[01] Notre Département n°19 déc 12/jan 2013
[01] Notre Département n°19 déc 12/jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de déc 12/jan 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : budget 2013, 1 euro dépensé = 1 euro utile !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Déchets : mobilisation générale ! 41,2% c'est le taux de valorisation de déchets dans l'Ain en 2011, un très bon score en Rhône-Alpes. 04 69 19 10 23 www.ain.fr En 2011, chaque habitant de l’Ain a produit près d’1,5 kg de déchets par jour. Une partie est recyclée par la collecte sélective, une autre partie permet de produire de l’énergie. Mais le ramassage, le stockage et le traitement coûtent cher. Le mieux est encore de limiter sa production. Le Grenelle de l’Environnement pose des exigences : réduire de 7% la quantité de déchets produits annuellement et atteindre 45% de recyclage des déchets en 2015. Le Département a la charge du plan d’action pour y parvenir. Tous ceux qui sont concernés sont réunis autour de la table pour avancer efficacement. Élus locaux, services de l’Etat, associations de consommateurs et de protection de l’environnement, chambres consulaires, organisations professionnelles et collectivités s’associent au Département pour élaborer deux plans départementaux de prévention et de gestion. Le premier plan concerne les déchets des ménages et des professionnels à l’exception des déchets dangereux. Les déchets issus de chantiers du BTP font l’objet d’un second plan. Ces démarches complexes et techniques devront aboutir à l’horizon 2016. 2 plans de gestion Le Conseil général n’a pas attendu ces obligations réglementaires pour agir. Il incite les entreprises à privilégier l’écoconception des produits pour réduire les déchets à la source. Les particuliers peuvent également alléger leur poubelle de tri de 6 kg de bouteilles plastique en buvant l’eau du robinet. Il finance également de nombreuses opérations de sensibilisation à la réduction des déchets comme celle menée par l’association Hélianthe dans des grandes surfaces de l’Ain. Et vous, vous limitez déjà les emballages et cuisinez les restes au lieu de les jeter ? thinkstockphotos.fr Réduisons à tous les rayons Je flâne dans un centre commercial quand un homme m’aborde pour me demander si j’aimerais faire des économies. Cet animateur de l’association Hélianthe me montre deux chariots de course remplis de produits courants et m’explique qu’en sélectionnant bien les produits, je peux réduire les déchets produits de moitié. Super, ça me fera moins de caisses à porter aux bornes de tri ! Mais en plus le ticket de caisse affiche une économie de 25%. Pour cela, rien de compliqué : il suffit de sélectionner des écorecharges, de bannir les lingettes humides au profit de chiffons microfibres, de choisir des grands conditionnements pour les produits non périssables (huile, riz, pâtes, céréales, farine). Oubliez les portions individuelles, et investissez dans des boîtes réutilisables pour le goûter dans le cartable ou la salade à emmener au bureau. Dernier conseil : méfiezvous des lots qui seront périmés avant consommation. Un coup d’œil sur le prix au kilo permet de repérer les bonnes affaires. Plus d’infos : www.helianthe.org ou 04 74 45 16 46 14 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°19 décembre 2012 - janvier 2013
Vente directe La ferme sur votre table Consommer local est devenu bien plus qu’un phénomène de mode. 14 points de vente collectif (PVC) répondent à cette demande. Ferm'andises, le petit dernier, vient d'ouvrir ses portes à Saint- Denis-lès-Bourg. Dans l’Ain, on recense 14 PVC regroupant de 8 à 25 producteurs. Ils sont les garants d’un commerce équitable et de proximité. Ils induisent une relation gagnant-gagnant : les agriculteurs gèrent leur production et mutualisent les coûts pour vendre à des prix raisonnables. Les consommateurs, eux, sont assurés de la qualité des produits. Consommer local est gage de fraîcheur, de qualité et de traçabilité. L’offre variée de produits frais et les conseils apportés constituent le vrai « plus » de ces magasins. Le circuit court a tout bon Les circuits de distribution courts, dont les PVC font partie, sont devenus une véritable alternative au circuit d’achat traditionnel. Ils respectent les enjeux économiques et écologiques de demain, en réduisant le nombre d’intermédiaires. Drive à la ferme, commande de panier paysan sur le web et vente directe, permettent au consommateur d’avoir un contact simple avec le producteur local et d’avoir accès à des produits frais, qu’ils n’auraient peut-être pas l’occasion de trouver en grande surface. Un rapport de confiance s’établit au fil des rencontres, ce qui est rassurant pour le client. Patrick Forestier Retrouvez tout la liste des PVC du département sur www.ain.fr www.lepanierpaysan.com, est un réseau d’agriculture locale livrée dans un camion réfrigéré à domicile, sur le lieu de travail ou chez des amis sous 24 à 72 heures. Le paiement s’effectue en ligne ou à la livraison. Des idées recettes et des conseils pour cuisiner en toute simplicité sont aussi sur le site 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :