[01] Notre Département n°2 nov 15 à fév 2016
[01] Notre Département n°2 nov 15 à fév 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de nov 15 à fév 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 36 Mo

  • Dans ce numéro : le « made in Ain » a des atouts pour réussir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Dossier Fermob  : la peinture en poudre adhère par électrostatisme. Plusieurs cuissons assurent une résistance inégalable aux intempéries. Tous les résidus sont retraités dans un circuit fermé. Une installation de haute-technologie pour une PME. Tous les atouts pour réussir Premier département industriel de France, l’Ain est un terreau fertile pour l’innovation, source de valeur ajoutée et d’emplois. Plus que jamais, le Département entend agir aux côtés des entreprises pour affirmer notre fierté de vivre, de travailler, d’investir et de créer dans l’Ain, un territoire bien situé, bien desservi, plein de talent et de potentiel ! Le Département soutient le développement économique de l’Ain et l’innovation. Initiateur du Parc industriel de Plaine de l’Ain dans les années 70 à travers son ancien Président, Guy de La Verpillière, le parc compte 5 000 emplois actuellement. Le Département est aussi le cofondateur du technopôle Alimentec en 1997. Ce site favorise la recherche et développement des entreprises du secteur via le Fonds de développement de la Recherche et met à disposition un centre d’essai. La collectivité soutient également fortement le Pôle européen de plasturgie, dont l’expertise est reconnue par 10 AIN'Le magazine du département de l’Ain - Nov/Déc 2015 - Janv 2016 le Département toute la Plastic vallée, tout comme la métallurgie à travers son groupement d’entreprises Mécabourg et la structuration de la filière bois à travers un plan de soutien. Le Département se mobilise également pour implanter de nouvelles entreprises, en cogérant avec la Chambre de commerce et d’industrie la Mission économique de l’Ain (MEA). Enfin, une enveloppe d’un million d’euros en 2015 a permis une aide directe à des entreprises locales qui développent de nouveaux produits ou procédés. Un soutien qui pourrait s’arrêter dès 2016, si l’actuelle loi NOTRe (Loi portant sur la nouvelle organisation territoriale de la République) retire la compétence économique aux Départements. ÉCLAIRAGE Notre objectif, c’est faire de l’Ain un numéro 1 de l’économie. Et ensemble on va plus loin ! C’est pourquoi le Département a fédéré plus de 600 décideurs le 2 novembre lors du 1er Forum économique de l’Ain. Jean-François Basset Le 1er Forum économique de l’Ain Gérard Paoli Vice-président en charge de l’économie
#MADEINAIN FERMOB  : « OSER INNOVER ! » En 1989, personne n’aurait parié sur l’avenir d’un petit atelier de ferronnerie de 10 salariés né à Thoissey. Bernard Reybier a prouvé que la ténacité et une bonne stratégie pouvaient aboutir à une réussite économique. Fermob, l’un des leaders du mobilier de jardin, emploie désormais 200 salariés et affiche une croissance ininterrompue depuis 26 ans. « J’ai mis l’innovation au coeur d’une stratégie internationale. Des designers ont modernisé nos produits traditionnels et la moitié de nos salariés sont associés à des améliorations de process ou des innovations produit. Il faut être curieux et oser ! » Ainsi, il n’a pas hésité à contacter Renault véhicules industriels (RVI) pour connaître leurs techniques anti-corrosion sur leurs camions. Il collabore avec le plasturgiste Buathier à Oyonnax pour concevoir un « patin silence » qui amortit le raclement d’une chaise métal sur une terrasse de café ! Il ose 24 couleurs dans un univers de salons de jardin cantonné au blanc ou vert. Et ça paie ! L’entreprise s’agrandit sur son site de Saint-Didier-sur-Chalaronne. Elle a ouvert son deuxième magasin en Chine et Bernard Reybier vient de ramener de Paris le Prix de la performance à l’exportation remis par BFM. On retrouve le mobilier de jardin Fermob dans des lieux emblématiques du monde entier  : la chaise Bistro à Times Square à New-York (photo), la chaise Luxembourg place de la République à Paris, au Jaffa Café à Tel Aviv, au Musée de la Californie à Oakland, sur la plage du Festival de Cannes... Fermob - - - - - - PORTRAITEXPRESS Bernard Reybier PDG de Fermob MADE IN AIN Il est originaire du Bugey, issu d’une famille d’entrepreneurs. C’est Fermob qui l’a amené à Saint-Didier-sur-Chalaronne. FRENCH TOUCH Il cultive l’art de vivre à la française. C’est ce qui séduit les étrangers. Un design soigné, de belles couleurs, des objets bien conçus. CITOYEN DU MONDE Il a parcouru plus de 60 pays pour vendre ses produits. En reprenant l’atelier de ferronnerie à Thoissey en 1989, il a dit à ses 10 salariés dubitatifs  : « Nous sommes une entreprise mondiale ». La suite allait lui donner raison. FAIR-PLAY Il collabore avec les entreprises de la plasturgie pour certains de ses produits alors que la mode du mobilier de jardin en plastique dans les années 80 a fortement concurrencé son activité. CODE GÉNÉTIQUE Il arbore souvent une pochette de soie colorée qui tranche avec son costume gris anthracite. La palette de couleurs, c’est un peu l’« ADN » de Fermob, 24 tons métal, frais, contemporains, pétillants ou classiques. DESIGN Cet amateur d’art contemporain a rapidement misé sur le design pour élargir sa gamme de mobilier de jardin et créer de nouveaux univers. Pour renforcer cette singularité et enrichir le catalogue, le PDG a recruté deux designers en interne et a fait appel à des stars comme Pascal Mourgue, Patrick Jouin, Andrée Putman et Jean-Charles de Castelbajac. AFP/Jeff Pachoud 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :