[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
[01] Notre Département n°9 mar/avr/mai 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de mar/avr/mai 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Aindinois dans la transition écologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 AIDES AUX COMMUNES Le président Jean Deguerry a annoncé une 2 e édition des États généraux des territoires de l'Ain (EGTA) pour tous les élus locaux, le 15 mai prochain à Ainterexpo. Sera notamment présentée la nouvelle structuration de l'aide apportée par le Département au « bloc communal »  : nouveaux périmètres, nouveaux taux et nouveaux projets aidés. UNE GESTION DURABLE DE L’EAU Mercredi 19 février, en mairie d’Izernore, un contrat a été signé entre le Département, Haut-Bugey Agglomération et l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse. Ce programme d’investissement pour une gestion durable des services de l’eau potable et de l’assainissement sur la période 2019-2022 prévoit une enveloppe de 11 M € , dont 1,158 M € financés par le Département. Ce partenariat marque la politique volontariste du Département dans le domaine de l’eau. EXCELLENCE UNIVERSITAIRE L’antenne burgienne de la faculté de droit de l’université Lyon-3 Jean Moulin est entrée dans le top 10 national des meilleures facultés. Parmi les critères retenus par le palmarès, dressé par l’Obs, la sélectivité et les résultats obtenus par les étudiants. Une mention très bien qui fait rayonner le département. NOUVELLES « RIVIÈRES SAUVAGES » En 2019, l'Arvière a reçu ce label rejoignant ainsi la Dorche, la Vézéronce et la Valserine. Début 2020, c'est au tour du Tréfond et la Pernaz, sur les communes de Serrières-de-Briord, Bénonces, et Ordonnaz, d'être labellisée « Rivière Sauvage » grâce à la qualité de l’écosystème, une gestion exemplaire, et une volonté collective dans l’action de préservation. AVIS DE RECHERCHE  : MÉDECINS Avec 6,9 médecins généralistes pour 10 000 habitants (contre 8,9 au niveau national) et une croissance forte et continue de la population, la situation de la démographie médicale dans l’Ain est plus que préoccupante. Les élus ont donc décidé d'en faire un dossier prioritaire. Après plusieurs mois de concertation avec les différents acteurs de la santé, le Département a élaboré un plan d’actions 2020-2022, en 4 axes, dont l’objectif est de faire évoluer favorablement l’offre de soins sur le territoire, à court, moyen et long termes. ber N°9 Humeur Mars - Mai 2020 balaie M. lemeal.M  : ▪ V▪ VV. ▪ M:Vei We▪ e▪ iW▪ ee* 111. C’EST FLOU ! L’offre « 100% santé » consiste à rembourser intégralement certaines lunettes notamment. Malheureusement, cette réforme nationale, préparée à la hâte, est mise en œuvre de manière catastrophique avec des difficultés en cascade pour les bénéficiaires, les opticiens, les mutuelles, et in fine, les fabricants de lunettes qui ont observé une baisse de 40% de leur chiffre d'affaires en quelques semaines. Un désastre pour ce secteur industriel emblématique de notre territoire (la Plastics Vallée est un berceau historique de la lunetterie française). Il n'est pas acceptable que des emplois aindinois soient menacés à cause d’une réforme mal préparée. MIX ÉNERGÉTIQUE Le Gouvernement a annoncé la fermeture de 14 réacteurs, dont 2 dans la Centrale du Bugey, afin de faire chuter à 50% la part d’électricité nucléaire dans l’énergie française. Ce choix, qui risque d’impacter lourdement l'emploi et l'activité dans notre département, est d’autant plus contestable que cela entraînera un surcroît d’émission de gaz à effet de serre, du fait d’un recours accru à des centrales au fioul, au gaz ou au charbon en Europe. Pour éviter cela, le Département renouvelle son soutien à l’accueil d’un EPR 2 sur le site du Bugey (un EPR produit une énergie décarbonées) pour inscrire pleinement l'Ain dans la transition écologique tout en préservant l'emploi et la souveraineté française. TROP CHAUD ? L'hiver 2019-2020 aura vu plus de pluie que de neige sur les montagnes de l'Ain où la température était plus élevée que d'habitude. La saison économique s'annonce difficile pour nos stations. En juillet 2019 se sont tenues, à l'initiative du Département, les Assises de la moyenne montagne afin d'anticiper mais surtout d’accompagner les acteurs touristiques face au défi du réchauffement climatique et aux nouvelles attentes des clients dans une logique hiver/été. Une évolution nécessaire pour le développement « 4 saisons » de nos territoires de montagne de demain. JE DÉCIDE, VOUS PAYEZ ! Un décret gouvernemental instaure une prime « grand âge » pour les aides-soignants exerçant en Ephad et en services gériatriques hospitaliers. La gratification de 118 € brut par mois est versée dès janvier 2020. Si cela est une bonne chose pour les praticiens qui méritent cette revalorisation de leur salaire, cette décision unilatérale va avoir de grosses conséquences sur le budget du Département qui va devoir prendre en charge une partie de cette prime tout en maintenant l'augmentation de son budget de fonctionnement à moins de 1,2%, mesure elle-aussi imposée par l'État. Façon d'agir surprenante de la part du Gouvernement qui décide des mesures qui doivent être supportées par les collectivités...
Sébastien Tournier/CD01 i'affeiieF he F inj i:L.16111C. ; ! ,.q. 1. mee,%  : Ume cilue.'Décodage Profession Contrôleur pollution Le Service d'assistance technique aux exploitants de station d'épuration (SATESE) est un service du Département qui accompagne les collectivités dans la création et l’optimisation du fonctionnement des installations de traitement des eaux usées, dans le but de préserver la qualité des milieux naturels. François Vuillaume, technicien conseil en assainissement des eaux, connaît la STEP (station d’épuration) de Virieu-le-Grand comme sa poche  : « je viens ici au moins 6 fois par an pour des visites réglementaires (bilan 24 h). Je suis passé hier pour installer des équipements de mesure et je viens aujourd’hui faire les relevés. » Débit, décantation des boues, élimination biologique du carbone et de l'azote… François contrôle toutes les étapes de traitement des effluents domestiques qui proviennent des habitations de la commune, avant leur rejet dans le milieu naturel. « Je prends certaines mesures sur place et j’envoie les échantillons à un laboratoire pour analyses. Je transmets ensuite mon rapport à l’exploitant et à la Police de l'eau, service de l’État. Le cas échéant, je formule des conseils, remarques et recommandations afin de pallier les dysfonctionnements observés. » Avec ses 4 collègues, François réalise chaque année 595 visites de sites et 650 prélèvements d’eaux usées dans 494 stations d’épuration. Le Département de l’Ain répond donc, de manière volontaire, à un véritable besoin des collectivités, notamment rurales, qui doivent assumer des exigences réglementaires et obligations administratives toujours plus contraignantes. Il contribue ainsi à la préservation des milieux naturels. [Direction de l'environnement - Service de l'eau - 04 37 62 18 00 - www.ain.fr] 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :