[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de sep/oct 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : logement, bien chez soi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Wavebreakmedia Ltd EN COUVERTURE Logement Bien chez soi Aujourd’hui, les ménages changent de logement au fil des événements de la vie. Cela nécessite des évolutions permanentes de notre part pour répondre aux besoins. Denis Perron, vice-président du Conseil général chargé de la prospective, de l’aménagement du territoire et de l’habitat 6 Notre département, le magazine du Conseil général de l’ain – n°18 septembre-octobre 2012 Pratique et calme, proche du travail et des commodités, sans trace de vétusté, plutôt individuel, dans un cadre agréable et sécurisé : voilà le logement idéal des habitants de l’Ain interrogés par l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil). Le Département, à travers sa politique logement et la délégation des aides à la pierre qu’il assure pour le compte de l’Etat et de la Région, incite les bailleurs publics et soutient les propriétaires privés pour aider les habitants à trouver le logement qui convient, à chaque âge de la vie, sur tout le territoire, pour toutes les bourses. « L’époque où chacun naissait et mourait dans la maison familiale est révolue », rappelle Denis Perron, vice-président du Conseil général chargé de la prospective, de l’aménagement du territoire et de l’habitat. « Aujourd’hui, les ménages changent de logement au fil des événements de la vie : naissance, mobilité professionnelle, perte d’autonomie, séparation… Cela nécessite des évolutions permanentes de notre part pour répondre aux besoins. » Ainsi, le Conseil général concentre ses aides sur la construction de logements sociaux dans les secteurs du département où l’offre est insuffisante : Pays de Gex, Val-de-Saône, Côtière. Ce pour faire face aux évolutions démographiques et accompagner le développement économique. L’Ain gagne 8 000 habitants chaque année, sur des territoires où les loyers sont parfois élevés. Dès la fin 2012, le Conseil général va donc réunir régulièrement les élus locaux et les bailleurs sociaux afin de financer, après concertation, de nouveaux programmes immobiliers là où ils font le plus défaut. Cette collaboration étroite porte déjà ses fruits avec un engagement sur la qualité des constructions, des loyers partout inférieurs aux plafonds fixés, et un service amélioré en direction des locataires. Un travail préventif d’identification des ménages précarisés habitant dans le parc public est notamment conduit.
Chaque année, plus de 1000 logements sociaux neufs sont ainsi proposés en priorité aux familles qui disposent de revenus modestes. Et les opérations de rénovation des quartiers anciens se multiplient. L’objectif est double : donner un coup de jeune aux appartements et aux abords extérieurs pour faire évoluer l’image de certaines « cités », avec le concours des habitants souvent très attachés à leur cadre de vie. L’exemple du quartier du Planet à Arbent en témoigne (lire p.8). Subventions aux secteurs public et privé Les bailleurs publics investissent également des fonds propres importants pour proposer appartements, maisons confortables et bien équipés, confirme Gérard Lévy, directeur de la Semcoda : « Les locataires veulent du « tiptop ». Pas de travaux de rafraîchissement : un miroir dans la salle de bains avec le meuble pour ranger les serviettes. Nous essayons de répondre à ces nouvelles aspirations. Et nous ne construisons pas au rabais car notre patrimoine a une durée de vie de plus de 40 ans ! ». Dans le secteur privé, les propriétaires hésitent parfois face au coût des travaux, explique Jean-François Trably, président de la chambre de l’immobilier : « Ils possèdent en moyenne deux ou trois appartements qu’ils louent pour assurer un revenu supplémentaire. L’annonce de travaux est souvent synonyme de dédite du locataire. Parallèlement, le taux de vacance augmente, notamment sur Bourg-en-Bresse. » Les dispositifs d’aide aux propriétaires privés existent pourtant. Le Département accorde une subvention dans de nombreuses situations : adaptation d’un logement à la dépendance d’une personne âgée ou handicapée, gros travaux de rénovation ou d’isolation (que ce soit pour y vivre ou pour louer le bien). Le montant varie bien sûr en fonction de l’état du logement. Il est soumis à des conditions de ressources. Dans certains secteurs du département, les communes ou communautés de communes apportent même un coup de pouce supplémentaire (lire p.9). En assurant un relais local aux dispositifs départementaux, elles renforcent l’effet de levier et augmentent le nombre de bénéficiaires. Ainsi, l’insalubrité et l’indignité reculent plus rapidement avec l’implication, essentielle, des élus de proximité qui connaissent parfaitement les réalités locales. Nouvelles formes d’habitat L’objectif du Département est d’améliorer la qualité de vie des habitants de l’Ain avec des moyens financiers contraints. « Pour autant, face au prix du foncier, à la périurbanisation, aux coûts de transport croissants », martèle Denis Perron, vice-président, « nous devons comprendre que le pavillonnaire n’est plus le logement idéal pour tout le monde. Aujourd’hui, les urbanistes proposent des habitats plus denses, en centre-ville, en préservant des espaces de jeux et des aménagements paysagers pour un cadre de vie agréable, proche des commodités. Ces nouvelles solutions évitent d’empiéter toujours plus sur les espaces agricoles, limitent les gaz à effet de serres liés aux déplacements et optimisent les moyens des communes. » C’est l’esprit « du contrat d’axe » signé dans le Pays de Gex. Il prévoit d’adapter les plans d’urbanisme en y associant des moyens de transport en commun, comme le tram et la ligne de bus à haut niveau de service. Handicap Un logement adapté Aller plus loin « Nouveau portrait de la France, la société des modes de vie » Jean Viard, Ed. de l’Aube 2011 Conseil général 04 74 32 33 37 ou 04 74 32 58 43 lundi et jeudi de 8 h 30 à 11 h et 13 h 30 à 16h. L’œil pétillant, Maurice Druguet peut vous décrire toutes les essences d’arbres présentes dans le parc en bas de chez lui. Il peut de nouveau en profiter depuis qu’il a emménagé dans un immeuble doté d’un ascenseur. En fauteuil roulant après un accident de santé, il était coincé dans son appartement à cause d’un rez-de-chaussée surélevé, infranchissable. « Ma fille a déposé une demande à Adalogis pour un logement totalement accessible. Aujourd’hui, les principaux problèmes sont réglés, les portes sont larges, les toilettes surélevées, la douche est à l’italienne. En plus, je peux profiter du parc grâce à l’ascenseur. » Service gratuit La base de donnée Adalogis, gérée par le Pact de l’Ain, enregistre les demandes des particuliers qui recherchent un logement adapté : personnes handicapées ou âgées en perte d’autonomie. Elle regroupe également les offres de logement des bailleurs sociaux et des propriétaires privés et les met en relation. Mais le bailleur privilégie une adaptation du logement lorsque cela est possible, précise Laurent Chanel, responsable d’agence Dynacité : « Nous essayons d’adapter les logements afin de limiter les déménagements. Les personnes âgées préfèrent rester dans leur cadre mais ce n’est pas toujours possible. Actuellement, la base Adalogis compte 600 logements et plus de 200 demandeurs de logements adaptés ». Les demandeurs peuvent remplir leur dossier directement sur le site internet ou prendre contact avec Laurence Bouverans du Pact : « Je travaille par téléphone ou sur rendez-vous pour toutes les personnes qui ont besoin d’information ou qui ne disposent pas d’un accès à internet. C’est un service gratuit, grâce au financement assuré notamment par le Conseil général et la Région. » Plus d’infos : www.pact01. adalogis.fr 04 74 21 02 01 www.ain.fr 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :