[01] Notre Département n°8 nov 19 à fév 2020
[01] Notre Département n°8 nov 19 à fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov 19 à fév 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (230 x 290) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : les services sociaux du Département se réorganisent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 DR Comme le Département, les communes jouent un rôle important en matière d’action sociale. Le partenariat entre les différentes collectivités et avec les associations est indispensable pour être à l’écoute des usagers et apporter une réponse efficace aux besoins évolutifs de la population locale. André Pougheon, conseiller municipal de Valserhône, délégué à la Solidarité et vice-président du Centre communal d’action sociale (CCAS), détaille les besoins de sa commune  : « notre territoire a connu un déclin d’activité dans les années 80 suite à la désindustrialisation. Les gens sont partis travailler en Suisse ou ailleurs. De fait, les besoins locaux sont différents de ceux de nos voisins du Pays de Gex ou d’Oyonnax. » En 2016, le taux de pauvreté y est de 16% contre 10% sur l’ensemble du département de l’Ain. La commune a ainsi signé une convention avec le Département pour que le suivi des dossiers RSA des personnes seules ou en couple sans enfant soit effectué directement par les agents du CCAS. « Cela assure une proximité essentielle avec ces usagers que l’on croise au quotidien et qui ont parfois besoin d’une main tendue pour entreprendre les démarches administratives donnant accès à leurs droits. » Rompre l'isolement des personnes âgées  : une priorité Autre public prioritaire pour la commune  : les personnes âgées. « On s’est aperçu que beaucoup de personnes âgées souffraient d’isolement. Nous avons donc instauré un déjeuner hebdomadaire, le mercredi, préparé par Territoires André Pougheon  : Une proximité absolument nécessaire N°8 Nov. 2019.- Fév. 2020 Le Département, 1er partenaire des collectivités locales L’ACTION SOCIALE  : L’AFFAIRE DE TOUS Valserhône la restauration scolaire, et ouvert aux personnes seules. Cela permet de recréer du lien et de rompre l’isolement. » La commission « Bel-âge » propose également de nombreux services ainsi que des activités pour les personnes âgées comme le portage de repas, l’accompagnement à domicile pour les déplacements, les courses, les démarches administratives, etc. Le partenariat avec le Centre local d’information et de coordination (CLIC), situé à Bellegarde-sur-Valserine, est très important sur ces actions à destination des seniors. Pour les enfants, adolescents, familles, la Maison de Quartier de Musinens et Beauséjour propose des services et des activités culturelles et de loisirs. « C’est également un lieu de proximité qui nous permet d’être à l’écoute des besoins de la population », indique André Pougheon. Enfin, la mairie s’implique beaucoup dans le logement et la lutte contre l’habitat insalubre. « Notre parc HLM était vraiment vieillissant. Nous avons entrepris, via un bailleur social, de grosses opérations de réhabilitation, ainsi que de nouvelles constructions. » La nouvelle organisation des services départementaux vue depuis Valserhône André Pougheon voit plutôt d’un bon œil la réorganisation des services sociaux du Département  : « le nouveau découpage me semble pertinent. Les usagers se plaignent parfois des délais et du manque de réactivité de l’administration. J’ai l’impression que cette réorganisation va permettre d’être plus efficace tout en restant en proximité des habitants. »
VIANDE 100% AINDINOISE Déjà plus de 100 éleveurs adhérents pour le label « Viande des Pays de l’Ain », lancé en août et qui certifie une viande provenant de bêtes nées, élevées et abattues dans l’Ain. Grâce à la plateforme Agrilocal01, cette viande va se retrouver de plus en plus dans l’assiette de nos collégiens et d’autres services de restauration collective. La viande des pays de l’Ain devrait également bientôt être disponible dans les grandes surfaces du département. ÉCOLE ET ENTREPRISE  : DU LIEN ! Le Département a initié la création d’un dispositif permettant de rapprocher les collégiens et le monde de l’entreprise en concertation avec l’Éducation nationale. Celui-ci vise à favoriser la rencontre entre collégiens et acteurs économiques de l’Ain grâce à des visites en entreprises et des interventions de dirigeants en milieu scolaire. L’objectif est d’accompagner les politiques éducatives des collèges en matière d’orientation, d’ambition et de mobilité. UN PONT « JACQUES CHIRAC » En hommage à Jacques Chirac, Jean Deguerry, Président du Département de l’Ain, et André Accary, Président du Département de Saôneet-Loire, ont annoncé leur volonté commune de dénommer le futur pont de Fleurville « Pont Jacques-Chirac ». Cette démarche vise à rendre hommage à l'attachement de l'ancien Président de la République aux territoires et à leur unité. Bernadette et Claude Chirac ont répondu positivement à la proposition. NUCLÉAIRE  : INFORMATION ÉLARGIE Le Plan Particulier d’Intervention (PPI), qui définit l’organisation des secours en cas d’accidents autour de la Centrale du Bugey, passe de 10 à 20 km de rayon. Les mesures d’information et de sûreté sont donc étendues aux populations de 121 communes au lieu de 35 communes antérieurement. Une réunion publique aura lieu le 16 décembre 2019 à 18 h 30 à Saint-Vulbas...:... : Humeur STOP À « L’AGRI-BASHING* » ! 32 000 Aindinois consacrent leur vie à l'alimentation de nos concitoyens. À l'heure où l'agriculture est en pleine mutation notamment sous l'effet des bouleversements climatiques, le Département affirme tout son soutien à ceux et celles qui travaillent chaque jour la terre nourricière et refuse donc le dénigrement systématique des agriculteurs par certains. * Bashing  : défoulement qui consiste à dénigrer collectivement une personne ou un sujet AIDE À DOMICILE  : L'URGENCE Plusieurs élus s’émeuvent de la précarité des professionnels de l’aide à domicile et appellent à une réforme nationale d’ampleur. En effet, ces travailleurs touchent en moyenne 900 euros brut par mois. Un sixième des personnels vit sous le seuil de pauvreté. Alors que la population française continue de vieillir, il faut revaloriser une profession plus nécessaire que jamais, et cela passe d’abord par la rémunération car on ne peut pas rendre attractifs des métiers s’ils ne sont pas rémunérés correctement. ACCIDENTS  : BILAN EN DEMI-TEINTE Au 30 octobre, nous déplorons 398 accidents routiers ayant eu pour conséquences 28 décès et 574 personnes blessées. C’est un peu moins que les chiffres de l’an passé à la même période mais cela reste trop. En moyenne sur les 5 dernières années, il est constaté 32 accidents/mois, 3 personnes tuées/mois et 45 personnes blessées/mois. LE BRAS DE FER Pour compenser la suppression de la taxe d’habitation, le Gouvernement veut transférer aux communes la part de la taxe sur le foncier bâti, jusque-là principale ressource fiscale des Départements. En échange, ceux-ci recevraient une part de TVA, impôt perçu par l'État. Or, supprimer l’autonomie fiscale des Départements et leur capacité à fixer eux-mêmes leur taux, c’est ni plus ni moins préparer la fin de cette collectivité. Mécontents, de nombreux élus départementaux, dont Jean Deguerry, ont quitté le Congrès des Départements de France qui se tenait à Bourges en octobre, boycotant ainsi le discours de la ministre de la cohésion des territoires. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :