[01] Notre Département n°7 mai/jun 2010
[01] Notre Département n°7 mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de mai/jun 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (212 x 298) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 20,9 Mo

  • Dans ce numéro : service public départemental, certifié qualité Ain !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Phovoir Rénovation uRbaine UNe deUxième vie poUr Nos qUartiers ! La Forge à Oyonnax, Beauséjour à Bellegarde, le Clos Morcel à Belley : ces quartiers ont une image négative qui leur colle à la peau. Situés en périphérie ou en hyper-centre, ils ont mal vieilli. Pourtant, leurs habitants y sont souvent attachés et ne souhaitent pas forcément en partir. En 2008, le Conseil général a lancé une politique de rénovation urbaine volontariste pour aider les villes de l’Ain à financer la réhabilitation de ces quartiers. L’objectif est double : il s’agit de restaurer les appartements, lorsque c’est possible, pour apporter plus de confort et réaliser des économies d’énergie. Seuls les bâtiments trop vétustes, inadaptés aux nouveaux modes de vie ou très mal orientés sont démolis. Leurs abords sont également soignés pour développer les espaces verts, améliorer les liaisons avec d’autres quartiers, réimplanter des commerces afin de rompre l’isolement et redonner vie à ces quartiers. Mais il ne suffit pas de rénover pour qu’un quartier se porte bien. La transformation repose également sur un travail avec les habitants comme l’explique Sylviane Chêne, de Dynacité : « Nos équipes rencontrent chaque locataire concerné pour avoir son avis. En cas de relogement, nous faisons en moyenne trois propositions dans des logements en très bon état et tous les coûts de réinstallation sont pris en charge. » Les travailleurs sociaux du Conseil général accompagnent aussi les familles en difficulté face à des augmentations de loyers, même minimes. « L’objectif final », rappelle Denis Perron, vice-président délégué au logement, « est bien de prendre en compte le quartier là où il en est de son histoire, de le rénover conformément aux exigences actuelles, et de profiter de cette étape pour accompagner les populations qui y vivent. » Plus d’infos : 04 74 32 32 70 amélioReR la vie des habitants denis PeRRon, vice-président délégué au logement Les petites villes de l’Ain ne peuvent prétendre aux aides de l’Agence nationale de rénovation urbaine. Pourtant, elles ont toutes un quartier à remettre à niveau pour améliorer les conditions de vie des habitants. Le Conseil général apporte une aide de 6 500 à 13 000 euros par logement neuf, un peu plus dans le pays de Gex et finance un bon tiers du coût d’embellissement de l’environnement du quartier. Un geste fort conjugué à l’effort financier du bailleur social, de la ville et de la Région. 8 Notre département, le magazine du Conseil général de l’ain – n°7 mai 2010 réNovatioNs eN CoUrs arbent : l’opération du Planet devrait s'achever cet été. bellegarde : les relogements sont presque terminés. La démolition des 100 logements les plus vétustes du quartier Beauséjour va débuter à l’automne. Le chantier de réhabilitation de 100 appartements est en cours. La construction d’un programme de 26 pavillons apportera une offre locative nouvelle sur ce secteur. belley : 24 logements du Clos Morcel sont en cours de réhabilitation. 276 logements au total seront modernisés d’ici 2014. L’an prochain, les espaces verts et la voirie seront améliorés. Ferney voltaire : la réhabilitation de 170 logements et des espaces extérieurs doit débuter fin 2011. meximieux : le relogement des habitants de 2 immeubles des Carronnières est en cours. La réhabilitation des 88 logements conservés a débuté. Un premier bâtiment ainsi que 2 batteries de garages seront démolis à la fin de cet automne. oyonnax : le quartier de la Forge va subir des transformations importantes avec la démolition de 145 logements (le relogement des locataires est en cours), la réhabilitation de 348 appartements et la création de 20 nouveaux logements. L'environnement du quartier va être totalement modifié. Studio Herwey
foRmation pRofessionnelle Faciliter l’emploi après le RSA a près une bonne expérience comme aide soignante, à 48 ans Naïma est aujourd’hui en formation au GEIQ – Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification. Basés à Saint-Sorlin-en-Bugey, 2 GEIQ visent à répondre aux besoins en terme d’offre d’insertion pour les bénéficiaires du RSA – Revenu de solidarité active. Ces deux structures sont les premières en France à intervenir dans le domaine de la santé et de l’action sociale. Leur fonctionnement est simple : elles recrutent des personnes en recherche d’emploi et de formation, dont des bénéficiaires du RSA, les orientent et peuvent les former à une qualification précise. À ce titre, Naïma suit une formation d’auxiliaire en gérontologie. Embauchée par le GEIQ, elle intervient à la maison de retraite de Jasseron, un des employeurs adhérents. Le but final de ces contrats est l’embauche définitive par ce même employeur. Soutenus financièrement par le Conseil général, ces deux groupements d’employeurs permettent l’accompagnement de plusieurs bénéficiaires du RSA. Plus d’infos : GEIQ Alphee Rhône-Alpes Santé/Social, Saint-Sorlin-en-Bugey Tél. 04 74 35 08 70 RéinseRtion En mob’Difficile de se rendre à un entretien d’embauche ou de suivre une formation lorsqu’on n’a pas de moyens de transport. Pour améliorer la mobilité des personnes en réinsertion professionnelle, l’association Val Horizon à Trévoux propose des locations de scooters. « En Mob’ », créé il y a 11 ans, s’adresse aux jeunes et aux bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active). Pour bénéficier de ce service, il suffit de s’adresser à la Mission locale ou à une assistante sociale qui détermineront la durée et le montant de la location du scooter. Compter 5 euros pour une journée et 68 euros pour un mois, assurance incluse. Le Conseil général peut prendre en charge, sous certaines conditions, tout ou partie de la location. Limité à 3 mois, « En Mob’ » constitue une solution de dépannage et un pas vers l’insertion professionnelle. Plus d’infos : 04 74 08 82 03 www.valhorizon.fr en Bref Contrat d’insertion CUI : c’est le nom du Contrat unique d’insertion destiné à faciliter le retour à l’emploi de personnes sans activité. Il remplace les quatre formules de contrats qui existaient jusqu’à présent. Le Conseil général va le proposer aux bénéficiaires du Revenu de solidarité active qu’il suit, en fonction de leur parcours d’insertion. Principale nouveauté pour les bénéficiaires : le contrat peut porter sur un temps plein. Le Département réglera l’aide du CUI directement à l’employeur. Plus d’infos : 04 74 32 33 45 9 Val Horizon



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :