[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : promouvoir l'égalité des chances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Panorama/L’actu de votre canton MONTMERLE SUR SAÔNE Une eau de qualité supérieure Une nouvelle station d’épuration vient d’être inaugurée à Montmerle. Depuis juin, elle traite les eaux VIRIAT Pour que la moto reste un plaisir Pendant une journée, des représentants des motards, des forces de l’ordre et de la sécurité ont sillonné, à moto, BOURG EN BRESSE FANS DE BD MONTREVEL EN BRESSE L’irrésistible ascension du Cavalier Fou Bressan ! Grâce à sa première place obtenue l’an dernier dans le usées des habitations de Montmerle et de Lurcy grâce à un procédé écologique : les boues produites sont séchées par le soleil. Cela permet de réduire fortement les quantités de résidus qui seront épandus sur des terrains agricoles ou compostés. Cette une partie du département dans le cadre de l’opération « motard d’un jour », organisée par le Conseil général. L’objectif était d’améliorer la sécurité des motards, notamment lors de la réalisation d’aménagements routiers. Le festival BD dans l’Ain s’est déroulé à Bellegarde fin novembre. Pour répondre à un public d’amateurs qui ne pouvaient pas s’y rendre, le Conseil général, partenaire du festival, a organisé mercredi 18 novembre, une séance de dédicaces à Bourg-en- Bresse, au siège du réseau de lecture publique. Les fans étaient nombreux pour échanger quelques mots avec leurs auteurs préférés et obtenir une dédicace personnalisée. Michel Rodrigue (Cubitus), Henri Jenfèvre (Les Gendarmes), Lax (Les Choucas), Jaouen (Nova) et Olivier Marin (Le mystère de la traction 22) se sont prêtés au jeu avec plaisir. groupe est de National 2, le Cavalier Fou Bressan évolue cette année en National 1. Créé en 1987, le club d’échecs de la Communauté de communes de Montrevel-en-Bresse a su gravir les échelons en misant notamment sur une Thoissey nouvelle station plus performante va aussi préserver la Saône dans laquelle sont rejetées les eaux traitées. Le Conseil général, pour assurer une eau de bonne qualité, a investi 735 000 euros soit 30% du coût total de l’ouvrage. 4 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°5 décembre 2009 formation de qualité, pour se forger un impressionnant palmarès au niveau départemental et régional. L’équipe 1, qui évoluait encore il y a peu en National 4, n’est plus très loin du Top 16, l’élite de la discipline en France. Plus d’infos : http://cavalierfoubressan.over-blog.com Montrevel en Bresse Viriat Bourg en Bresse
t rambert n bugey PAYS DE GEX Fréquence renforcée sur deux lignes de cars « Pour répondre aux demandes des usagers des transports en commun entre le Pays de Gex et la Suisse, le Conseil général et le Groupement local de coopération transfrontalière améliorent le service public Hauteville Lompnes Lhuis Champagne en Valromey Virieu le Grand Belley Seyssel SAINT RAMBERT EN BUGEY Les fées se sont penchées sur son berceau Il était une fois une vallée où les nounous manquaient. Il fallait trouver rapidement une solution pour accueillir des bambins dont les des lignes F et Y », indique Guy Larmanjat, vice-président en charge du dossier. La fréquence des cars de la ligne F est réduite à 10 minutes aux heures de pointe entre Cornavin et Ferney-Voltaire, et un bus sur trois assure désormais une liaison directe vers Gex. Le confort des usagers est également privilégié avec la mise en Gex Ferney voltaire BELLEY Les vins du Bugey à l’honneur Rendez-vous attendu des gastronomes, la 23 e édition des entretiens de Belley a mis l’accent, à travers deux jours de conférences, d’animations, d’expositions et de dégustations, sur la cuisine parents travaillent. Ainsi est née la « Fée de l’Albarine », une microcrèche qui accueille depuis fin août jusqu’à 9 enfants âgés de deux mois et demi à 4 ans, de manière régulière ou ponctuelle. C’est la deuxième structure de ce type dans l’Ain. Plus simple à mettre en place qu’une structure service de bus articulés de 110 places. La ligne Y est quant à elle prolongée, ce qui permet une correspondance avec la ligne F à Ferney-Voltaire. Les cars effectuent désormais le trajet suivant : Val-Thoiry/St-Genis-Pouilly/Cern/aéroport de Genève/Ferney- Voltaire. Leur fréquence passe à 30 minutes aux heures de pointe. Ces nouvelles dessertes vont permettre aux habitants de Thoiry, Sergy, St-Genis- Pouilly, Ferney-Voltaire, Ornex, Segny, Cessy, Gex d’utiliser les transports en commun pour se rendre facilement à l’aéroport international de Genève. Afin de maintenir un tarif attractif, le Département compense le déficit d’exploitation à hauteur de 920 000 euros par an : deux fois plus que par le passé. Plus d’infos : www.cc-pays-de-gex.fr BUGEY/VALROMEY Valorisation énergétique des déchets Les 12 000 tonnes d’ordures ménagères collectées chaque année dans le Bas-Bugey, le Valromey et le Plateau d’Hauteville ne sont pas traitées dans l’Ain, mais dans le Nord-Isère. André Philippon, vice-président à l’environnement et au développement durable, a récemment visité les installations de l’unité de valorisation énergétique de Bourgoin-Jallieu. En effet, le Conseil général de l’Ain lui a accordé une subvention de 1,14 million d’euros pour améliorer le traitement des fumées émises. L’équipement répond ainsi aux dernières normes environnementales. Rappelons que le meilleur déchet est toujours celui que l’on ne produit pas. du terroir et le savoir-faire local. Une occasion particulière de célébrer la reconnaissance en appellation d’origine contrôlée (AOC) des vins du Bugey, gage de toute la qualité d’un des produits gastronomiques phares de notre département. multiaccueil classique, elle demande moins d’investissements aux collectivités locales car elles peuvent aménager des locaux existants. Ce type de structure est donc financièrement plus accessible aux communes de taille modeste. La qualité de l’accueil des jeunes enfants est toujours au cœur du dispositif réglementaire mis en place par le Conseil général en lien avec la Caisse d’allocations familiales et la Mutualité sociale agricole. Montant de l’aide départementale : 27 000 euros soit un tiers du projet. 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :