[01] Notre Département n°21 mai/jun 2013
[01] Notre Département n°21 mai/jun 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de mai/jun 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : tourisme, l'Ain destination n°01.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRIBUNE/Les groupes politiques ont la parole GROUPE « L’AIN À GAUCHE » MAINTENONS LE CAP ! Déjà salué par la Chambre régionale des comptes dans son dernier rapport, le bilan financier de l’année 2012 démontre à nouveau le sérieux budgétaire de la majorité du Conseil général depuis 2008. Il y apparaît en effet que notre gestion a nettement permis de rétablir les grands équilibres financiers du Département, en arrêtant la fuite en avant de l’endettement engagée depuis des décennies. Ainsi, en 5 ans, nous avons : - drastiquement réduit le recours à l’emprunt, afin de sortir de l’ornière des départements les plus endettés de France où nous étions en 2007 - géré la collectivité et ses dépenses de fonctionnement au plus juste tout en maintenant le service public sur les territoires - accompagné les plus fragiles dans un contexte d’augmentation des dépenses sociales et de baisse de nos recettes - maintenu un investissement élevé (supérieur à la période 2004-2007), pour soutenir l’emploi. Grâce à cette politique financière et de gestion équilibrée, le Conseil général s’est désendetté en 2012, pour la 1 ère fois depuis 21 ans, tout en restant le 18 e département le moins imposé de France. Nous menons aussi un travail d’assainissement de la dette, afin de réduire sa part toxique, aujourd’hui inférieure à 50% contre près de 75% en 2007, et sommes à l’offensive face aux établissements financiers afin d’obtenir justice. Les conséquences des efforts fournis sont positives et très nettes, malgré la crise. La stabilisation du socle financier de notre collectivité, base de toute action de terrain, offre des perspectives améliorées pour notre territoire et sa population. GROUPE ID RYTHMES SCOLAIRES : REFORME ACCÉLÉRÉE – POURQUOI ? GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE COMPTE ADMINISTRATIF 2012 : UNE GESTION À CONTRE COURANT ! La réforme sur les rythmes scolaires est reconnue par le milieu médical comme une chose positive puisqu’elle permet d’étaler « ce temps éducatif ». En effet, on sait depuis longtemps que seules certaines périodes de la journée sont réellement appropriées à recevoir le message éducatif ; que l’attention n’est maintenue que sur de brèves plages de temps. Que les longues ruptures dans le temps scolaire amènent à des obligations de reprises répétitives pour que les choses soient retenues. Cependant, pour que les horaires prévus pour les activités physiques ou culturelles chaque jour soient profitables au développement de l’enfant, cela ne doit pas s’inscrire dans un projet pour que cela soit considéré comme une simple garderie. La mise en place de ce temps périscolaire nécessite un encadrement bien spécifique assuré par du personnel qualifié ; difficile à recruter surtout en milieu rural étant donné l’amplitude horaire trop courte à proposer. On peut bien sûr faire appel au milieu associatif et à celui des structures déjà existantes mais cela ne suffira pas. De plus, une fois encore, il faut rappeler que l’Etat se défausse sur les collectivités locales qui devront assurer la charge de cette mesure alors que les dotations de ce même Etat n’arrêtent pas de baisser. Ce n’est pas la proposition d’un subventionnement pour les communes qui aidera à mettre en application cette réforme en 2013. Cette mesure, qui ne sera pas reconduite en 2014, ne sera donc pas une véritable aide pour les collectivités locales. Donc, réforme précipitée, mal évaluée et que le plus grand nombre refuse. Il fut un temps, pas si lointain, où la majorité socialiste accrochait des banderoles aux grilles de la Préfecture pour dénoncer les mauvais traitements de l’Etat en terme de compensations financières. La même majorité est aujourd’hui étonnamment silencieuse sur ce même sujet, alors que le compte administratif de l’année 2012 met en lumière des manquements qui ne cessent de s’aggraver. Où est passée cette solidarité nationale dont on nous a rabattu les oreilles et qui devait assurer l’équité du citoyen devant les dépenses sociales ? Que l’on ne s’y trompe pas, ce ne sont pas les efforts de gestion de l’actuelle majorité qui permettent de surmonter les difficultés financières de la collectivité ; ce sont les impôts supplémentaires acquittés par les contribuables du département (augmentation de 51% en quatre ans de la part départementale de l’impôt sur le foncier bâti) qui assurent l’équilibre du budget. Alors qu’il aurait fallu se préparer à une crise qui s’annonce durable et sévère ; alors qu’il aurait fallu anticiper sur les nouvelles baisses de dotations promises par le président de la République ; alors qu’il aurait fallu poursuivre nos investissements pour soutenir notre économie, les politiques ont conduit à un nouveau dérapage, avec des dépenses de fonctionnement qui ont encore progressé plus vite que nos recettes. C’est une gestion à contre courant qui est conduite par la majorité socialiste, à l’image il est vrai, des réformes menées sur le plan national et qui semblent, là aussi, bien éloignées des promesses formulées. Les élu(e)s du groupe L’Ain à Gauche www.ainagauche.fr Groupe des élus Indépendants-Démocrates Daniel Juliet Gérard Paoli Michel Perraud Site web : www.groupe-id.fr Les élus du groupe d’Union Républicaine (groupe des élus de droite, UMP et DVD) Site internet : www.ain-cg-droite.fr Mél : contact@ain-cg-droite.fr 22 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N° 21 mai-juin 2013
LES DÉCISIONS DU CONSEIL/Compte-rendu de l’Assemblée C’EST VOTÉ Réunis en session ou en commission permanente, les élus ont adopté, notamment, les mesures suivantes : 344 208 euros C’est le montant de l’aide du Département à la construction d’un foyer d’accueil médicalisé à la maison de retraite « Claires fontaines » à Saint- Vulbas. Cette extension neuve de l’établissement doit accueillir des personnes handicapées vieillissantes. 18 places d’hébergement permanent, 2 lits d’hébergement temporaire et 2 places « jour » viennent renforcer les structures existantes dans l’Ain. ALZHEIMER La restructuration et l’extension de la maison de retraite publique « Bon accueil » à Lagnieu va permettre de créer un service Alzheimer et d’améliorer le confort des patients, notamment avec le dédoublement des chambres. Le financement du Département à hauteur de 290 918 euros porte sur la création de 15 chambres d’hébergement permanent. L’impact de cette modernisation sur le prix de journée ne doit pas excéder 8 euros par jour, sachant que les personnes aux revenus modestes bénéficient de l’aide sociale à l’hébergement. CHALEINS Les aides 2013 aux communes ont été attribuées en décembre dernier. Pour faire face aux situations d’urgence, le Département mobilise également un fonds annuel de 100 000 euros pour les communes qui ont besoin d’un soutien exceptionnel. Face à l’ampleur des dégâts occasionnés par un violent orage, Chaleins bénéficie d’une subvention de 18 799 euros. MATÉRIEL AGRICOLE Le métier d’agriculteur nécessite de plus en plus des machines innovantes et coûteuses. Elles contribuent à moderniser les élevages et à améliorer les conditions de travail. Une aide de 15 000 euros va ainsi permettre aux Coopératives d’utilisation de matériel agricole d’Arbigny, de Saint-André-le-Bouchoux et de Certines d’acquérir des équipements. Un groupement d’ éleveurs de volailles de Bresse va également bénéficier d’un soutien de 5 000 euros pour l’achat de matériels spécifiques. ESPACES NATURELS La taxe d’aménagement finance des actions en faveur des espaces naturels et de la biodiversité. Le Conservatoire des espaces naturels Rhône-Alpes va percevoir 276 268 euros pour son action en 2013. Dans l’Ain, il gère 43 sites sur plus de 4 000 hectares. SANS FRONTIÈRE L’esplanade du Lac, à Divonneles-Bains, est l’une des quatre structures partenaires du projet « PasseDanse » soutenu par le Comité régional franco-genevois. Le Conseil général lui octroie une subvention annuelle de 3 500 euros. Cette aide permet de commercialiser un passe à prix réduit pour accéder à des spectacles de danse proposés dans l’Ain mais aussi chez les partenaires suisses et savoyards. CARTABLES ALLÉGÉS Les sacs à dos de certains élèves des collèges publics de Châtillon-sur-Chalaronne et Saint-Genis-Pouilly, et des collèges privés d’Ambérieu-en-Bugey et Bourg-en-Bresse (Saint-Pierre) vont pouvoir être allégés de quelques livres. En effet, ces établissements ont sollicité une aide du Département pour acheter un deuxième jeu de livres dans des matières principales. Les élèves n’ont plus besoin de transporter les ouvrages chaque jour, puisqu’un exemplaire reste dans leur casier. Montant de la subvention pour ces 4 collèges : 13 852 euros. SORTIES COLLÈGES Dans le cadre du dispositif « réussite et ouverture au monde », le Département finance des activités scolaires dans les collèges. Par exemple, le collège Théodore Rosset à Montréal-la- Cluse a mis en place des séances de cinéma à Nantua, des visites du musée gallo-romain à Lyon ou des grottes de Cerdon. Les élèves de 6 e ont visité une ferme bio à Vieu-d’Izenave, puis la fromagerie de Saint-Martin-du-Fresne. Une cinquantaine de 4 e ont également découvert le tribunal de Bourg-en-Bresse. L’enveloppe départementale annuelle pour ce dispositif se monte à 250 000 euros en 2013. BOULIGNEUX 13 500 euros ont été attribués à Bouligneux pour la restauration des décors peints de l’église. Ces fonds permettent aux communes de protéger leurs monuments historiques des affres du temps. MOTS EN SCÈNE Les bibliothèques partenaires du réseau départemental de lecture publique organisent des animations dans leurs locaux tout au long de l’année : lectures, contes, spectacles musicaux… Le Département les soutient à hauteur de 50 % du coût de l’intervenant. MULTISAISONS Dans le cadre de son soutien au développement touristique, le Département subventionne des investissements en matière d’hébergement, ainsi que les plans multi-saisons des sites de montagne. Le montant global d’aide est de 81 959 euros. www.ain.fr rubrique vos élus - recueil des actes administratifs 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :