[01] Notre Département n°14 déc 11/jan 2012
[01] Notre Département n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : le budget 2012 garde le cap du service public !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
TRIBUNE/Les groupes politiques ont la parole GROUPE « L’AIN À GAUCHE » POUR 2012, LE DEPARTEMENT INVESTIT AU SERVICE DE TOUS Dans un contexte de crise économique et financière européenne et d’explosion des emprunts toxiques contractés par la précédente majorité, le Conseil général de l’Ain connaît depuis 3 ans une forte contraction de ses recettes et une explosion des dépenses d’aide sociale au profit des habitants les plus touchés par les difficultés. Néanmoins, contrairement au gouvernement, nous refusons d’ajouter la crise à la crise. Nous choisissons le maintien du pacte de solidarité et la poursuite des dépenses d’investissement (131 M en 2012). En période de contraction économique, particulièrement violente cet automne, les dépenses sociales et la commande publique accompagnent les plus fragiles tout autant qu’ils soutiennent efficacement l’activité des entreprises et l’emploi. En gardant un haut niveau de construction de logement social, en lançant un ambitieux plan de réalisation de 5 nouveaux collèges dans le département ou encore en maintenant notre politique de protection des plus démunis (plus de 220 M), le Conseil général agit concrètement, en réponse aux nécessités du quotidien, tout en luttant contre la crise. Ainsi, à travers une action départementale forte et malgré la stérilité d’une opposition qui n’a d’autre proposition qu’un soutien aveugle au Président de la crise et de la rigueur injuste, la majorité maintient la cohérence de son projet depuis 2008 : mobilisée au service des citoyens, au service de l’amélioration du bien commun et au service de la justice sociale, dans le respect des valeurs humanistes de la République. Les élu(e)s du groupe L’Ain à Gauche www.ainagauche.fr GROUPE ID « DÉSENGAGEMENT » Le Conseil général a toujours apporté son soutien aux communes par des subventionnements dans des secteurs les plus divers et ce, dans un éventail très large d’interventions allant d’aides aux constructions d’écoles, de cantines, de gymnases ou aux équipements de sports, aux projets culturels ainsi qu’à l’amélioration et à la sécurisation des voiries. Les demandes arrivaient « au fil de l’eau » et les premiers arrivés étaient les premiers servis. La majorité, pour une gestion plus rationnelle, a décidé d’étudier les dossiers arrivés avant une date butoir mais aussi de retenir des priorités dans une enveloppe annuelle inscrite au budget. Ce raisonnement cohérent, pour avoir une meilleure répartition annuelle des interventions, a été complété pour la division du Département en zones territoriales pour lesquelles une enveloppe est retenue. Et c’est là que le bât blesse….car cette enveloppe tient compte de la population du territoire mais aussi de sa superficie si bien que des territoires plus étendus mais beaucoup moins peuplés peuvent avoir une enveloppe très supérieure alors que les besoins en investissements sont surtout amenés par la démographie locale. Mais surtout, alors qu’auparavant au montant des subventions s’ajoutait celui du patrimoine non protégé plus celui des amendes de police d’Etat et celles du Département, l’enveloppe actuelle inclut ces trois dernières et reste du même montant ce qui est, en fait, une diminution importante de l’action départementale en faveur des communes. Ce désengagement, amené par les difficultés budgétaires du Département, ne fera pas l’affaire des communes, dont le Conseil général est le principal interlocuteur, pour leurs investissements. Groupe des élus Indépendants-Démocrates Jean Chabry Daniel Juliet Gérard Paoli Michel Perraud 22 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°14 decembre 2011/janvier 2012 GROUPE D’UNION RÉPUBLICAINE De mauvaise surprise en mauvaise surprise ! Depuis la prise de fonction de la majorité de gauche en 2008, le moins que l’on puisse dire, c’est que le pouvoir d’achat des habitants de notre Département n’aura pas été épargné, les projets des collectivités locales n’auront pas été très soutenus et en conséquence, l’économie départementale se trouve bien malmenée ! Dans la lignée de la politique qu’elle mène depuis 2008, la majorité annonce, sans sourciller, pour 2012 : • une nouvelle hausse des impôts qui viendra s’ajouter aux 20% d’augmentation subis depuis 2008, ceci sous couvert de la crise et des difficultés budgétaires du Conseil Général,• la mise en place, au taux maximum, de la nouvelle taxe d’aménagement = 300% d’augmentation pour le contribuable pour cette seule taxe ! • une nouvelle baisse conséquente des subventions antérieurement accordées aux collectivités locales pour favoriser leurs projets d’investissement, ceci sous prétexte d’une réforme des aides aux communes intégrant un simulacre de démocratie participative des territoires, ou encore d’une réactualisation des dispositifs d’aides patrimoniales,• une remise en cause de la gestion des secours dans l’Ain. Depuis 2008, pour expliquer ses choix, la gauche s’abrite derrière les réformes d’Etat et la gestion de la majorité précédente. En bref, tous ses soucis sont de la faute…. des autres ! Nous déplorons cette attitude constante. Etre responsable, c’est faire des choix. Celui de la rigueur est nécessaire. Mais nous aimerions que la majorité se l’applique d’abord à elle-même au lieu de systématiquement infliger de mauvais traitements à nos concitoyens ! Les élus du groupe d’Union Républicaine (groupe des élus de droite, UMP et DVD) Site internet : www.ain-cg-droite.fr Mél : contact@ain-cg-droite.fr
LES DÉCISIONS DU CONSEIL/Compte rendu de l’Assemblée C’EST VOTÉ Réunis en session, les élus ont adopté, notamment, les mesures suivantes : 37 794 C’est le produit des amendes de police qui sera réparti à cinq communes de moins de 10 000 habitants pour la réalisation de travaux. Les communes de Beauregard, Bey, Cruzilles-les-Mépillat, Romans et Saint-Laurent-sur-Saône vont réaliser en agglomération des travaux concourant à la sécurité des habitants, à l’accès aux réseaux ou encore aux liaisons intermodales. ACCUEIL DES TOUT-PETITS Cinq établissements du département ont obtenu une aide à l’investissement à hauteur de 2 700 par place afin d’aménager leurs locaux. Ces structures d’accueil collectif sont destinées aux enfants âgés de deux mois et demi à six ans et accueillent au maximum dix enfants simultanément. L’association ADMR a bénéficié de cette subvention pour la construction d’une microcrèche de 103 m² avec jardin à Ceyzériat. Les enfants pourront être accueillis par l’établissement 7J/7 de 6 h à 22h. Par ailleurs, 178 400 seront attribués par le Département à la ville de Bourg-en-Bresse pour la réalisation d’un établissement multi-accueil de 36 places. Ce projet situé dans le quartier de la Ressouze consiste en la rénovation de l’aile Est de l’école Charles-Péguy. D’une superficie de 813 m², ce pôle comprendra trois services : un multi-accueil, une crèche familiale et un Relais d’assistants maternels (RAM). ALZHEIMER L’Association ADMR des Pays de Bresse a déposé un projet d’accueil de jour « itinérant » de 12 places. Ce service fonctionnera en alternance dans des locaux dédiés sur les communes de Montrevel-en-Bresse et de St-Trivier-de-Courtes. Afin de permettre cet accueil sur le site de St Trivier de Courtes, la Communauté de Communes a engagé des travaux dans les anciens locaux de l’espace « Carronnière ». Une subvention de 36 588 va être accordée pour la rénovation de ce bâtiment. Le service est destiné à l’accueil des personnes âgées vivant à domicile et souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés. COLLÈGES Deux subventions vont être allouées pour l’année scolaire 2011/2012 aux collèges du département dotés de classes à Parcours artistique et culturel (PAC) pour la concrétisation de leurs différents projets scolaires. La première aide, d’un montant globale de 9 300, concerne quatorze actions engagées dans le développement durable, le patrimoine naturel et l’action culturelle. Ces projets, initiés par dix collèges, ont obtenu la labellisation « Adopter son patrimoine » et « Adopter son patrimoine naturel ». De 22 200, la seconde subvention est destinée aux projets artistiques et culturels de dixhuit établissements : architecture et arts plastiques, cinéma et audiovisuel, cirque, culture scientifique et technique, danse, littérature, musique… Ces actions doivent permettre l’épanouissement individuel des élèves et consolider la place de l’éducation artistique dans les enseignements. HOMMAGE À GEORGES CHARPAK Connu sous la dénomination « Le Turet », appellation géographique des monts du Jura, le collège de Gex a changé de nom sur proposition de la commune et du conseil d’administration de l’établissement. Il se dénomme désormais Georges Charpak, en hommage au physicien de renommée internationale décédé le 29 septembre 2010 à l’âge de 86 ans. Lauréat du prix Nobel 1992 et spécialiste de physique nucléaire, ce Polonais de naissance a obtenu la nationalité française en 1946 et a vécu 17 ans à Gex quand il travaillait pour l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN). ENVIRONNEMENT Dans le cadre de la protection et la gestion des espaces naturels sensibles, deux subventions ont été votées. La première, d’un montant de 100 000, a été attribuée à la Communauté de communes de Chanstrival pour l’acquisition et la valorisation de l’étang de Prêle, la création d’un sentier pédagogique et d’un observatoire de la faune dombiste. 22 546, 50 seront quant à eux, attribués au Syndicat des rivières des territoires de Chalaronne pour la gestion des espèces invasives et pour la protection des forêts riveraines des cours d’eau. FORÊT Depuis plusieurs années, le Conseil général subventionne les porteurs de projets de la filière bois de l’Ain. Les dernières demandes d’acquisition, de coupes de bois et d’échanges de parcelles forestières par des particuliers ont été acceptées. Il en est de même pour l’entreprise Martinod Frères « la varlope » de Songieu, l’association des Communes forestières de l’Ain ou encore la commune de Treffort-Cuisiat. INDUSTRIE Le Département s’allie à Mécabourg (www.mecabourg.com) qui regroupe 60 entreprises de la filière mécanique, métallurgique et carrosserie industrielle de l’Ain. Le partenariat prévoit notamment le soutien départemental de 60 000 par an pendant cinq années consécutives afin de promouvoir, participer au développement des filières et mutualiser certaines activités ou projets collaboratifs inter entreprises. 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :