[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de sep/oct 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : logement, bien chez soi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
LE GUIDE/Découvrir l’Ain Paysages, faune, flore… Espaces naturels sensibles à préserver Steppes de la Valbonne Le secteur de La Valbonne constitue l’un des sites de pelouses sèches les plus prestigieux de la région, par sa superficie (1 300 hectares) et par sa richesse en espèces végétales (63 espèces végétales patrimoniales recensées dont 8 protégées) et en variétés d’oiseaux remarquables. C’est grâce à la présence d’une activité militaire que le site a pu être préservé. Depuis 10 ans, en lien avec le Conservatoire Rhône-Alpes des espaces naturels (Cren), un troupeau de brebis se charge de l’entretien de ces pelouses. La même démarche vient de démarrer sur le site de la base aérienne d’Ambérieu-en-Bugey (sites non accessibles au public). Zhan Tian Marais des Bidonnes Ce marais de 58 hectares, situé à Divonne-les- Bains de part et d’autre de la frontière, fait partie du complexe des marais franco-suisses de la Haute Versoix, une rivière du bassin lémanique. Son implantation dans un contexte très urbanisé en fait un site primordial pour la préservation de ce type de milieu. Pour mieux le découvrir, vous pourrez vous promener le long d’un sentier de découverte. Étang de But Situé sur la commune de Saint-Etienne-du- Bois, l’étang de But est entouré de 23 hectares de forêts. Sur ce site géré par le Cren dans un objectif conservatoire suite à la construction de l’autoroute A39, sont inventoriées de nombreuses espèces, notamment la « Leucorrhine à gros thorax », une libellule rare à l’échelle européenne et protégée en France. Des animations et des visites sont proposées pour les scolaires et le grand public. Dunes des Charmes Sur la commune de Sermoyer, au bord de la Vieille Seille, en limite des départements de l’Ain et de la Saône-et-Loire, s’étalent sur 42 hectares des dunes sableuses : un paysage unique dans le département ! Le site, géré par le Cren, dispose d’un sentier pédagogique. 30 Notre département, le magazine du Conseil général de l’ain – n°18 septembre-octobre 2012 Tourbière et combe de Cérin Ce site fait partie de la dizaine de sites géologiques majeurs inventoriés au niveau régional. Véritable petit écrin de 13 hectares, la biodiversité y est préservée. Il compte plus de 200 espèces dont douze sont protégées. Il est important de restaurer et maintenir les habitats de cette tourbière, mais aussi de maîtriser la fréquentation du site en améliorant sa valorisation pédagogique en périphérie, pour conserver cet espace naturel sensible. Il peut être admiré à partir de l’aire d’arrêt située en bordure de la route départementale le surplombant.
L’étonnante diversité et la qualité des espaces naturels, de la faune et de la flore sont une richesse de l’Ain. Mais ce patrimoine fragile peut être menacé aussi bien par l’urbanisation que par certaines pratiques agricoles. Le Conseil général encourage une politique de gestion, de protection et de valorisation. Tour d’horizon à la découverte de quelques espaces naturels sensibles de l’Ain… Étangs de la Dombes Avec ses 1000 étangs, dont la surface totalise près de 12 000 hectares, la Dombes est la plus grande région d’étangs française. Destinés à la production de poissons d’eau douce et notamment de carpes, ces étangs sont internationalement connus pour leur grande richesse ornithologique. Fait unique, ils obéissent encore au cycle d’assèchement et de mise en eau. Régulièrement, ils sont vidés et cultivés. Pour préserver ce territoire, une réflexion est actuellement en cours sur la faisabilité d’un parc naturel régional. Certains sites (le Parc des Oiseaux, le Parcours pédagogique de l’étang du Chapelier de Versailleux…) permettent aux visiteurs de découvrir cette biodiversité intimement liée à la pisciculture. Semine/Valserine Ces deux rivières sont proposées au niveau national pour le programme Rivières sauvages de France. Elles présentent des spécificités écologiques et géologiques remarquables comme les pertes de la Valserine ou les marmites de géants… Un sentier pédestre permet de longer la Valserine de Bellegarde à Mijoux. Cette balade vous fera découvrir des lieux souvent méconnus du grand public, qui regorgent de paysages surprenants. Zones humides du Bugey Cet ensemble de zones humides (tourbières et étangs) est situé dans la combe de Brénod en amont des bassins versants de l’Albarine et de l’Oignin. Il abrite un réseau de sites remarquables comme l’étang Marron, le lac de la Grande Léchère, l’étang des Loups… Certains sites sont aménagés pour l’accueil du public comme le marais de Vaux à Hauteville… vous pourrez même y croiser des troupeaux de Tarpans (le cheval emblématique du Bugey) ! Les zones humides du plateau du Bugey regroupent plusieurs milieux formidables pour leur richesse patrimoniale et leurs faune et flore très riches. Elles sont aussi indispensables pour la régulation de l’eau et du paysage. Aller plus loin… Le Conseil général a adopté en juin 2012 un schéma départemental des espaces naturels sensibles pour la période 2012 à 2017. L’objectif ? Développer un réseau de sites dédiés à la préservation du patrimoine naturel, construire avec les partenaires une politique de préservation de la biodiversité, valoriser le patrimoine naturel auprès du grand public. Plus d’infos : Conseil général : 04 37 62 18 10/www.ain.fr Conservatoire Rhône-Alpes des espaces naturels (Cren) : 04 74 34 98 60/www.cren-rhonealpes.fr 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :