[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : promouvoir l'égalité des chances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Panorama/L’actu des chantiers N. Cotrel SAINT JUST Découverte d’un village protohistorique Le diagnostic archéologique mené en 2008 sur l’emprise de la rocade nord-est de Bourg-en-Bresse, dont le Conseil général assure la maîtrise d’ouvrage, a révélé la présence de vestiges remontant aux âges de fer et de bronze (- 1 300 à - 600 avant J.-C.) au lieu-dit « Chantelarde » sur la commune de Saint-Just. Du fait de leur intérêt scientifique, le service régional d’archéologie a prescrit au Département le soin d’organiser des fouilles. Celles-ci viennent de s’achever sur la mise en évidence de milliers de structures témoignant d’une présence humaine protohistorique dense et étendue qui confère au site une place de tout premier plan à l’échelle régionale. BOURG EN BRESSE ROCADE NORD-EST : UNE FAUNE PROTÉGÉE Les travaux se poursuivent. Pour préserver la faune locale, des aménagements spécifiques ont été prévus par le Conseil général : sur Bourg-en-Bresse, une dizaine de crapauducs ont été mis en place pour rétablir les couloirs migratoires des batraciens dans le bois de Tharlet ; en limite de Saint-Just et Bourg, la voie ferrée de la LGV (Ligne à grande vitesse) a été relevée de manière à ne pas assécher la zone humide du Dévorah. En 2010, des dalots (grandes canalisations rectangulaires) permettront de reconstituer le lit amont du bief du Dévorah où vivent et se reproduisent l’Agrion de Mercure (libellule, voir photo) et la lamproie de Planer (poisson). Montant des travaux : 500 000 euros 20 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°5 décembre 2009 Viriat Péronnas Bourg en Bresse LAGNIEU Un giratoire en résidus de plastique La couche de roulement du giratoire situé au carrefour des RD 1075, 20a, 40a et 20 qui présentait une fissuration importante a été renouvelée en septembre. Le trafic dans ce carrefour étant de 10 000 véhicules par jour, dont 1 500 poids lourds, le nouvel enrobé se devait d’être résistant à l’orniérage et à l’usure. Afin d’améliorer sa performance, il a été incorporé un polycarbonate fabriqué à partir de matières premières issues du tri sélectif des matières plastiques (bouchons de bouteilles). La consommation annuelle d’emballages plastiques de 1 500 foyers permet de réaliser 1 kilomètre d’enrobé. Un projet innovant de 45 000 euros pour lequel un suivi technique sera assuré pendant 5 ans. Lagnieu
Oyonnax Nord Oyonnax Sud Nantua Brénod Belley DORTAN RD 31 : les travaux débuteront en mars Le lancement des travaux de réaménagement de la RD 31 et de la déviation de Dortan est prévu pour mars 2010. Financée à hauteur de 24 millions d’euros par le Conseil général, l’opération permettra de sécuriser et fluidifier la circulation entre Arbent et le département du Jura. Ce projet majeur en terme d’aménagement du territoire comprend la réalisation d’un carrefour giratoire au niveau de Dortan et d’un demi-échangeur avec la RD 106. La circulation se fera en 2x2 voies entre le giratoire du point B d’Arbent et le futur giratoire de Dortan, puis en 2+1 voies jusqu’à celui de Lavancia- Epercy (Jura). Les travaux devraient s’étaler sur 4 ans. PORT Accès à la zone d’activités La commune de Port a reçu le soutien du Département à hauteur de 122 000 euros pour la création d’un giratoire au carrefour de la RD 1084 et de la rue de l’Industrie. Cette aide s’inscrit dans le cadre de la politique de développement économique du Conseil général visant à apporter un appui financier aux communes et aux groupements de communes souhaitant aménager des carrefours sur des routes départementales destinées à desservir des zones d’activités. COLOMIEU Travaux pour la qualité de l’eau Le filtre planté de roseaux de Colomieu vient de faire peau neuve. Il jouait depuis plusieurs années son rôle d’épuration des eaux usées mais a atteint sa limite de stockage. Plus de 24 tonnes de boues ont été retirées. Des analyses ont été effectuées pour confirmer l’absence d’éléments toxiques. Les matières ont ensuite été épandues sur plus de 6 hectares de terrains agricoles de la commune, sous le contrôle de la Chambre d’agriculture. Le service assainissement du Conseil général a suivi les travaux, comme il le fait pour une soixantaine d’équipements de ce genre dans l’Ain. 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :