[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
[01] Notre Département n°18 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de sep/oct 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : logement, bien chez soi.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Alimentec Un blender Emabio : l’emballage 100% naturel révolution dans l’emballage ! L’innovation est au cœur des préoccupations du technopole Alimentec à Bourg-en-Bresse. Récemment, une petite révolution a eu lieu dans le monde de l’emballage agroalimentaire. Après quatre ans de recherches, un nouveau matériau rigide nommé Emabio a été conçu. Fabriqué à base de farine de maïs broyé, il répond aux attentes de la plasturgie, de l’agroalimentaire et de l’agriculture. Emabio se distingue des autres matériaux de synthèse. Il est biodégradable du fait de sa composition à base d’une ressource brute. Les coûts de fabrication sont aussi considérablement diminués : les différents process de transformation sont d’emblée éliminés. Cette matière offre différents atouts pour la conservation des aliments. Elle permet de faire barrière à l’oxygène et possède des propriétés antimicrobiennes. Des applications multiples Les industriels de l’emballage, de la plasturgie et de l’agroalimentaire pourraient être séduits par les différentes applications potentielles de ce matériau au coût attractif et à l’impact environnemental faible. Il a pour vocation à être commercialisé auprès des plasturgistes qui pourraient l’intégrer dans leurs formulations, ce qui leur permettrait de créer des emballages « surmesure » répondant précisément aux exigences de l’industrie alimentaire. L’Éclairage Guillaume Lacroix, vice-président du Conseil général délégué aux affaires économiques, à l’aide aux communes et à l’administration générale et président du Syndicat Mixte du Technopole Alimentec « La formidable concentration en Rhône-Alpes et particulièrement dans l’Ain des centres de recherche permet de miser sur l’innovation. L’enjeu est de s’affranchir de l’usage des matières à base de pétrole. Le Conseil général a subventionné le projet Emabio à hauteur de 27 000 euros et finance la recherche et l’innovation à hauteur de 2 045 417 euros. » 12 Notre département, le magazine du Conseil général de l’ain – n°18 septembre 2012 Alimentec Alimentec et plastipolis Emabio est une action engagée par le pôle de compétitivité Plastipolis (Rhône-Alpes et Franche-Comté). Il s’affiche comme un leader européen de l’emballage biodégradable. L’innovation participe au rayonnement de notre département et particulièrement au technopole Alimentec. Cet espace dédié à l’agroalimentaire rassemble sur un même site laboratoires, centres techniques, entreprises… Il a ainsi accueilli pendant plusieurs années les recherches sur Emabio, en mettant en corrélation les compétences d’une quinzaine de partenaires. Plus d’infos : Syndicat Mixte du Technopole Alimentec - Jean- Baptiste Philippon : 04 74 45 52 00 Mél : accueil@alimentec.com
26 e Entretiens de Belley Repas gastronomique et confréries À Belley, pays de Brillat-Savarin (homme politique et grand gastronome du 19 e siècle), on ne badine pas avec le goût. À tel point que chaque année, un événement autour de ce thème vient rythmer la vie de la cité bugiste et bien au-delà. Les Entretiens de Belley sont un véritable plaidoyer en faveur de la gastronomie locale et des produits du terroir. La 26 e édition, qui placera le repas gastronomique et les confréries au cœur des échanges, apportera un éclairage sur ces connaisseurs et ces défenseurs du patrimoine alimentaire français. Vendredi 12 octobre, le matin sera consacré aux interventions pour les scolaires tandis que la grande rue verra se déployer les étals Le goût de « chez nous » ! du marché aux produits du terroir. Plus tard, les défilés des confréries animeront le centre ville pour vanter les saveurs du Bleu de Gex, du poulet de Bresse, des vins du Bugey et d’autres spécialités régionales. À partir de 15h, le cinéma l’Arlequin recevra des conférences sur la gastronomie française, inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco. D’autres réflexions seront engagées sur l’histoire des confréries et leur rôle dans la valorisation des filières traditionnelles. Enfin, place à la dégustation à partir de 19 h avec le grand buffet servi sur la place des Terreaux ! De plus en plus, la restauration collective tend à s’approvisionner « local ». Rapprocher les producteurs des consommateurs : une idée qui suit son chemin… Consommer des produits locaux est souvent synonyme de qualité mais aussi de maîtrise des coûts. Tout le monde s’y retrouve : le producteur qui vend ses produits, l’acheteur qui contrôle l’origine des produits, le consommateur qui mange des aliments sains et sûrs. Produire et vendre L’Ain compte 750 restaurants collectifs, ce qui représente en moyenne, par établissement, 200 repas par jour. Ce marché demande un certain niveau d’information pour faire se rencontrer l’offre et la demande. En effet, les agriculteurs n’ont que peu d’informations sur les réseaux de distribution, les quantités ou même les prix qu’ils pourraient appliquer. Quant aux gestionnaires des restaurants collectifs, ils ont des difficultés à identifier clairement l’offre. 20% de produits locaux d’ici à la fin de l’année Le Conseil général, la Chambre d’agriculture de l’Ain et la Chambre régionale d’agriculture accompagnent les personnes souhaitant s’inscrire dans ce circuit. Ces partenaires organisent des rencontres, mettent en place des outils de communication comme un catalogue de fournisseurs locaux et ont créé un outil de mesure des achats locaux au niveau des établissements. L’Éclairage Jean-Marc Fognini, maire de Belley, président d’Aintourisme et conseiller général « Les Entretiens de Belley sont une formidable vitrine pour la ville et pour le canton. Au-delà de son aspect scientifique, je tiens à ce que cet événement soit aussi un rendez-vous populaire où se retrouvent les Bugistes pour des instants conviviaux. » Téléchargez le programme sur www.belley.fr/Loisirs/Culture/Entretiens-de-Belley Augmenter la consommation de produits de saison à faible impact environnemental ou sous signe de qualité et d’origine permet de répondre aux objectifs du Programme national de l’alimentation et du Grenelle de l’Environnement, c’est-à-dire : atteindre 20% de produits locaux et 20% de produits bio d’ici à la fin 2012. Cette année, le Conseil général attribue, au titre de sa politique agricole, une aide de 31 000 euros à la Chambre d’agriculture de l’Ain pour favoriser ce développement. Manger « local » induit ainsi une relation gagnant-gagnant, incluant tous les acteurs du marché, qui devrait se développer sur notre département. Et si l’innovation était la consommation de produits du terroir ? Plus d’infos : Chambre d’agriculture de l’Ain, Jean-Daniel Ferrier 04 74 45 47 43 13 Monticello



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :