[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
[01] Notre Département n°5 déc 09/jan 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 09/jan 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : promouvoir l'égalité des chances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Les agriculteurs, comme les salariés, ne sont pas épargnés par une situation économique désastreuse. Le Département a choisi de ne pas réduire son aide à l’agriculture. Il est toutefois conscient que les solutions structurelles sont à trouver au niveau national et européen. Ce programme 2010 de 3,181 millions d’euros représente donc un signe fort de soutien aux filières qui créent des emplois, entretiennent le paysage et alimentent le marché local en produits de qualité. Les nouveautés de l’année 2010 porteront sur la mise en œuvre du nouveau contrat pour la filière volailles de Bresse avec une aide de l’Ain de 150 000 euros et sur une enveloppe de 300 000 euros destinée à Budget 2010 : des volontés en actions DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE 17 MESURES CLÉS à la crise économique et sociale, 88 millions d’euros ont été engagés entre octobre 2008 et mars 2009 au soutien de l’économie. Cette politique va se face poursuivre en 2010 avec le schéma départemental de développement économique (lire l’entretien page 9) qui représentera chaque année un effort de plus de 11 millions d’euros. Le Conseil général le financera à hauteur de 8 105 000 euros et la Chambre de commerce et d’industrie de l’Ain dégagera 3 070 000 euros. 17 mesures-clefs sont privilégiées autour de 5 objectifs : accueillir et soutenir les talents, développer les conditions favorables à la création d’entreprises, faire évoluer l’offre foncière de zones d’activités et la promouvoir, poursuivre le soutien aux opérations d’immobilier d’entreprises et soutenir l’innovation dans les filières d’excellence. Plus d’infos : 04 74 24 48 10 - www.ainvestir.fr AGRICULTURE Amortir la crise structurelle soutenir les investissements des entreprises agroalimentaires qui s’approvisionnent essentiellement sur le marché local. L’aide aux coopératives qui mutualisent le matériel agricole est renforcée. Le Conseil général a également mis l’accent sur l’efficacité d’un service de remplacement à l’échelle départementale afin d’assurer des conditions de vie décentes aux agriculteurs et notamment encourager l’installation des jeunes. 2008 a été une année exceptionnelle à ce titre puisque c’est la première fois que les installations compensent les départs en retraite. Plus d’infos : 04 74 24 48 10. Visionnez la vidéo sur www.ain.fr 10 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°5 décembre 2009 Vouillon/Thierry Chassepoux INVESTISSEMENTS MAJEURS EN 2010• Centre d’études universitaires de Bourg et de l’Ain sur le site de la Charité (1 re tranche)• Restauration de l’abbaye d’Ambronay• Restructuration du collège Saint-Exupéry à Bellegarde• Rocade nord-est de Bourg-en-Bresse• Liaison A 404-RN31 dans le Jura• Déviation de Dortan EXTENSION DU PARC D’ACTIVITÉS DE CHÂTILLON Depuis 20 ans, le Département soutient les intercommunalités qui construisent des parcs d’activités économiques. Celui de Chalaronne-centre montre l’efficacité d’une telle politique puisque les 17 entreprises qui se sont implantées ont créé 155 emplois. Début novembre, le parc s’est ainsi agrandi de 12 ha supplémentaires pour répondre à la demande des entrepreneurs. Cette extension a bénéficié d’une aide de 213 500 euros du Département. Plus d’infos : 04 74 55 30 62 MPA
DR SOLIDARITÉ OBJECTIF EMPLOI ! Le RMI a été remplacé en juin 2009 par le RSA (Revenu de solidarité active). L’État finance les allocations de complément des personnes qui travaillent. Le Conseil général, lui, doit revoir nettement à la hausse le budget de l’ex-RMI en 2010 car ses services enregistrent 100 nouveaux allocataires chaque mois. Il faut dire que le taux de chômage, encore très bas dans l’Ain il y a un an, a augmenté de deux points pour atteindre aujourd’hui 7%. En conséquence, le Département a réservé 29 millions d’euros pour financer ce dispositif sans oublier l’objectif principal qui est le retour à l’emploi. Contrat d’engagement réciproque Au-delà de l’aide directe, le Conseil général assure l’aide à l’insertion de ces personnes. Des actions sont identifiées par le référent unique RSA qui est chargé de l’accompagnement individuel. « Après un diagnostic personnalisé de la situation du bénéficiaire avec le référent unique, un « contrat d’engagement réciproque » est préparé, qui contient des objectifs et des actions d’insertion, pour que la situation de la personne évolue positivement dans le temps », explique Sidonie Jiquel, responsable insertion au Conseil général. Suivi par un conseiller en insertion professionnelle, bilan de compétence, club de chercheurs d’emploi, mobilisation de contrats aidés, mise en situation de travail dans une structure d’insertion par l’activité économique : les actions d’insertion concernent bien-sûr le retour à l’emploi mais aussi la santé (bilan, accompagnement psychologique…). Le contrat unique d’insertion sera mis en œuvre en 2010. Plus de 3 millions d’euros seront affectés à cette politique départementale. PLUS D’INFOS Numéro unique RSA dans l’Ain : 0820 25 01 10 (0,112 € /min) www.caf.fr En chiffres• 7 123 allocations RSA versées (sept/09)• + 15% d’augmentation des aides en 2009.• Budget insertion : + de 8,5 millions d’euros L’ÉCLAIRAGE de Jacky BERNARD, vice-président délégué à l’enfance et à la famille, à la cohésion sociale et à la santé « L’État nous laisse la partie du RSA la plus coûteuse. Pour le financer, nous avions voté pour 2009 un budget de 19,5 millions d’euros. Il en faudra 29 en 2010. C’est le signe de la montée de la précarité. » DR EN BREF Insuffler de l’énergie AG2i est l’une des structures d’insertion par le travail conventionnées par le Conseil général pour accompagner les bénéficiaires du RSA qui n’ont plus d’emploi. En plus de son engagement social, elle affiche aussi son éthique environnementale puisqu’elle vient de regrouper ses trois entités, Ainterjob, Ainter services et Ainterim’air sur un même site, un bâtiment aux normes basse consommation énergétique, sur la zone des Belouzes à Bourg. Le Conseil général a apporté une aide de 200 000 euros en espérant faire des émules auprès des maîtres d’ouvrage. Puits canadien, toiture végétale, récupération d’eau pluviale, isolation renforcée, cogénération, toutes les solutions écologiques ont été valorisées. AG2i n’a pas oublié son public souvent dépourvu de voiture : le site est accessible en bus ou en vélo ! Plus d’infos : www.ag2i.org Studio Herwey 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :