[01] Notre Département n°2 nov 15 à fév 2016
[01] Notre Département n°2 nov 15 à fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de nov 15 à fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 36 Mo

  • Dans ce numéro : le « made in Ain » a des atouts pour réussir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
N. Michel NUMEROI Quoi de neuf ? TRANSPORTS SCOLAIRES AINer le Département Votre résea Priorité à la sécurité Martine Tabouret Vice-présidente en charge des affaires scolaires Li a* Sandrine Castellano Vice-présidente en charge des transports Les agents du Département se mobilisent au quotidien, en lien avec les transporteurs et l’Éducation nationale, pour que vos enfants soient transportés dans de bonnes conditions. Si la loi NOTRe impose un transfert des transports scolaires à la Région, le Département de l’Ain mettra tout en œuvre pour préserver cette qualité de service et défendre l’intérêt des familles de l’Ain. S. Ruty Préserver la qualité de service Pour améliorer la visibilité des enfants lors de leurs déplacements entre leur domicile et leur arrêt de bus, nous leur avons remis des gilets rétro-réfléchissants. La sécurité des jeunes est en effet une des priorités du Département  : chaque année, nous organisons des séances pratiques d’éducation aux règles de sécurité pour les collégiens de 6e. La sécurité routière est aussi au cœur des réflexions du nouveau Conseil départemental jeunes. CARIE DE TRANSPORT SCOLAIRE ÀfIesente r pour Mer clans le Car le 1,6p L’attribution d’une carte scolaire est automatique pour les élèves du territoire. Le Département vérifie si la demande répond bien aux critères d’éloignement (+ de 3 km en zone rurale et 5 km en zone urbaine), d’âge requis (+ de 3 ans) et au secteur de rattachement. 6 Le magazine du département de l’Ain - Nov/Déc 2015 - Janv 2016 LE COIN DES IDÉES REÇUES FAUX Port du gilet jaune, est-ce nécessaire ? La distribution de gilets rétro-réfléchissants aux jeunes usagers des transports scolaires est un dispositif de sécurité mis en œuvre par le Département. Il permet d’accroître la visibilité des élèves au cours des trajets domicile-point d’arrêt. VRAI le chiffre qui en dit long 35M € Chaque jour, 700 autocars transportent plus de 40 000 élèves, de leur domicile aux établissements scolaires, de la maternelle au lycée. Rationaliser les circuits pour réduire les temps de trajet, optimiser les effectifs dans les cars, assurer la sécurité  : le Département remet chaque année en question son organisation en fonction des inscriptions, des déménagements, de l’âge des enfants. Près de 35 millions d’euros sont nécessaires pour financer ce service public de proximité. www.transportscolaire.ain.fr 04 74 22 14 20/transports@ain.fr Pompier et gendarme, en présence de Sandrine Castellano et Martine Tabouret, parlent sécurité routière aux collégiens de Saint-Rambert-en-Bugey. VRAI Présenter sa carte au conducteur est une obligation. Les élèves titulaires d’une carte de transport délivrée par le Département doivent être en mesure de la présenter au conducteur lorsqu’ils montent à bord d’un service scolaire. A défaut, l’accès peut leur être refusé. La création d’un nouvel arrêt est une simple formalité. FAUX Une étude préalable est réalisée (éloignement et fréquentation de l’arrêt). Le Département organise ensuite une expertise avec la commune concernée. Les deux parties s’engageront uniquement si toutes les conditions de sécurité sont réunies. J S. Ruty
ON EST BIEN Déjà 1er Département industriel de France, l’Ain n’est pas loin de la pole position des départements où il fait bon vivre. Le magazine « Les Echos » a compilé cet été des indicateurs sur la qualité de vie dans plus de 300 bassins d’emploi en France. L’Ain apparaît trois fois dans les 5 premiers du classement national  : le pays de Gex en tête de liste, Ambérieu-en-Bugey en troisième position et le bassin de Bourg en 5 e position. MAILLOT JAUNE ! Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, l’avait évoqué en juillet dans le magazine départemental. L’action des élus a donné le coup de pouce nécessaire pour accueillir la Grande Boucle deux jours de suite dans l’Ain l’été prochain ! La caravane et le peloton arriveront samedi 16 juillet au Parc des Oiseaux à Villarsles-Dombes. Ils repartiront le dimanche 17 juillet de Bourg-en- Bresse pour une étape 100% 01 puisqu’elle se terminera au Grand Colombier avec une arrivée à Culoz. « Une très belle fête populaire et une occasion inouïe de promouvoir notre département » insiste Damien Abad, l’un des artisans de cette opération accomplie discrètement en quelques mois seulement. TOP FLOP PAS LA NÔTRE ! La loi NOTRe (Loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République) programme le transfert de la compétence « économie » aux Régions à partir du 1er janvier. Damien Abad, président du Département, ne veut pas se résigner  : « Je ferai tout pour que le Département reste acteur de son développement économique. Ce n’est pas aux autres, y compris le Conseil régional, de décider des conditions d’installation chez nous de telle ou telle entreprise. » UN PONT TROP LOIN « Pas question de démanteler l’Ain » tranche Damien Abad lorsque l’on évoque la fusion de deux communes  : Seyssel- Ain et Seyssel-Haute-Savoie. Abandonner ce territoire à la Haute-Savoie, dans un contexte national qui fragilise les Départements, l’Ain ne l’acceptera pas.'me NUMER Quoi de neuf ? 16 M € POUR L’ACCESSIBILITÉ Un budget de 6 millions d’euros pour les transports et 10 millions pour les bâtiments a été voté fin septembre. L’Ain devient ainsi un précurseur et référent national. 187 arrêts de car sur les 234 désignés comme prioritaires seront accessibles dans les 6 ans à venir. 84 sites appartenant au Département sont concernés, dont 44 collèges et 4 musées (lire aussi p.21). Getty Images/iStockphoto MÉRITAIT MIEUX Fin mars, l’Ain était le Département Rhônalpin le plus mal servi par le Contrat de plan Etat-Région 2015- 2020, avec seulement 258 € d’aide/habitant. Pourtant, l’Ain gagne 8 000 habitants par an. La nouvelle majorité a obtenu 102 € de plus soit 360 € /habitant (lire aussi page 16). 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :