[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : promouvoir l'égalité des chances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRIBUNE/Les groupes politiques ont la parole GROUPE « L’AIN À GAUCHE » Budget 2010 : réaliste et ambitieux Entre l’adoption de réformes nationales à très forte incidence sur les budgets locaux, une violente crise économique et sociale et la diminution constante des transferts financiers de l’État, l’exercice budgétaire a été mené cette année dans un climat d’incertitudes. En l’absence totale de marge de manœuvre, nous avons rationalisé notre action pour réaffirmer notre engagement aux côtés des territoires et des habitants de l’Ain. Notre budget 2010 est à la fois réaliste et ambitieux. Il reflète une démarche pragmatique et constructive, au service de nos valeurs. Notre première priorité, la solidarité : nous mettons l’accent sur l’accompagnement des citoyens en situation de précarité ou de dépendance, qui se sont fortement multipliés ces derniers mois. Nous réaffirmons ensuite notre engagement en faveur du développement durable des territoires, facteur d’amélioration de la qualité de vie dans notre département. Enfin, nous faisons le choix d’investir et de soutenir l’activité économique et l’emploi. Nous nous réengageons aux côtés des mondes économique et agricole, selon des dispositifs réformés et plus efficaces au titre desquels le schéma départemental de développement économique. Dans ce cas précis, l’opposition n’a pas voté pour le projet alors même qu’elle tente tant bien que mal de s’en attribuer les mérites. Bouder un tel enjeu de territoire en pleine période de crise, pour se perdre en querelles politiciennes revanchardes, tient simplement de l’irresponsabilité politique. Les élu(e)s du groupe L’Ain à Gauche www.ainagauche.fr GROUPE ID Quel avenir ? La session d’octobre a apporté son lot de questionnements à l’exécutif départemental avec deux grands sujets de discussion. Le premier porte sur la décision modificative budgétaire. Après avoir constaté la baisse des recettes de 9 millions d’euros de droits de mutation équilibrée en presque totalité par 8 millions d’intérêts en moins sur la dette et les excédents importants ayant été consommés en décision modificative au premier semestre, les jeux étaient faits et ce budget complémentaire n’était plus qu’un ajustement de lignes sans inscription supplémentaire. Nous avons donc voté favorablement pour cette décision modificative. Ce point passé, la discussion a porté sur l’avenir du département qui semble bien compromis. La perte de la compétence générale laisse mal augurer quant aux aides qui seront apportées aux communes par une région recentralisée. N’oublions pas que les communes ne sont pour ainsi dire subventionnées que par le département, les conditions d’obtention d’aides de l’État étant très limitées. Concernant les élus territoriaux qui remplaceront les conseillers régionaux et généraux, les modalités de scrutin ne sont pas encore connues, scrutin uninominal, de liste, part de proportionnelle ? Tout comme reste inconnu le remplacement de la taxe professionnelle qui est une recette importante. Il ne faudrait pas que la suppression de cette taxe considérée comme inadaptée et antiéconomique créait une charge supplémentaire sur les ménages déjà lourdement taxés. Donc de nombreuses incertitudes à suivre. Jean Chabry Daniel Juliet Gérard Paoli Michel Perraud 22 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°5 décembre 2009 GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE Les aides aux communes aux oubliettes ? Pas facile de se retrouver dans l’opposition quand on a été aux manettes d’une collectivité. Il faut toujours se justifier, comme si le nouvel exécutif découvrait le fonctionnement de la collectivité départementale. Alors que ces mêmes élus s’abstenaient tout au long de nos années de présidence du Conseil général, nous laissant seuls la responsabilité de l’avenir du département. Où est l’honnêteté intellectuelle de ceux qui nous refusent aujourd’hui la paternité de dossiers que nous avions mis en route et fort bien initialisés, pour les recouvrir de « poudre aux yeux ». C’est le cas par exemple du schéma de développement économique « baptisé » lors de la dernière session budgétaire. Il fallait les voir se féliciter d’avoir mené à bien cette œuvre d’envergure, comme si jusqu’à présent on vivait dans l’indigence en matière d’aide économique ! C’est un peu fort, alors que la plupart des mesures du schéma découle des travaux que nous avions menés durant les mandats précédents et représente la phase logique que nous avions prévue de donner à l’ensemble… après mars 2008. Par contre, ce que nous déplorons dans cette présentation du vade-mecum économique du département, c’est cette propension à vouloir d’une manière générale diminuer, voire annuler, les aides aux communes. Pourtant, ce partenariat reste bien la clé de voûte d’un aménagement du territoire équilibré pour le bien-être de tous les habitants du département. C’est une des raisons pour lesquelles nous n’avons pas voté ce schéma. Le groupe d’Union Républicaine http://unionrepublicaine01. wordpress.com
LES DÉCISIONS DU CONSEIL/Compte rendu de l’Assemblée C’EST VOTÉ Réunis en session, les élus ont adopté, notamment, les mesures suivantes : BELLEY Réaménager le Clos Morcel Ce quartier populaire de Belley va bénéficier de financements importants d’ici à 2014. Ville, État, Région et Département s’associent dès cette année pour changer son image. L’objectif est d’améliorer le cadre de vie et de mieux intégrer ce quartier à la ville. Le Conseil général va investir 48 000 d’euros pour réhabiliter totalement 24 logements sociaux dès l’an prochain. Il va consacrer 431 585 euros au réaménagement de tous les espaces extérieurs en 2010. 188 500 euros sont déjà prévus pour construire 24 logements sociaux au Clos de l’évêché en 2012. Le Point accueil solidarité de Belley sera fortement impliqué dans le dialogue avec les habitants du Clos Morcel. Futurs éducateurs sportifs 30 jeunes ont préparé au cours de l’année 2009 un brevet d’État d’éducateur sportif. Afin de les encourager, le Département leur accorde une aide sous forme d’une bourse d’étude. Une somme de 7 435 euros a permis de financer une partie de la formation de ces futurs professionnels du sport. Des outils pour le bio Afin d’encourager le développement de l’agriculture biologique dans l’Ain, le Département a mis en place une participation à l’achat de matériel spécifique à l’agriculture biologique. Les demandes d’agriculteurs en bio ou en cours de conversion dans les productions maraîchères, arboricoles et viticoles ont été examinées. Une enveloppe de 5 000 euros a été affectée par le Conseil général en 2009, elle atteindra 20 000 euros en 2010. City stades Les communes développent l’aménagement de city stades afin de proposer aux jeunes un espace de loisirs multisports. Le Département les soutient : les communes de Jassans-Riottier, Dommartin, Saint-Cyr-sur-Menthon, Saint- Paul-de-Varax et Saint-Benoît ont bénéficié d’une subvention départementale de 11 à 43% du montant du projet en fonction de leurs ressources. Priorité à l’emploi Le Département aide plus que jamais le développement économique. La commune de Genouilleux va bénéficier de 4 561 euros pour refaire la toiture de son épicerie multiservices. 238 901 euros vont aider à la construction de deux bâtiments commerciaux à Pont-de-Vaux. Cela va permettre de maintenir 9 emplois sur la commune et d’en créer 4. La communauté de communes du Valromey va percevoir 140 080 euros d’aide du Conseil général pour aménager la maison forestière de la Lèbe. Faune sauvage Le Département a accueilli le 8 octobre dernier les représentants du Grand Est de l’Entente rage et autres zoonoses, dont il fait partie. Cette structure rassemble depuis plusieurs années des Conseils généraux mobilisés contre la rage. Dans l’Ain, plusiseurs conseillers généraux s’investissent : Daniel Benassy, Jean Chabry, Serge Fondraz et Jacques Nallet. Aujourd’hui, l’Entente a réorienté ses travaux sur l’échinococcose et la leptospirose qui touchent toutes deux notre département. Sur les prélèvements effectués sur 3 300 renards, dont certains de l’Ain, 70% sont infectés par l’échinococcose alvéolaire, une maladie grave transmissible à l’homme. Parallèlement, une étude sur les populations de ragondins en Dombes a permis d’établir que la plupart des bêtes piégées étaient porteuses de la leptospirose. Le Conseil général finance une campagne de réduction de ce nuisible pour éviter une propagation de la maladie et préserver la biodiversité de la Dombes. Elle coûtera 50 000 euros en 2010. 299 499 C’est le montant du produit des amendes de police que le Conseil général a réaffecté aux communes de moins de 10 000 habitants qui réalisent des travaux de sécurisation des routes, d’accès aux réseaux ou aux liaisons intermodales, lors de la commission permanente de septembre. 21 communes et une communauté de communes de l’Ain en bénéficient. Plus de 120 dossiers auront été aidés en 2009. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :