[01] Notre Département n°14 déc 11/jan 2012
[01] Notre Département n°14 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Conseil Général de l'Ain

  • Format : (277 x 392) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : le budget 2012 garde le cap du service public !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
AIDES AUX AGRICULTEURS 2,5 MILLIONS D’EUROS Lors de la conférence agricole, le Département a voté près de 2.5 millions d’euros de soutien à ce secteur d’activité. Le remplacement des agriculteurs en cas de maladie ou de maternité et les besoins de main d’œuvre ponctuels sont l’un des enjeux forts dans un secteur où la charge de travail encourage peu les vocations. Une partie de volley, une douleur intense dans le mollet et c’est la chute pour Michel Chanel, éleveur laitier à Buellas : 45 jours d’immobilisation dans un premier temps pour que son tendon d’Achille se remette en place et 35 vaches laitières qui attendent la traite chaque jour, dimanche compris. Michel Chanel : « J’ai tout de suite appelé le service de remplacement que j’ai créé en 2003. Le salarié, Anthony, s’est rendu disponible pour me remplacer au pied levé. Il assure le soin aux animaux, gère les cultures. » Le groupement d’employeurs du secteur de Buellas fonctionne avec 10 adhérents qui ont des besoins de main d’œuvre ponctuels ou réguliers, explique Denis Joachy : « Chaque agriculteur donne ses besoins de main d’œuvre pour les 3 mois à venir, en cas de formation, de représentation syndicale ou de surplus de travail. En cas de maladie ou d’accident, le remplacement est prioritaire. Nous employons ainsi deux salariés. C’est un service apprécié car nos compagnes ne travaillent pas sur la ferme. Nous sommes donc seuls pour faire face. » Anthony Richonnier est l’un des deux salariés. Ce statut lui convient bien en attendant de ROUTES Prudence avant tout ! Gel, pluies verglaçantes, chutes de neige…circuler en voiture, en hiver, mérite la plus grande attention. Depuis le 10 novembre et jusqu’au 12 avril 2012, les agents des routes du Conseil général sont mobilisés, prêts à intervenir en cas d’intempéries. Quotidiennement, ils veillent à ce que les routes départementales restent praticables même en cas de mauvais temps. Les opérations de viabilité hivernale sont organisées dans les agences routières réparties sur l’ensemble du département. Leur bonne connaissance de l’état du réseau, grâce au suivi régulier des prévisions reprendre l’exploitation familiale : « J’interviens essentiellement chez 5 agriculteurs, tous proches de chez moi, éleveurs laitiers ou maraîcher. C’est une bonne expérience, chez Michel par exemple, je m’occupe en ce moment des soins aux petits veaux. J’apprends à utiliser l’homéopathie et la phytothérapie. Chaque matin, on fait le point autour d’un café, c’est enrichissant et très formateur pour moi. » L’Ain compte une vingtaine de groupements d’employeurs dédiés au remplacement ou au complément de main d’œuvre. En 2011, le Conseil général a permis de financer 3 110 jours de remplacement, à hauteur de 30 euros/jour. Michel Chanel chiffre à 10 000 euros la perte de revenu liée à son accident. Philosophe, il prend le temps de réfléchir aux solutions futures pour gérer son exploitation et son mandat de maire en « tirant moins sur la corde ». Et cela occupe son père, 90 ans bon pied bon oeil, qui le conduit à ses rendez-vous extérieurs ! Plus d’infos : retrouvez la vidéo sur www.ain.fr météorologiques et aux patrouilles locales, permet de déclencher des interventions rapidement suivant des circuits prédéfinis. Pour garantir de bonnes conditions de circulation, le sel de déneigement est utilisé mais une attention particulière est accordée à son usage modéré pour respecter le milieu naturel. Ainsi, sur certaines routes secondaires, malgré les interventions des engins de déneigement, peuvent subsister de fines couches de neige qui ne remettent pas en cause la circulation. Rappelons que la sécurité des automobilistes passe aussi par des équipements adaptés, tels que des pneusneige et des chaînes, et qu’en cas de neige et de verglas, la prudence s’impose ! Plus d’infos : 04 74 47 99 24/www.ain.fr 12 Notre département, le magazine du Conseil général de l’Ain – N°14 decembre 2011/janvier 2012 Défense du service public postal Guy Larmanjat, vice-président du Conseil général chargé du tourisme et des affaires européennes et transfrontalières, a été élu, en octobre dernier, Président de la Commission départementale de présence postale territoriale (CDPPT). C’est une responsabilité importante tant les problèmes qui se posent dans l’Ain sont nombreux : réductions des amplitudes horaires, fermeture de certains bureaux de Poste. Avec cette présidence, le Conseil général souhaite s’engager encore plus fortement aux côtés des communes et des intercommunalités pour que le dialogue entre les élus locaux et la Poste soit réinstauré et pour que soit maintenu, dans le département, un service postal de qualité dans le respect du contrat tripartite.
ORIENTATION UNE FORMATION, UN MÉTIER, UN AVENIR Le collège George-Sand à Pont-de-Veyle a inauguré les 8 tables rondes de l’édition Ain’formations métiers 2011-2012. Les tables rondes sont devenues des rendezvous incontournables dans l’Ain pour réflechir à l’avenir professionnel des collégiens. « J’ai toujours voulu être boulanger-pâtissier mais je ne savais pas comment m’orienter et quel établissement du département proposait la formation », explique Corentin Geoffroy, collégien à Pontde-Veyle. « Je ne sais pas ce que je veux faire plus tard… peut être vétérinaire ou pédiatre », renchérit Madeleine Rochas, collégienne à Saint-Cyr-sur Menthon, « je suis la pour m’informer ». Discussion entre jeunes Pour cette onzième édition, une nouvelle formule a été mise en place. Les jeunes et leurs parents ont pu rencontrer les Des locaux fonctionnels, un cadre agréable en plein centre ville mais aussi des équipements informatiques dernier cri comme par exemple la visio-conférence avec l’université mère à Lyon, sont cités par les étudiants comme des atouts incontestables à la poursuite de leurs études dans de bonnes conditions. C’est ce qu’ont pu constater les élus venus inaugurer le Ceuba le 7 octobre dernier. représentants de formations, les employeurs mais aussi discuter en tête-à-tête avec les jeunes en apprentissage à la fin de la présentation. Un bel avenir ! Douze jeunes sont venus pour parler de leur formation. A travers leurs témoignages, les tables rondes Ain’formations métiers cherchent à susciter la curiosité, ouvrir sur d’autres possibilités professionnelles et pourquoi pas, éveiller des vocations. À la fin de la soirée, les parents et les jeunes sont repartis confiants : de nombreuses formations professionnelles existent dans le département vers des métiers qui recrutent dans l’Ain. UNIVERSITÉ Le Ceuba a fait peau neuve Pour certains étudiants, une poursuite d’études n’aurait pu être envisagée s’il avait fallu financer un logement en dehors du département. Le Ceuba ouvre ainsi de nouvelles possibilités aux jeunes de l’Ain et dynamise encore davantage notre département. Plus d’infos : www.ceuba.com www.ain.fr/ainformationsmetiers Prochaines tables rondes : • 10 janvier 2012 – Collège Ampère à Oyonnax• 24 janvier 2012 – Collège Louis- Vuitton à Saint-Trivier-de-Courtes• 7 février 2012 – Collège Paul- Sixdenier à Hauteville-Lompnes• 28 février 2012 – Collège Thomas- Riboud à Bourg-en-Bresse 8/9/10 mars 2012 Forum des métiers à Ainterexpo Ain’formations métiers L’ÉVÈNEMENT QUI FAIT GRANDIR Table Ronde Collège Jacques-Prévert Saint-Genis-Pouilly 29 novembre 2011 | 18 h 30 www.ain.fr/ainformationsmetiers Entrée libre et gratuite Tél. 04 74 32 32 16 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :