[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mar/avr/mai 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Aindinois dans la transition écologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 JACQUES TOULEMONDE Pierre qui roule Journans Le plaisir de se rendre utile L’idée de covoiturer entre « gens du village » germe dans la tête de Jacques depuis plusieurs années. En 2017 son projet prend vie lorsque son ami Pierre, suite à un ennui de santé, ne peut plus se déplacer au volant de sa voiture. « Ton malheur va faire notre bonheur ! » Jacques a le déclic et se dit qu’en un clic il peut trouver la solution. Pierre et Jacques contactent des habitants du village qui utilisent régulièrement leur véhicule. Ils obtiennent une liste d’une trentaine de volontaires prêts à rendre service occasionnellement. Le groupe " Pierre qui roule " est né ! Très vite, le concept s’avère simple, rapide et efficace. « Il n’y a pas d’obligation ni d’engagement, seulement le plaisir de se rendre utile lorsque c’est possible ». Depuis, Pierre a retrouvé la santé et « Pierre qui roule » continue de fonctionner. Les demandes se font par mail et désormais, pour plus de réactivité, via l’application WhatsApp. Pour un trajet Journans-Bourg (13 km), le passager laisse 1 € dans la voiture du conducteur (similaire au tarif de Blablacar). Mais jacques ne compte pas s'arrêter là  : « " Pierre qui roule " ne cesse d’évoluer et propose de grouper les déplacements lors de sorties culturelles par exemple, de se prêter toute sorte de matériel, outils, ustensiles, et même une voiture avec « l’auto partagée ». Le covoiturage personnalisé pour aider les personnes âgées, en apportant une attention adaptée, est en projet. » Les communes de Courmangoux, Montcet et Simandre-sur- Suran ont déjà adopté le concept ! [www.journans.fr] MAËLLE MANIGAND Épicerie Solune Saint-Cyr-sur-Menthon :.  : 1 Gens d’ici N°9... ". Mars - Mai 2020 MARIE-HÉLÈNE RAVIDAT Ma maison apprivoisée Echenevex Proposez vos idées de portraits d'Aindinois ! communication@ain.fr Le zéro déchet dans la bonne humeur En 2012, la famille nombreuse de Marie-Hélène se retrouve brutalement dans une période de grosses difficultés financières. « Avant ça, j’étais dans la même spirale que la plupart des gens  : j’avais l’impression de devoir consommer pour exister ». Un podcast sur la thématique Zéro déchet va être une révélation  : « il a eu les mots qui m’ont touchée ; pas seulement en écho à ma situation financière du moment mais en m’interrogeant sur ce que je faisais de bien pour la création au quotidien. » Marie-Hélène se lance alors pleine d’enthousiasme dans une révolution progressive  : « ça n’est pas nécessaire de changer tout son mode de vie d’un coup. Il faut se lancer de petits défis qui deviennent plus importants avec le temps  : au début, j’ai proposé à mes proches « le mois sans supermarché » puis « en 2019, rien de neuf ». Aujourd’hui, hors de question de revenir en arrière  : au-delà de la réduction de notre budget maison de plus d’un tiers, cela nous a apporté beaucoup de joie ! » C’est cette joie qu’elle veut transmettre  : « cette démarche a remis mon cerveau créatif en route. J’apprends énormément et surtout je rencontre des personnes très diverses que je ne côtoyais pas avant ». Dans le cadre de sa micro-entreprise, elle anime des ateliers, intervient en milieu scolaire, organise des conférences et du coaching individuel pour sensibiliser et accompagner à une réduction des déchets. « Les gens ont des motivations variées  : environnementales, financières, de santé… Mais c’est finalement une démarche très transversale qui participe surtout à restaurer la personne humaine  : tu es valable pour la cité même si tu ne consommes pas. Cela permet de retrouver la fierté de faire soi-même, le bonheur d’une vie plus simple. » Et si, en 2020, on essayait… Une activité au plus près de la nature dans mon village natal ! [mamaisonapprivoisee.fr] « Après une expérience en région lyonnaise comme co-gérante d’un magasin bio, j’ai eu envie de revenir à mes racines. J’ai alors eu un déclic  : pourquoi ne pas créer une épicerie au plus près de la nature dans un local appartenant à ma famille avec un espace café et salon de thé ! » Maëlle a concrétisé son projet  : depuis plus d’un an et demi, elle propose, avec passion et ferveur, des produits alimentaires locaux, biologiques ou éthiques, en vrac, mais également des produits pour bébé, d’entretien et cosmétiques… et divers produits ou objets de fabrication locale. « Solune, c’est une épicerie bio mais c’est également un lieu de rencontres et d’échanges, c’était très important pour moi. » Très prévenante et ayant un réel goût pour le partage d’expériences, Maëlle, issue d’une formation d’éducatrice spécialisée, propose dans son espace café des animations et ateliers en lien avec la nature, de préférence avec des intervenants locaux  : naturopathe, géobiologue, soins énergétiques, des ateliers de lecture pour enfants, de fabrication de cosmétiques bio, des dégustations et découvertes de produits artisanaux. Ses clients ne tarissent pas d’éloges  : « avec son accueil chaleureux et ses multiples idées, Maëlle offre un espace très convivial qui recrée du lien et de l’animation dans le village », confie Anaïs. [Épicerie Solune  : 934 route de Mâcon - Saint-Cyr-sur-Menthon - epicerie-solune.fr]
" """ ira ; ; ; ; V liutiiP @ Benjamin Bulle d’en haut La Lande tourbeuse des Oignons (Boz) D’une superficie de 44 hectares, cette lande est un site remarquable, atypique et rare en plaine (seule lande tourbeuse présente en plaine sur toute la région Auvergne- Rhône-Alpes). En se retirant il y a plus de 10 000 ans, les glaciers ont déposé des bancs de sable sur le site. Ceux-ci reposant sur une couche d’argile, imperméable, l’eau y est retenue créant ainsi des cuvettes, aux formes et aux caractéristiques différentes. L’eau y est très peu chargée en éléments minéraux et donc très pure. De plus, l’accumulation de sédiments au fil des âges confère au site un sol et une eau acides, permettant à une faune et une flore spécialisées de s’y implanter. Les zones humides telles que les tourbières jouent un rôle important dans la gestion de la ressource en eau et dans la lutte contre le changement climatique. En stockant puis en restituant progressivement l’eau comme des éponges, elles régulent les écoulements. Les tourbières sont aussi de formidables puits de carbone dont la capacité de stockage est même supérieure à celle des forêts (jusqu’à 1 400 T de carbone/ha). La lande a longtemps été exploitée dans un but agricole et pour sa terre de bruyère. L’abandon des pratiques agricoles a favorisé l’embroussaillement et la progression de la forêt. Les arbres consommant davantage d’eau que les prairies, le site des Oignons est confronté à un manque d’eau chronique. Le Conservatoire des espaces naturels (CEN) Rhône-Alpes, gestionnaire du site, et le Département travaillent conjointement à la restauration et au maintien des conditions écologiques favorables en luttant contre la progression de la forêt par des opérations de broyage et le pâturage des prairies. « Dans le cadre du Plan nature initié par le Département, un sentier de découverte de 1,2 km a été créé sur le site en 2019. Il permet aux visiteurs d’être guidés tout au long de la découverte de la lande grâce à deux passerelles pour traverser les secteurs en eau et des panneaux informatifs pour faciliter l’exploration du site. La sortie peut se poursuivre par une balade sur les Dunes des Charmes à Sermoyer (site classé Natura 2000) et la Maison de l’eau et de la nature à Pont-de-Vaux », propose Véronique Baude, vice-présidente du Département déléguée au tourisme,développement durable, environnement et patrimoine naturel. TOUS DEHORS ! Le printemps est bientôt là, il est temps de chausser ses baskets et d’aller explorer les trésors naturels de l’Ain. Retrouvez tous les sites, itinéraires, animations dans les offices de tourisme, sur ain-tourisme.com et sur ain.fr Auprès de mon arbre, des centaines d’espèces naturelles vivent heureuses sur la Lande des Oignons, à Boz. Qu’est-ce qu’un Espace naturel sensible (ENS) ? Un ENS est un site reconnu à l’échelle départementale pour sa richesse écologique (la faune, la flore, et ses habitats), géologique et/ou paysagère. Il a vocation à être préservé, géré, valorisé et ouvert au public (sauf exception justifiée par la fragilité des milieux). [Retrouvez les 38 ENS sur patrimoines.ain.fr] Que faire dans l’Ain ? Le calendrier des animations nature est édité chaque année par le Conservatoire des espaces naturels (CEN). Avec plus de 250 animations nature répertoriées sur l’ensemble du département, ce calendrier vous permet de programmer vos rendez-vous nature sur l'année. [Commandez gratuitement le calendrier des animations 2020 et la carte touristique sur www.ain.fr] Plan Nature 2016-2021 8 guides découvertes ENS 10 sentiers d’interprétation aménagés 100 000 visiteurs sur les 9 sites ENS munis de compteurs Guide découverte des Espaces Naturels Sensibles LANDE TOURBEUSE DES OIGNONS www.patrimoines.ain.fr Boz 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :