[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mar/avr/mai 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Aindinois dans la transition écologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Jean-François Basset christophe greffet Président du groupe « Utiles pour vous, pour l’Ain » Dessiner un véritable projet départemental Cette année 2020 marque assurément la fin d’un cycle qui a vu en près de 40 ans le Département assumer des compétences toujours plus nombreuses et se doter des moyens de les financer. L’Ain y a beaucoup gagné  : ses collèges ont été rénovés et beaucoup ont été construits ; son réseau routier s’est modernisé et étoffé, et il est devenu indispensable aux plus fragiles à l’égard de qui s’exerce notre mission première, la solidarité. Les contraintes financières ont mis à mal l’idée même de décentralisation qui veut que l’on agisse toujours plus en proximité de nos concitoyens. Soyons sincères au point de dire qu’à force d’amputation de nos moyens, de pertes de compétences et de choix aussi, le budget départemental a dû parfois renoncer. Depuis 2015, ce sont trois millions d'euros d’intervention par an - 15 millions au total - qui ont été prélevés au détriment de la jeunesse, de la culture, de la vie sociale et du sport. Il y a pourtant nécessité d’intervenir en accompagnement dans un département aussi jeune et démographiquement dynamique. La culture a besoin de se renouveler à l’image des événements qui jalonne les mois de l’année ; la politique jeunesse nécessite aussi des moyens de fonctionnement à l’image d’un Conseil départemental jeunes qui a été passé par pertes et profits. La maîtrise de la dépense souvent invoquée n’est parfois qu’apparente  : la stabilisation de la masse salariale ne dit pas qu’une partie des dépenses de personnel est désormais externalisée, à l’image de la restauration et du nettoyage au sein de nos collèges. Tous les départements n’ont pas fait ce choix parce qu’il convient de préserver la qualité des prestations – de restauration des collégiens en particulier. Sur le plan financier, nous voilà contraints à constater nos ressources au gré de l’évolution de la consommation et de la TVA. Le dernier sur lequel nous avons la main disparaîtra au terme de l’année. Les territoires de l’Ain – et c’est heureux - continueront au contraire à percevoir le fruit fiscal de leur développement. Ce qui signifie aussi que le département aura à co-construire ses politiques avec eux, à les écouter et à les accompagner à l’image du financement commun de la fibre optique. Le temps n’est plus où chacun pilotait sa collectivité dans son couloir ; il exige un dialogue renouvelé avec le niveau local et régional. C’est sans doute une autre lecture budgétaire à avoir qui dessinerait un véritable projet départemental. Le défi climatique et environnemental va nous y obliger..ppY N°9 Opinions Un budget 2020 au service des Aindinois Malgré les coupes budgétaires et les contraintes législatives que l’État impose aux Départements, le budget que nous avons voté le 4 février dernier est, cette année encore, conforme aux engagements que nous avons pris devant les Aindinois en 2015. Preuve en est, le Département de l’Ain investira cette année près de 125 millions d’euros dans l’ensemble des cantons, en particulier en direction des grands travaux, des infrastructures routières et des investissements dans les collèges. Dans le même temps, les plans de soutien aux filières seront poursuivis  : agriculture, bois, pisciculture, tourisme… Par ailleurs, de nouveaux contrats entre le Département et les communes permettront désormais de financer la rénovation du patrimoine communal, et la mise en œuvre de la transition écologique en finançant les travaux d’économie d’énergie, d’eau, et de production d’énergie renouvelable. Avec une recette de la taxe foncière sur les propriétés bâties évaluée à 123,12 millions d’euros en 2020, on peut donc constater que la totalité du produit de cette taxe payée par les contribuables aindinois est réinvesti directement dans des travaux utiles aux familles, entreprises et associations aindinoises ! Ce haut niveau d’investissement s’ajoute aux missions premières de solidarités humaines, qui représentent près de 247 millions d’euros cette année au service des Aindinois  : mise en œuvre du plan d’actions départemental pour la démographie médicale et du plan Ambition Pompiers 01, la poursuite du plan Handicap et du plan Senior, le schéma enfance-famille, montée en puissance du « chéquier jeunes » … Ces politiques sont menées avec le souci permanent de gestion vertueuse des deniers publics  : - zéro augmentation de la fiscalité depuis 2015 - la masse salariale est contenue, suite aux réorganisations des services départementaux - la renégociation des emprunts toxiques de la dette départementale menée dès 2015 a assaini les finances du Département - le Département a poursuivi son désendettement, à hauteur de 34 M € en 2019. La capacité de désendettement n’a cessé de s’améliorer depuis 2015. Chaque jour, notre majorité met en œuvre ses engagements en faveur des aindinois et de leurs communes. Notre Département répondra donc, cette année encore, à ses missions de solidarité humaine et territoriale au service d’une vision commune de notre territoire  : l’Ain, terre de liens. Mars - Mai 2020 damien abad Président du groupe « L’Ain de toutes nos forces » Jean-François Basset
LA COMMUNE BRESSE VALLONS obtient le Prix énergies citoyennes 2019, qui récompense les plus belles stratégies énergétiques locales des collectivités françaises, pour la création de la 1 re centrale photovoltaïque citoyenne aindinoise, l’opération de sensibilisation « Graines de citoyens » et la construction de l’espace socio-culturel l’Escale. EMMA SECONDE CHANCE est une nouvelle entreprise d’insertion par l’activité économique lancée par Emma Terrier, la fondatrice des Tendances d’Emma, entreprise qui commercialise des kits pratiques, économiques et écologiques pour remplacer les produits jetables du quotidien (cotons démaquillants, lingettes bébé, essuie-tout…). Le nouvel atelier basé à Belley assure la fabrication d’une partie des produits des Tendances d’Emma tout en permettant à des personnes de s’insérer dans le monde du travail. Alexandre Gallosi/Europain 2020 UNE GAMME DE PRODUITS DURABLES'ET RESPONSABLES L’ENTREPRISE GILAC qui produit, dans la Plastics Vallée, des bacs en plastique alimentaire à destination des professionnels de l’industrie alimentaire et de la restauration, a reçu en janvier le prix Nouveautés Europain pour sa nouvelle gamme de bacs en matière biosourcée provenant de ressources naturelles et renouvelables. DR LE PROJET SOLARCOLLÈGES est mené dans 8 collèges de l’Ain pour la 8 e année consécutive. Environ 1 200 élèves de 6 e travaillent en cours de technologie sur la création et la réalisation de véhicules solaires. Une rencontre a lieu en juin au collège de l’Albarine à Saint-Rambert-en-Bugey pour une série d’épreuves de course. En 2019, le collège de Pont-d’Ain est arrivé 1er au classement général. 12 VITICULTEURS DES VINS DU BUGEY ont obtenu la certification HVE (Haute valeur environnementale) qui permet une reconnaissance des bonnes pratiques environnementales et sanitaires des agriculteurs dans la gestion quotidienne de leurs exploitations. Une démarche ambitieuse impulsée par le Syndicat des vins du bugey qui atteint 75% de surface bio ou HVE. DIVONNE-LES-BAINS a reçu le prix de l’innovation lors des derniers Trophées des maires de l'Ain pour son aqualienne qui permet à la ville de dégager une production d’électricité consommée sur place tout en laissant les poissons remonter le cours d’eau grâce à une vanne auto-réglée et un système de passes à poissons. Une première en France ! Bravo ! Syndicat vin du Bugey/JF Basset 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :