[01] Notre Département n°17 jui/aoû 2012
[01] Notre Département n°17 jui/aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de jui/aoû 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 11,6 Mo

  • Dans ce numéro : 11 juillet 2012, rendez-vous avec la légende.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Question de goût Afin de garantir la qualité bactériologique de l’eau pendant son transport, on y ajoute du chlore, dans des quantités qui ne présentent pas de risque pour la santé mais qui peuvent laisser un goût. Pour le faire disparaître, laissez l’eau s’aérer dans une carafe pendant quelques heures au réfrigérateur. Le chlore permet aussi de donner l’alerte en cas d’attaque chimique puisqu’il réagit avec la plupart des polluants ! Contrôles Si vous doutez de la qualité de l’eau du robinet, renseignez-vous et comparez : depuis 2000, une note sur la qualité de l’eau, établie par l’Agence régionale de santé (ARS), est obligatoirement jointe une fois par an à votre facture. Traitement des eaux usées Un Français sur deux pense que les eaux usées sont retraitées en usine pour produire de l’eau potable : c’est fort heureusement faux, puisque la production d’eau potable et la dépollution des eaux usées s’effectuent dans des usines différentes, ce qui exclut ce type de manipulation. Une fois « nettoyées », les eaux sales sont toujours évacuées vers le milieu naturel, qui a la capacité de les filtrer plus encore et de les enrichir en minéraux avant de nous les restituer, bien plus tard, dans les rivières, les sources. Le Département développe une mission d’assistance technique aux gestionnaires de stations d’épurations afin qu’elles fonctionnent de manière satisfaisante. La plupart des 463 stations de l’Ain, soit plus d’une par commune, sont visitées chaque année. En 2011, 588 interventions ont été effectuées par les services du Département. Le fonctionnement d’une station d’épuration en vidéo sur www.ain.fr Un sanctuaire de l’eau potable Les 16 000 abonnés au syndicat des eaux Ain-Veyle- Revermont n’ont pas de souci d’approvisionnement. L’eau est pompée à Pont d’Ain dans deux puits situés à proximité du péage de l’autoroute A40. « Compte tenu du positionnement géographique des deux puits actuels (proximité de l’autoroute A40, de la voie ferrée Ambérieu - Bourg-en-Bresse, et de l’ancienne usine de peinture), l’Agence régionale de santé souhaitait depuis longtemps une ressource nouvelle. Cet investissement de 5 millions d’euros va permettre de relocaliser les puits sur le site des Brotteaux d’Oussiat, un hameau de Pont d’Ain » explique Jean-Claude Rapy, président du syndicat. « L’objectif du syndicat est de créer sur ce site protégé de 80 ha, vierge de toute construction et sans culture, un sanctuaire de l’eau potable. » L’eau pompée est d’excellente qualité, la teneur en nitrates est très faible (environ 5 mg/l), vierge de toute trace de pesticides et de solvants chlorés. Ce nouvel équipement, financé par le Département à hauteur de 1,4 million d’euros, sera opérationnel début 2013. 10 Notre département, le magazine du Conseil général de l’ain – n°17 juillet-août 2012 L’Éclairage André Philippon, Viceprésident du Conseil général délégué à l’environnement et au développement durable « Conscient de la valeur inestimable de l’eau, le Département investit 10 millions d’euros en 2012 pour aider les communes à protéger cette ressource exceptionnelle pour nos enfants. Le Plan départemental de l’eau est notre outil pour y parvenir. » Boire sans soif Il est recommandé de boire 1,5 l par jour pour assurer une bonne hydratation. Des gestes simples peuvent vous aider : chaque matin, remplir une carafe d’eau et se donner la journée pour la boire, varier les apports : jus de fruit, tisane, thé, fromage blanc, sorbet, potage. Les jeunes enfants et les seniors sont encore plus sensibles : il faut leur proposer des boissons régulièrement, même s’ils n’ont pas soif, surtout lors de grosses chaleurs. Stockbyte
www.ain.fr Réduction des déchets Plan départemental 2010-2014 * source : www.developpement-durable.gouv.fr mon Département, 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :