immédiate, trois semaines tout juste après la levée du confinement (11 mai), trois semaines avant le début de la saison ! Aux côtés de Damien Abad, président d’Aintourisme, notre ambition reste intacte, plus que jamais  : lier l’identité de l’Ain à ses richesses naturelles et patrimoniales, vous inviter à savourer en douceur les trésors insoupçonnés de notre terroir. DAMIEN ABAD Président d'Aintourisme Afin d'accompagner la reprise, j'en appelle au patriotisme touristique et économique. Je suis convaincu que l'Ain a tous les atouts pour réserver un accueil de qualité à un maximum de vacanciers. La campagne menée par Aintourisme et le Département va permettre de redécouvrir nos richesses.
UNE DOTATION AU SERVICE DES TERRITOIRES UNE DOTATION litRVICE TERhitikle.4001. Chantier du groupe scolaire de l'éco-quartier des Orfèvres à Trévoux La crise a conduit le Gouvernement à reporter le second tour des élections municipales 2020. Le Département a donc dû différer à 2021 son projet de contractualisation. Pour cette année, il maintient sa dotation territoriale de 5 millions d’euros. Cette enveloppe sera allouée aux projets des communes et des intercommunalités. Elle sera un levier supplémentaire à la reprise de l'activité économique dans l'Ain. Et dans un souci d'anticipation, parce que le Département prévoit que les dommages de la crise se feront sentir encore longtemps, il met en place un fonds de réserve de 5 millions d’euros pour travailler sur des mesures complémentaires d'aides. UNE COLLECTIVITÉ SOUCIEUSE DE SES AGENTS Afin de faciliter l’accès à une consultation de médecine du travail et accompagner une reprise rapide des activités, une cabine de téléconsultation a été mise à disposition des agents du Département, dans les locaux du Service santé au travail à Bourg-en-Bresse, dès le 25 mai. Cet investissement, de plus de 100 000 euros, fait partie des cinq cabines prévues pour lutter contre la désertification médicale dans l’Ain. Les élus ont aussi voté l’octroi d’une prime exceptionnelle de risque pour les agents départementaux particulièrement exposés ou mobilisés pendant la période de confinement. o - Accompagner les projets locaux PIERRE LURIN Vice-président délégué aux finances, aux moyens généraux et à la commande publique Gestion maîtrisée et réponse adaptée  : en cette sortie de crise sanitaire mais devant une crise économique qui s’annonce redoutable, notre Département a su agir tout en ménageant ses équilibres budgétaires. Un complément de 5 millions d’euros sur la dotation territoriale vient soutenir l’élan de communes et des intercommunalités dans leurs projets d’aménagement et les aider à surmonter les inévitables lenteurs de la reprise économique. Entre ajustement et discernement, un fonds de réserve de 5 millions d’euros vient pourvoir aux situations d’urgence. Vigilance oblige, en cette période si incertaine, mieux vaut prévenir que guérir. À Trévoux, le projet phare d’urbanisme, c’est l’éco-quartier des Orfèvres. 300 logements sont en construction « avec des performances énergétiques supérieures à ce que la réglementation exige », explique le maire et conseiller départemental, Marc Pechoux. Pour acceuillir l’arrivée de nouveaux habitants, un groupe scolaire sort également de terre dans la zone. Là aussi, le projet se veut innovant et exemplaire  : les 15 classes seront notamment alimentées par une centrale photovoltaïque en toiture. Une volonté politique Dans le cadre de la dotation territoriale, le Département accompagne la commune de Trevoux en allouant 150 000 euros pour la réalisation d’un restaurant scolaire et d’une salle de sport attenants à l’école maternelle et primaire. L’ouverture est prévue à la rentrée 2021. Une aide « non négligeable » pour Marc Pechoux qui rappelle que « beaucoup de départements, avec les contraintes budgétaires, ont arrêté la dotation aux communes. On peut donc remercier le Département de l'Ain de l'avoir renforcée en l'étendant maintenant à tout ce qui est transition énergétique et patrimoine ». Irriguer l’économie locale Avec la crise et des incertitudes sur les recettes futures pour les communes, le maire de Trévoux voit, dans le maintien de la dotation territoriale, « une bonne nouvelle pour les élus qui auraient pu se trouver très impactés en début de mandat ». Rassuré, Marc Pechoux rappelle que toute l’économie locale est liée  : « il faut que les communes puissent continuer à générer des projets au bénéfice des habitants et créer de l'activité économique ». Pour cela, les Aindinois peuvent compter sur le Département. vidéo sur ain.fr DANIEL RAPHOZ Vice-président en charge des Ressources humaines La prime exceptionnelle vient remercier les nombreux agents départementaux qui ont été particulièrement exposés durant la crise épidémique. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :